PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

En Quête de Sang [Flash back, pv Ryuku Yamiko]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2696-fiche-technique-de-di-euh-draes http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
23
Messages :
48
Jewels :
62000
Date d'inscription :
28/03/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Mar 29 Mar - 18:11





En quête de Sang
feat Ryuku Yamiko




  • Six ans. Cela faisait déjà six longues années que Draes avait quitté sa mère Dragon. Six longues années qu’il côtoyait les humains. C’est long six ans.

    Enfin, c’est toujours moins long que d’attendre bêtement dans un coin. Pour l’heure, il était attablé dans une auberge, un passe-montagne couvrant sa tête. Il voulait simplement manger et ensuite repartir pour sa prochaine cible, un camp militaire tout proche de cette ville. La température extérieure était glaciale, même pour Mulfass, et personne n’aurait l’idée de sortir par un temps pareil, même lui qui avait été habitué à l’eau glacé de la caverne de Levia. Dans son assiette, une simple miche de pain avec un maigre morceau de viande. Il ne pouvait se permettre d’en réclamer plus, sa bourse était désespérément vide, puisqu’il oubliait toujours de vider celles de ses victimes, si seulement il y avait pensé un peu plus tôt dans la journée, il aurait au moins put se payer un ragout !

    Ce qui est fait est fait de toute façon, il n’allait pas sortir de l’auberge, piller les cadavres qu’il avait laissé dans la forêt proche et revenir s’offrir un festin de roi comme si de rien n’était, d’autant plus que l’aubergiste avait bien vu qu’il était à sec. Il avala silencieusement sa pitance et lança un regard circulaire à la salle. Etrangement, il s’était attendu à voir plus de soldats que ça, mais la majorité des gens présents étaient des habitués, du moins le soupçonna-t-il, étant donné qu’ils tutoyaient l’aubergiste sans aucune honte. Il confia à son ouïe le soin d’écouter toutes les conversations, au cas où il pouvait y récupérer quelques choses d’utiles, de quelconques déplacements de troupes, ou quelque chose dans le même goût.

    « …décime… Colonel pas content… »

    Tiens, parlerait-on de lui présentement ? La rumeur de son existence c’était bien répandu pour qu’un trou pareil en ait eu vent… Resserrant un peu plus son manteau sur lui, il rentra la tête dans les épaules aussi discrètement que possible, pour ne pas paraitre suspect. Il déposa ses couverts et écouta la conversation avec un peu plus d’attention, curieux de savoir ce qu’on disait de lui…

    « Ils sont plusieurs, une guilde apparemment, récente. »

    Une guilde, tiens donc ? Il en connaissait quelques-unes, mais jamais aucune ne s’était opposée au gouvernement actuel. C’était à la fois surprenant et intéressant, très intéressant même… C’était typiquement le genre de groupe qu’il voulait rejoindre, même si s’allier avec des humains ne lui plaisait pas forcément. Mais bon, pour parvenir au sommet, il aurait besoin de marches, et quoi de mieux que des larbins pour ça ? Il monterait sur leurs cadavres encore chauds et s’installerait dans le trône qu’il aura construit à partir de leurs espoirs brisés.

    Il se leva et quitta l’auberge. Maintenant le problème principal du Dragon Slayer, c’était de savoir comment contacter cette fameuse guilde. Il ne pouvait pas en faire une demande publique. Premièrement parce qu’il était recherché, et surtout, si cette guilde était un tant soit peu intelligente, elle ne crierait pas son adresse sur tous les toits.  Mais il se doutait bien qu’il finirait par tomber sur eux, après tous leurs objectifs étaient plus ou moins identique : détruire autant de séparatistes possible. Sans doute ses fameux mages étaient-ils d’anciens soldats cherchant vengeance, ou même comme lui, des enfants ayant tout perdus après l’invasion de leurs villages par ses fichus troupes…

