PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

Aller à la page : Précédent  1, 2
On est pas là pour être ici [PV Ryuku]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2673-la-guerre-y-a-que-ca-de-vrai-termine http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2675-fiche-technique-de-daeroth?nid=2#21282 http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
21
Messages :
50
Jewels :
43785
Date d'inscription :
13/03/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Mar 12 Avr - 22:02
J’avais réussi à lui asséner un coup au visage mais il avait esquivé les autres avec trop d’aisance, cela ne me plaisait pas du tout. Il avait même réussi à rompre le combat l’instant d’après  pour me gratifier d’une petite pique. Apparemment il appréciait la chaleur.

Mon attaque suivante ne se passa pas aussi bien que prévue. Le coup de pied fut bloqué par son bras mais j’avais anticipé cela en lui donnant un coup de poing l’instant d’après. Malheureusement pour moi, il était capable de lancer des attaques avec la bouche. Je n’avais jamais vu ça et fus incroyablement surpris. Son rugissement était fait de glace et une déferlante givrante me percuta de plein fouet. J’eus à peine le temps de mettre mon bras libre devant moi en avortant mon attaque pour me faire une maigre protection que je subis le violent impact. Sous la puissance du choc, il lâcha sa prise sur ma jambe et je volais en arrière sur quelques mètres avant de m’écraser par terre. L’impact avec le sol me coupa le souffle et me fis tousser plusieurs fois avant que je ne réussisse à reprendre ma respiration. Quelle humiliation, me faire mettre au sol comme un vulgaire paysan, moi ?! De plus, je ressentais les effets de son attaque à travers mon corps qui était recouvert de givre à tous les endroits touchés. Je frappais violemment mon poing par terre et me relevais, enragé ; mon corps fumait désormais de partout à mesure que la glace s’évaporait sur moi sans même passer par l’état liquide.

« -Tu m’as peut-être mis au sol mais je n’ai pas senti le froid moi. Tu peux par contre être fier, tu m’as causé des engelures. »

Je lui montrais du doigt plusieurs endroits de mon torse où effectivement j’avais été atteint. C’était la première fois depuis que j’avais ma magie que cela m’arrivait. Ryuku voulait se lancer dans le monde du froid ? Et bien la guerre froide était déclarée. Comme pour renforcer mes pensées, le vent se leva tout à coup et commença à balayer la petite place sur laquelle nous nous tenions de vives bourrasques. Il ne m’en fallait pas plus pour déployer une stratégie que j’avais déjà expérimentée par le passé. Mon adversaire revint à la charge et commença à m’attaquer de manière pernicieuse. Je sentais qu’il ne donnait pas tout juste pour me ménager, comme un prédateur qui joue avec sa proie. Je m’étais mis directement sur la défensive et encaissais les chocs sans broncher. Il me fallait tenir, juste un petit peu plus. Les coups pleuvaient comme de la grêle et j’avais à peine le temps de me retourner pour lui faire face à chaque fois qu’il se déplaçait. Dès les premiers instants j’avais compris qu’il ne servirait à rien d’essayer de contre attaquer. Cependant, moins d’une demi-minute plus tard j’étais prêt : la neige autour de nous était complètement fondue. J’avais activé mon sort de réchauffement sur tout le terrain qui nous entourait pendant que je me faisais tabasser. Il était l’heure de contre-attaquer ! Je reculais soudain d’un pas pour rompre l’engagement et criais :

« -Melt ! »

En une fraction de seconde l’eau se vaporisa et nous plongea dans un brouillard de vapeur bouillante. La sensation ne devait pas être agréable pour l’homme de glace mais je savais que ça ne lui ferait rien de grave. Non la vraie stratégie n’était pas là, au contraire, j’allais le battre sur son propre terrain. J’écartais les deux bras et repris la parole :

« -Climate Change : Freeze ! »