    Le prochain camp se situait à plusieurs jours de marches, quand bien même ce fût le plus près de tous actuellement. Il dût donc chasser pour se nourrir, mais les bases qui lui avaient été enseigné par l’un de ses anciens compagnons, aujourd’hui sans doute d’un bleu profond, noyé dans un lac gelé, portaient leurs fruits. Le gibier n’était certes pas très nombreux dans ce continent hivernal, mais pour qui savait s’y prendre, on pouvait toujours dénicher un quelconque mammifère. Il aurait très bien pu se contenté d’eau fraiche, mais sa mère dragon lui avait appris l’importance d’un véritable repas, pour conserver une balance physique correct. Il passa donc la nuit dans la forêt, après avoir, difficilement, allumer un feu pour faire cuir son lapin. Toutes les techniques de survies élémentaires étaient gravées dans l’esprit du Dragon Slayer, et la neige ne le prendrait jamais au dépourvu. Cependant, l’odeur de viande cuite et la présence d’une source de lumière eut tôt fait d’attirer l’attention d’une patrouille. Décidément, il n’arriverait pas à dormir… Le matin déjà, une patrouille l’avait dérangé alors qu’il dormait en dessous d’une grosse pierre, qui l’avait parfaitement protégé du vent glacé, et maintenant on venait le déranger pendant son repas ? Les nerfs du garçon allaient finir par… Ah, trop tard, ils ont lâchés. Dégainant son épée, dans un premier temps, il lui fit effectuer quelques arcs de cercles assez simple, le temps de réchauffer ses muscles et de se rappeler les leçons d’escrimes auquel il avait été soumis après son kidnapping. Les soldats crûrent avoir affaire à un épéiste novice, ce qui les rengorgea, finalement, ce mec n’était peut-être qu’une proie facile ! Pour qu’ils l’accostent comme ça, ils devaient avoir sa signalisation écrite quelque part sur un papier. Les autorités commençaient à avoir un peu trop d’informations sur lui, il avait juste trop merdé les fois d’avant… Franchement, avec un peu plus de prudence, il n’aurait pas autant d’emmerde maintenant. Aucun d’entre eux n’étaient un mage, il aurait très bien pu se servir de ses pouvoirs pour les vaincre, il devrait le faire… Mais ses instincts guerriers étaient pleinement en éveil, et il adorait ça.

    Les premiers échanges de coups le désavantagèrent grandement. Il n’avait pas autant d’expérience que des soldats entrainés, mais il se débrouillait suffisamment pour ne pas se faire trancher la couenne au moindre échanges de coups. Finalement, une fois que son moteur de combat fut bien enclenché, il s’en donna à cœur joie… Le combat durant plusieurs heures, et il en avait pas mal prit dans la tronche, forcément, à trois contre un, il ne s’attendait pas à en ressortir sans égratignure… Ses bras étaient pas mal tailladés, une mince estafilade était dessiner sur sa joue. Il était éreinté, et n’avait pas le courage de vider leurs poches immédiatement. Il s’allongea donc proche du feu, ignorant les cadavres, et couvrit ses blessures avec de la neige pour calmer la douleur, avant de s’endormir tranquillement. Aucunes créatures de Mulfass n’aurait le courage d’attaquer quelque chose qui sentait comme un Dragon, seul les humains étaient assez bêtes pour ça. Sans doute viendraient-ils encore l’agresser au matin, mais bon…

    Ce fut le chant des, rares, oiseaux qui réveilla finalement Draes au petit matin. A en juger par la luminosité ambiante, le jour s’était levé depuis un bon moment déjà, il avait donc perdu une bonne partie de sa matinée, tout ça à cause d’une panne d’oreiller… De mieux en mieux Draes, de mieux en mieux… Il se secoua légèrement les puces et se dirigea vers les cadavres qu’il avait laissé plus loin. Aucunes bestioles n’avaient osé s’approcher assez pour commencer à les grignoter, ce qui n’était guère surprenant. Il fouilla donc les poches de ses derniers et en retira une petite quantité d’argent. Ce n’était pas grand-chose, mais pour ce qu’il avait à faire, c’était largement suffisant…. Il pouvait bien se payer deux trois repas, de quoi rejoindre la base cible et détrousser tous les cadavres, ce qui lui donnerait certainement un pécule suffisant pour partir à la recherche de son prochain objectif : La fameuse guilde chasseuse de Séparatiste.

    Les autres journées passèrent plus calmement. Aucuns autres soldats ne vint importunés le voyage du Dragon Slayer. Il se retrouva donc bientôt devant l’entrée de la base. Un sourire carnassier apparut sur les lèvres de Draes, qui généra tranquillement son pouvoir magique… Un puissant jet d’eau à haute pression s’échappa de sa bouche et fit sauter une partie du mur bloquant son chemin. Panique totale dans le camp, personne ne s’était attendu à voir un pan de mur littéralement exploser… Et ça lui facilitait la chose. La plupart des soldats n’eurent même pas le temps de le voir arriver. Quelques-uns perdirent simplement leurs bras, teignant les vêtements immaculés du Dragon Slayer en rouge vif. Finalement, il se retrouva devant ceux qui s’était attendu à une attaque, et ils étaient bien préparés…. Le combat fut difficile, même pour lui, mais à chaque blessure qu’il recevait, sa rage et son envie de combat décuplait. La bataille dura plusieurs heures. Tendons, chair, organes, et os, il trancha tout ça, des dizaines de cadavres, réduit à l’état de carpaccio.

    La vision troublée par le sang, la douleur et la sueur. Il ne se souvenait plus de pourquoi il avait été aussi énervé, il ne se souvenait même plus de son nom, il était simplement là, à rire, gorgé déployé du massacre qu’il avait perpétré. La neige gorgée de sang luisait d’un éclat pourpre. Le rire de Draes dura longtemps, très longtemps…. Jusqu’à ce que ses sens le préviennent. Quelqu’un arrivait. Plusieurs personnes… Au moins trois. D’après l’odeur, ce n’était pas les membres de l’armée, était-ce… ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Jeu 31 Mar - 17:40


«titre du rp ou courte citation de ton choix»
feat. Prénom P. Nom


C’était une journée comme les autres, bien ennuyeuse. Sauf qu’aujourd’hui, j’avais prévu d’aller attaquer un camp de l’armée séparatiste non loin de la guilde, ce dernier pouvant être problématique, il me fallait le rayer de la carte au plus vite, par pure sécurité pour mes membres et moi.
Je préparais donc mes affaires, c’est-à-dire ma veste, et je partais en direction de ce dernier. Je partais seul, car il n’y avait pas grand monde dans le bâtiment et le peu de membres présent étaient soit des personnes bossant au bar, soit ils étaient parti pour une quelconque mission, j’étais donc le seul apte à me battre contre ce camp, en espérant qu’il n’y ait aucun voir très peu de mages la dedans, car tout seul, je devais avouer que j’allais en chier, voir, perdre. Il me restait donc qu’à prier.

Je traversais le pont du quartier général en direction des bois, ce dernier n’était vraiment qu’à quelques heures de la guilde, j’allais donc y arriver d’ici peu et j’avais tout prévu, c’est-à-dire mon yao de glace au cas où les choses tournerait du mauvais côté. Mais il ne fallait pas partir défaitiste, il y avait beaucoup de camps sans mage, il était surtout pour faire preuve d’autorité envers les habitants des villages voisins, en montrant que des séparatistes étaient présents, alors qu’ils ne sont que de simples humains avec des épées ou des armes à feu, ce qui n’était pas vraiment une grande terreur en soit.

Les heures passaient, les pas se multipliaient, les odeurs se mélangeaient, je m’approchais à grand pas, je pouvais même apercevoir les remparts au loin, et mon nez me signalait la présence de quelques personnes.
Je gardais ma veste ouverte, capuche sur la tête, cette dernière rentrée dans mes épaules et regardant le sol pour passer un minimum discret, toute façon, ma guilde n’était pas encore assez connu, ni ma tête, je pense, mais il fallait mieux rester prudent, j’étais à l’abri de rien.

À l’approche du camp, j’apercevais deux gardes, qui rigolaient tous les deux… Je ne pouvais m’empêcher de sourire, ils étaient si insouciants, ils ne savaient pas qu’ils allaient bientôt mourir de mes mains, c’était beau, vraiment beau. Je m’approchais de ces derniers, mains dans les poches, cachant le sourire que j’arborais il y avait même pas trente secondes.

« Et toi, tu fais quoi ici ?
-C’est une zone privée, tu n’as rien à faire ici, dégage de là ! »

Au moment ou un des gardes allait me prendre le bras pour me dégager de là, je sortais rapidement un de mes gantelets pour lui trancher le poignet, tout en regardant son regard à la fois surpris et plein de douleurs, alors que son compagnon lui, était encore plus surpris.
Je mis un coup-de-poing en pleine figure de celui que j’avais tranché, avant d’esquiver un coup d’épée de son compagnon, avant de lui mettre un coup de pied chargé en magie dans le ventre, ce qui lui fit vomir la bile.
Tranchant le premier au niveau du ventre jusqu’à la gorge, des éclaboussures de sang venaient couvrir mon visage, avant d’attraper second et lui loger mes gantelets dans le front.