J’avais combiné deux de mes techniques pour refroidir toute la zone d’un coup et surtout glacer cette eau sous forme gazeuse. Elle se transforma directement en épaisse brume qui enveloppa la place d’un épais linceul poisseux. Profitant de la surprise je refroidissais mon corps le plus possible et concentrait toute ma puissance dans ma main droite que je descendais à -120°C. En même temps, j’avais commencé à bouger dans cet écran qui empêchait quiconque de voir à plus de 50cm, sauf moi qui avait une vision thermique. Même si Ryuku était plus froid qu’un humain normal, je le percevais quand même bien alors que lui n’avait probablement aucune idée d’où j’étais. Je laissais donc passé quelques instants, le contournais et attaquais d’un coup ! Poing glacial armé, je lui décochais dans l’abdomen dès que j’arrivais à sa portée puis commençait à enchainer comme un bourrin en frappant des deux mains de toutes mes forces. Finalement, le combat au corps à corps avec moi ça se limitait beaucoup à taper comme un débile jusqu’à ce que l’un des deux tombe par terre.
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Mer 13 Avr - 16:31




Daeroth voulait faire mumuse dans un domaine glacial ? Il ne savait à qui il se frottait. La glace est le froid, c’était MON domaine ! Il ne faisait que m’avantager là, le pauvre.
Cependant, dans ce brouillard, je n’y voyais rien, mais mon odorat lui, ne me trompait pas. Je n’arrivais pas à le voir ? Je n’avais qu’à le suivre à l’odeur, c’était un jeu d’enfant, mais je ne voulais pas trop en faire maintenant, j’allais lui laisser une chance.

Il s’approchait de moi, je le sentais. Je protégeais ma figure pour parer son attaque, mais c’est un coup dans l’abdomen qui me surprit et me coupa une fraction de seconde le souffle, avant que ce dernier me bourrine comme le dernier des barbares avec ces poings.
Je me recroquevillais dans mes bras pour me protéger des coups de mon adversaire, j’attendais un moment opportun, et réfléchissais à une petite tactique rigolote pour m’amuser.

Pour commencer, j’activais mon armure de glace, même si elle augmentait mes dégâts physiques, ce sort servait surtout pour augmenter ma résistance aux coups.
J’attendais un moment de relâchement de mon adversaire, il avait beau être un gros bras, il ne restait pas inépuisable, il allait bien avoir un moment où il allait ralentir la cadence et, à ce moment-là, ça allais être à mon tour de lui en faire baver comme il fallait.

C’était le moment ! Je me retournais, frappant Daeroth avec mes « Tekken » qui recouvraient mes poings et mes pieds. Au début, je cherchais à frappe les nerfs des cuisses et des bras, pour le ralentir dans les coups et casser son équilibre, avant d’attaquer de manière plus bourrine, en pleine face et dans l’estomac.

« La brume te cache peut-être, mais tu ne pourras jamais te cacher face à l’odorat d’un Dragon mon petit »

Il fallait dire que c’était une faculté que j’adorais, au même stade voir plus que l’insensibilité au climat. Je pouvais être aveugle, cela ne changerait pas grâce à ce superbe odorat. Bon bien sûr, il y avait des moments où cela ne me plaisait pas, comme quand je sentais quelqu’un qui puait la mort, ou encore un poisson pourris.
Les coups continuaient, mais je venais d’avoir une idée. Il voulait faire la guerre froide ? Il allait l’avoir. Je concentrais ma magie dans mon poing avant de frapper dans le vide.

« Givre »

D’un coup, toute la zone sur dix mètres se recouvrait de glace, avec la température des lieux, cela allait un peu plus vite que si je la lançais dans le désert. Mon ennemie pourrait être bloquée par l’attaque, mais il pourrait l’esquiver s’il sautait au bon moment. J’espérais juste qu’il savait glisser sur la glace.

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2673-la-guerre-y-a-que-ca-de-vrai-termine http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2675-fiche-technique-de-daeroth?nid=2#21282 http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
21
Messages :
50
Jewels :
43785
Date d'inscription :
13/03/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Mer 13 Avr - 20:34
Le premier coup avait porté ses fruits ! Un choc dans l’abdomen alors qu’il se protégeait le visage, haha bien fait ! Attend… Il avait eu le temps de se protéger ? Et maintenant il était en position de garde complète, je ne faisais que frapper sur sa défense. Comme si ça allait m’arrêter ! Je redoublais d’efforts et continuais à pilonner comme un bœuf sans laisser d’ouvertures, il allait bien finir par craquer le freluquet ! Sauf que pas vraiment, les secondes passaient et il ne faiblissait pas sous mes assauts, il s’était en effet recouvert d’une couche de glace protectrice qui amortissait les coups. Ma main était toujours glacée à -120°C mais ce la ne servait visiblement à rien donc je continuais mon enchainement en désactivant mon pouvoir. Comment un type dans un si petit corps pouvait encaisser autant ? Il était fait d’acier trempé sous sa glace ou quoi ? J’étais en train de me fatiguer alors qu’il semblait toujours aussi frais qu’au début (frais dans un combat de glace ololol).