C’était plutôt un début prometteur, les deux gardes à porte arrières étaient des non mages, c’était a foi amusant et ennuyant, mais la suite ne me plaisait pas spécialement.
En effet, une fois les portes passées, il n’y avait plus personne, pas une ombre, que dalle, et cela me mettait en rogne.

En continuant ma route dans ce camp, je pouvais commencer à voir des cadavres frais au sol, et ça me plaisait encore moins, l’idée de savoir qu’une personne était passée devant moi me rendait colérique. Le seul point positif que je trouvais, était le fait qu’une personne extérieure aux armées avait fait ça, ce qui voulait dire e serait le bienvenu dans ma guilde, mais avant, il allait se bouffer un bon marron dans les molaires.
Je pouvais le voir, un homme aux cheveux blancs, il rigolait au milieu des cadavres. Je léchais le sang des deux gardes mélangé sur ma peau avant de l’interrompre avec un sifflement.

« Dis moi enfoiré, j’avais prévu de détruire ce camp, n’aurais pas envie de crever par hasard ? »

C’était la seule chose que j’avais envie de faire en ce moment même, lui flanquer une bonne dérouillée, pour lui apprendre qui est le patron en ces lieux. On ne touche pas à mes victimes.

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2696-fiche-technique-de-di-euh-draes http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
23
Messages :
48
Jewels :
62000
Date d'inscription :
28/03/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Sam 9 Avr - 0:59





En Quête de Sang !
feat Ryuku Yamiko




Le rire de Draes s’étira longtemps, très longtemps, dans le silence feutré de l’atmosphère. En dehors de ce rire bestial, extatique, il n’y avait aucun bruit. Pas de vent, la neige tombait, fine poussière d’un blanc pur, en silence, comme pour souligner l’exaltation du meurtre. Les flocons qui tombaient sur les cadavres se nimbaient d’une couleur écarlate, rappelant les mèches incarnat du Dragon Slayer. Cette couleur était-elle dût au sang versé par les victimes du garçon ? Dans son rire, il ne perdit néanmoins pas sa lucidité. Dans sa folie, il entendait encore tout, voyait tout, sentait tout. Dans sa folie, ou était-ce simplement son état normal ? Sa dragonne n’avait jamais encouragée ses excès de colère, mais n’avait jamais rien fait pour le calmer pour autant. Les émotions étaient des armes selon elle, et c’était à lui d’en faire l’expérience.

L’odeur approchait, le bruit aussi. Bientôt il serait confronté à quelqu’un d’autre. Au début, il avait senti trois personnes. Il n’y avait qu’un seul bruit de pas. De plus, les odeurs étaient faisandées. Il s’agissait là d’un chasseur d’humain. Un membre de la fameuse guilde sans doute. Il se rendit alors compte, malgré son rire qui se prolongeait toujours, qu’il avait perdu la notion du temps. Plusieurs jours avaient dû passer, puisque ses membres le faisaient souffrir, l’inaction dans le froid, franchement… Il ne craignait pas le froid, les abysses glacials avaient été son domaine après tout, il aurait eu l’air fin en choppant une pneumonie parce qu’il était resté sous la neige. La plupart des cadavres étaient partiellement recouverts de neiges, et le sang avait cessé d’imbibé.

Finalement, un sifflement retentit. Il était là. Cette odeur lui disait quelque chose, mais il ne se souvenait pas de quoi. Il baissa lentement ses yeux aux éclats de saphir sur son interlocuteur, le dévisageant avec un sourire goguenard. Il ne cherchait pas à le provoqué, il était juste encore dans l’euphorie du massacre.

« Dis moi enfoiré, j’avais prévu de détruire ce camp, n’aurais pas envie de crever par hasard ? »

Cette façon de parler lui plaisait, clairement. Il n’aimait pas les gens qui cachaient leurs intentions, tant que ce n’était pas lui-même bien sûr. L’odeur que dégageait cet homme faisait double écho dans l’esprit du Dragon Slayer, lui aussi il portait l’odeur d’un Dragon… Ses yeux aussi étaient atypiques. Il avait beau ne pas avoir eu énormément de contact humain pendant ses quinze dernière année, il était sûr d’une chose : les yeux cyan quasi-blanc, il n’en avait vu qu’une seule fois. C’est suite à cette réflexion que son cerveau se mit en marche. L’odeur, les yeux… Son sourire fondit comme neige au soleil, enfin, comme neige au soleil ailleurs qu’à Mulfass. Était-ce possible.. ? Il se souvenait d’un autre garçon blond, lui aussi capturé par les séparatistes à l’époque. Et lui aussi c’était échapper. C’était d’ailleurs à cause de lui s’il avait été torturé à l’époque… Non, ce n’était clairement pas possible. Et même si ça l’était, il n’allait pas fondre dans ses bras en mode « oh mon dieu Bro, ça faisait trop longtemps tu me manquais ! ». Un frisson léger parcourut sa nuque en imaginant ça. Pouah, les femmes humaines faisaient ça tout le temps et ça l’horripilait au plus haut point.

« Désolé, je n’ai rien laissé pour que tu te fasse les dents dessus. »

Draes était prêt à en découdre, ça le démangeait aussi un peu d’ailleurs. Il fit légèrement craquer sa nuque et pencha légèrement la tête, admirant le massacre qu’il avait orchestré. L’autre garçon était jaloux du massacre, quel dommage ! Mais premier arrivé, premier servi… Il se tourna à nouveau vers lui, un nouveau sourire carnassier sur les lèvres.

« J’ai été plus rapide que toi, tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même. Et je n’ai pas prévu de crever pour le moment. Par contre te mettre sur la gueule, pourquoi pas ? »

Laissons tomber les formalités. Ils voulaient tous les deux cognés, et ce n’était pas forcément rigolo de mettre sur la tronche d’un macchabée. Une cible vivante, qui s’attendait à l’attaque et qui était prête à se défendre, ça c’était drôle. L’idée plaisait énormément à Draes, étant donné que son sourire s’était élargi. Il fit à nouveau craquer sa nuque, puis ses bras, son dos et finalement ses jambes. Il bailla légèrement et coula un regard en direction de l’autre garçon, avant de le provoqué d’un signe de la main. Que le spectacle commence ! ~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne pas ouvrir :v:
 
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Ven 13 Mai - 16:30


«titre du rp ou courte citation de ton choix»
feat. Prénom P. Nom


Il me prenait pour un con en plus le blanc-bec ? Blanche Neige avait pris de la gueule non de Dieu !
Il n'avait pas fait une première bonne impression, certes, il avait attaqué des militaires et méritait sa place dans ma guilde, mais avant, j’allais devoir lui montrer qui était le patron ici, la soupe de molaire, j’en fais mon affaire.

« Écoute-moi bien Blanche Neige, je vais être mignon avec toi, tu t’excuses, je te pète les dents, et on en parle plus. Ou alors, je te pète la mâchoire, les dents, le crâne et on en parle plus aussi. Quel choix prendras-tu ? »

Dans les deux cas, j’allais lui péter la gueule, mais ce n’étais pas bien grave, les fifilles aux cheveux blancs, j’en fais mon affaire depuis que je suis gosse.
Mis à part sa grande gueule, il allait me falloir trouver un truc pour l’inviter dans ma guilde, rare sont les gens qui voudront rejoindre la personne qui va leur casser la gueule
Je me demandais comment j’allais le frapper, la vieille méthode ? En frappant bien dans la bouche pour lui servir de dentiste ? Ou alors le bon coup dans le nez, pour le transformer en accordéon ? Tant de questions sans réponses auxquelles la vie devient plus compliqué, quel dilemme.

J’optais cependant pour la première option, le frapper dans la bouche. J’avais fait en sorte de ne pas prendre d’élan pour l’effet de surprise, j’optais pour un coup rapide et sec, qui laissait un « clock » au contact de ce dernier avec la bouche de l’autre raclure.

« La plèbe n’a pas vraiment le droit de toucher à ma bouffe, donc j’ai décidé de te péter la bouche. »

Tous les ingrédients étaient là pour une bonne baston : un endroit plein de sang et de cadavres, une raison des plus importante et surtout, une bonne tête de Turc à frapper bien comme il faut.
Je n’étais pas spécialement d’humeur à laisser quelqu’un s’échapper sans blessures aujourd’hui, si cela devait mal se finir, bah, j’en ferai mon repas du soir, que voulez-vous que je vous dise.