Un de mes poings rata sa cible et soudain ce fut la débandade. Ryuku sauta sur l’occasion et reprit le dessus sur le combat. Il menait désormais la danse et les coups pleuvaient de toute part, ils étaient entourés d’une couche de magie glacée qui les rendaient plus puissants et plus vicieux. Le froid commençait à faire effet même sur moi car il se focalisait sur les poings sensibles de ma musculature. Où avait-il à frapper avec autant de précision ? On aurait dit un assassin minutieux qui aurait planifié son opération depuis des lustres. Je tenais vaguement mes bras en l’air pour me protéger mais plusieurs fois il passait par delà ma garde et me touchait en plein ventre ou au visage. Je commençais à saigner du nez et de la bouche ; ma vision se troublait par moments et j’étais complètement essoufflé. Mon adversaire au contraire montrait très clairement qu’il aurait pu continuer longtemps cette cadence infernale. Il y avait donc des mecs si puissants que ça à Mulfass ? Comment cela se fait-il qu’en 10 ans je n’ai jamais affronté quelqu’un de ce calibre. Jamais encore on ne m’avait malmené à ce poing. Physiquement je m’étais déjà retrouvé dans des situations bien pires, à deux doigts de la mort, mais jamais un opposant ne m’avait autant écrasé par sa puissance. Il avait même le temps de me parler pendant qu’il me tenait en respect.

Ma brume avait donc était inefficace, enfin j’avais pu porter un coup sur un mauvais réflexe de sa part mais il ne m’a jamais perdu de vue. Enfin de nez plutôt, il se vantait d’être un dragon le bougre. C’était peut-être cela l’odeur étrange qu’il portait sur lui et que j’avais senti à la taverne. Un dragon… Je n’en avait jamais vu, à quoi cela ressemblait-il ? J’avais entendu des légendes comme quoi c’était un gigantesque lézard volant extrêmement puissant. Certes Ryuku était puissant mais il n’avait rien d’un lézard et il n’était probablement pas aussi fort que les légendes les décrivaient. Car après tout, avant d’être un dragon ou je ne sais quoi, il était un homme. Et un homme, ça peut être vaincu ! La rage s’empara de moi et mon sang commença à bouillonner dans mes veines. Je venais de regagner un sursaut d’énergie : impossible de me faire mettre à terre sans m’être vraiment battu jusqu’au bout !

Il lança son attaque magique alors que j’avais repris pleine possession de mes facultés. Devinant ce qui allait se passer, je choisis de contre-attaquer plutôt que de me protéger.

« -Freeze ! », criais-je un instant après qu’il ait parlé.

En même temps que le givre me recouvrait et piégeait mes pieds dans le sol, je gelais la brume  en suspension en la forçant à se compacter pour créer un gros madrier de glace pure. A la force de mes bras, je portais la poutre glacée et frappais de toutes mes forces Ryuku avec un énorme swing dirigé vers son flanc gauche. Je lâchais ensuite l’arme improvisée juste après l’impact (réussi ou non [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) et concentrais toute la chaleur que j’avais à disposition dans mes pieds pour les dépêtrer de l’étau qui les enserrait. Cela ne prit pas longtemps, justes quelques instants mais chaque seconde était précieuse dans ce combat. Je bondis en arrière dès que je fus libre et me mis en position de garde en répartissant la chaleur partout dans mon corps. La glace fondait et me coulait partout dessus ; ruisselant entre les biceps saillant. On apercevait même un rayon de soleil mourant qui éclairait mes divins pectoraux d’un petit arc-en-ciel causé par ces fines gouttelettes scintillantes.

Je reprenais mon souffle et tentais de faire durer cette pause le plus longtemps possible car j’en avais besoin pour reprendre pied dans ce combat. Néanmoins, je me préparais à tout en chauffant mes mains à 600°C pour être de nouveau paré.
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Lun 18 Avr - 16:21




Le combat continuait avant que mon compagnon de joute eût congelé la brume pour en faire une espèce de poutre en glace avant de me la balancer dans la gueule. Ce petit ignorant ne le savait pas, mais il venait de raccourcis le temps du combat.
Bloquant la poutre avec mes bras contre mes côtes (qui avaient quand même morflé, mais on s’en fous), je me tournais pour être en face de cette dernière pour croquer de pleines dents et commencer à bouffer ce morceau de glace comme si je n’avais jamais mangé depuis des semaines.

Une fois mon petit festin achevé, je laisser sortir de mon corps un bon rot bien gras en me tapant le ventre, cette bouffe n’était pas spécialement bonne, elle était même un peu dégueulasse, mais j’avais repris le peu d’énergie que j’avais gaspillé et j’étais revenu à cent pour-cent.
Je profitais pour me délecter de l’effet de surprise que ça a dû donner au gros tas de stéroïdes, il n’avait pas du voir ceci tous les jours, un pignouf bouffer l’attaque qu’on lui lance, ça ne court pas les rues !

« Si tu veux faire la sieste, je t’en pris, fais-toi plaisir ! Tu viens de me remplir le gosier et j’en suis content, mais bon, tu ne fais que rallonger le temps avant que tu ne viennes dans les rangs de ma chère petite guilde, mais je compte bien faire vite, et propre. »

Fini la rigolade, les heures tournaient et il se faisait tard.« Si tu veux faire la sieste, je t’en pris, fais-toi plaisir ! Il est vrai que la petite bagarre était bien marrante, mais il fallait finir ça, et vite.
Je me lançais donc vers mon adversaire à pleine vitesse, prêt à en finir, à le décalquer au sol, laisser la trace de son crâne sur la terre jusqu’à la destruction du monde. J’allais rien laisser, quitte à lui exploser la tronche, je ferai appel à un nécromancien pour le ressusciter au pire.

Cependant, au moment ou mon poing allait lui décoller les yeux de la tête, je stoppais net avant de tourner la tête sur ma gauche et voir ce magnifique postérieur de fermière dandiner pas très loin de nous.
La jeune femme devait avoir mon âge tout au plus, elle n’était pas très grande, ses cheveux blonds volaient dans le ciel comme des plumes qui viennent caresser notre cœur, elle était certes vêtue en conséquence du climat, mais l’on pouvait apprécier les courbes qui habitaient son corps à la teinte si pâle. Ses fesses étaient un don de la nature, rond et ferme, mais n’avaient rien à envier à cette paire de poitrine, laquelle nous, hommes, turions pour y retrouver refuge avec notre tête, pour dormir comme des bébés.
Et que dire de sa magnifique tête ? Les joues lisses et douces, des yeux légèrement en amande d’une couleur d’un bleu profond, des lèvres à pas tomber enceinte (si vous voyez ce que je veux dire)… Bref, tout pour mettre le barreau au plus gay des gays.

Mais trêve de plaisanterie, je secouais la tête pour reprendre mes esprits, recouvrais mon poing de glace et reprenais ma course pour loger mon Tekken dans la mâchoire de Daeroth à pleine puissance. Vous savez, ce poing qui stoppe sur la joue de votre adversaire, et vous poussez comme un porc pour que l’impact ne soit que plus violent et laisse décoller au loin l’adversaire. Je ne savais pas si mon coup allait avoir l’effet voulu, mais bon, ceci ne changerait pas le final.
Je n’allais pas laisse respirer mon compagnon de joute, je le chopais au poignet, utilisant mon tekken avec toutes les parties de mon corps : poing, coude, tête, genoux (et non, pas ce que vous pensiez bande de cochonnes).

Je frappais sans relâche mon adversaire, je ne me retenais plus sur la puissance des coups, je voulais lui montrer mon maximum, ce que je pouvais valoir en terme de force magique.

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2673-la-guerre-y-a-que-ca-de-vrai-termine http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2675-fiche-technique-de-daeroth?nid=2#21282 http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
21
Messages :
50
Jewels :
43785
Date d'inscription :
13/03/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Ven 22 Avr - 18:59
Je me croyais en plein rêve, ou plutôt dans un cauchemar. Ryuku était en train de dévorer mon attaque précédente ; il plantait goulument ses dents pointues dans de la glace et l’avalait en ne mâchant qu’une fois sur deux. Sans le vouloir je tirais probablement une tête sidérée devant un acte aussi peu commun. Ce type était vraiment bizarre, il se prenait pour un dragon et bouffait la magie qu’il utilisait. Pourquoi quelqu’un ferait-il cela ? Attend il mange la même chose qu’il envoie, ça veut dire quoi ça ?