Je revenais donc sur mon adversaire, je doutais qu’il allât bien prendre le coup que j’avais envoyé dans les molaires, mais j’en avais rien à foutre, je voulais encore le taper.
Un coup de pied, ça avait l’air d’être une bonne idée, un bon coup de pied dans la cuisse peut-être ? Pour le moment, j’allais en rester sur la puissance physique, on verra si j’utilise ma magie ou non plus tard, selon la puissance de mon adversaire.

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2696-fiche-technique-de-di-euh-draes http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
23
Messages :
48
Jewels :
62000
Date d'inscription :
28/03/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Jeu 19 Mai - 20:47





Les hommes forgent les amitiés à coups de poings !
feat Ryuku Yamiko



  • Ce qui était certain, c’est que l’autre blond à une grande gueule, et ça plaisait bien à Draes ! Il lécha légèrement le sang se trouvant sur ses doigts. Ouais, décidément il avait trouvé quelqu’un qui lui plaisait bien dans sa façon d’être, en plus d’un frère Dragon. Ils allaient se frittés, il avait totalement cherché ça, mais il le rejoindrait avec plaisir s’il le lui demandait.

    « Écoute-moi bien Blanche Neige, je vais être mignon avec toi, tu t’excuses, je te pète les dents, et on en parle plus. Ou alors, je te pète la mâchoire, les dents, le crâne et on en parle plus aussi. Quel choix prendras-tu ? »


    Draes ne s’était cependant pas attendu à ce qu’il frappe aussi vite… Bien qu’habitué à combattre, le Dragon Slayer avait surtout combattu des soldats inutiles, à peine suffisant pour le faire transpirer, ce mec-là par contre, c’était du gros poisson. Le deuxième coup ne fut cependant plus une surprise, et Draes l’esquiva d’un bond de chat. Comment réagir face à ce mec ? Il était clairement plus fort que lui en tout cas, il n’avait pas besoin de tester cet état de fait pour s’en rendre compte, il pourrait au mieux minimiser les dégâts… et encore. Le sourire amusé de Draes avait disparu, laissant place à un visage impassible, et à un regard froid. La concentration était de mise, bien sûr, il appréciait cette ambiance, cette tension ! Il avait découvert le combat en sortant de l’océan, et il en était accro. Le blond recula de quelques bonds et prit finalement ses appuis sur un rocher. Pas question d’utiliser sa magie, ce qu’il voulait, c’était vérifier son identité…

    D’une violente poussée sur ses jambes, Draes décolla du sol et fondit sur son adversaire, le pied en avant, c’était une technique de base en combat rapproché, le fameux drop-kick. Tellement cliché que l’autre l’esquiverait sans doute aucun soucis, l’intérêt était ailleurs. Il redressa vivement la tête et lui infligea un coup de crane dans le menton. Ça ne devait vraiment pas faire du bien, lui-même grimaça sous l’impulsion, ce mec était aussi résistant qu’une PUTAIN de stalactite ou quoi ?! Plusieurs bonds en arrière, Draes se retrouva hors de portée, apparemment, des attaques physiques de l’autre. Clairement, il n’allait pas l’emporté, mais il n’allait pas non plus baisser les bras pour autant, ça ne serait vraiment pas drôle… Le jeune dragon slayer se souvint alors des combats de l’époque, avec celui qu’il considérait comme son plus proche ami à l’époque. Oh ce n’était pas le genre de souvenirs niais, genre « Oh aujourd’hui on à acheter des sucreries ! », vous imaginez bien, les deux garçons s’étant rencontrés dans un camp d’entrainement de l’armé séparatiste, c’était plus le genre « Aujourd’hui on s’est bien marav’ la gueule, mais on est bro hein ! ».

    Ce camp d’entrainement pour enfants soldats, Draes ne l’oubliera jamais. Il ne pourra jamais oublier le visage de ses enfants, changés en poupées de porcelaines par le mage qui servait de supérieur hiérarchique dans ce dernier… Rien que d’y penser, un frisson parcourut son échine. Il se rencontra sur son adversaire, en garde.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne pas ouvrir :v:
 
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1