Quoi ?! Tout à coup il avait l’air plus fort ; il prit même le temps de me dire qu’il était désormais en pleine forme et que le combat était bientôt fini. Sur ce point là, il n’avait pas tort ; malgré tout mon égo et mon honneur je sentais que j’étais au bout de mes forces. Si je voulais gagner il me faudrait tout donner pour le mettre KO en une seule attaque. Je profitais de la pause pour lui répondre et gagner un peu de temps avant l’ultime clash.

« -Si tu crois que je vais abandonner avant d’avoir combattu jusqu’à mon dernier souffle tu te trompes lourdement. »

Je me mis en position de combat défensive, les mains devant mon visage pour le protéger et les poings bien fermés. Je décidais de tout miser  sur une attaque meurtrière et transférais toute la chaleur de ma magie sur le bout de mon index droit. Vu par mon adversaire, cela pouvait donner l’impression que je désactivais mes pouvoirs car je faisais bien en sorte de garder la parcelle encore allumée cachée à sa vue. J’espérais vraiment qu’un seul doigt frappant comme une lance chauffée à 800°C serait capable de percer sa défense. Pour cela, j’allais néanmoins devoir attendre une opportunité à travers le déluge de coups qu’il allait m’envoyer. Mon endurance commençait à être vraiment à bout mais il fallait encore une fois qu’elle me permette d’encaisser suffisamment longtemps pour lancer ma contre-attaque.

Le givré se lança soudain à l’assaut et me gratifia d’un coup de poing monumental. Sauf que l’impact n’eut jamais lieu ; sa main s’était arrêtée à quelques centimètres de mes deux bras dressés devant mon visage. Intrigué je jetais un œil par-dessus ma garde pour me rendre compte qu’il était en train de mater le postérieur d’une fermière. Je soupirais et le laissais faire ; je n’avais pas besoin d’utiliser d’aussi vils stratagèmes pour meubler moi. J’étais tout à fait capable d’écrire 800 mots sans devoir parler de choses sans aucun rapport avec l’action. D’ailleurs ce n’était absolument pas ce que j’étais en train de faire car je critiquais le manque d’attention de Ryuku et son incapacité à rester concentré sur notre combat pour divin. Surtout moi divin plus que lui mais ça il ne s’en était pas encore rendu compte. Je restais donc calé sur mes appuis et contractais tout mes muscles pour pouvoir encaisser l’assaut qui devrait venir sous peu. Malheureusement, je forçais tellement que je lâchais un abominable pet extrêmement sonore qui fit fuir la paysanne.

La seconde d’après le coup me percutait de toute sa puissance ; j’avais du l’énerver. Le choc me déstabilisa quasiment totalement mais je réussissais à garder un semblant d’équilibre en reculant d’un pas. Mes bras étaient légèrement engourdis et tout mon corps tremblait. Je n’eus même pas le temps de réfléchir qu’il me bloquait un poignet de sa main pour frapper de l’autre. Sauf que pour moi qui étais aussi lent, un seul membre ne suffisait pas à bloquer des séries de coups rapides. En plus, il se mit à utiliser toutes les parties de son corps disponibles (et surtout son entrejambe malgré ce qu’il prétendait) pour me frapper. Sa magie imprégnant ses frappes, je me retrouvais en désavantage énorme car j’avais choisi de ne pas utiliser la mienne. Rapidement les bleus et les engelures recouvrirent tout mon torse et ma vision commença à se troubler. Même si j’arrivais à protéger ma tête, comme je laissais le reste à découvert toute mon énergie était dissipée et les chocs me remontaient au cerveau.

Le déluge ne semblait jamais faiblir alors que ma conscience commençait à vaciller. Je n’avais qu’un seul avantage pour moi qui était mon endurance naturelle combinée à mon manque de neurone. Cela m’autorisait à encaisser beaucoup car je n’avais pas de soucis de perdre en facultés cognitives lors d’un combat ; au point où j’en étais je ne pouvais qu’en gagner ! Malheureusement cela ne suffit pas, arriva le coup de trop, celui qui contenait toute la force de Ryuku et sa rage de ne pas encore m’avoir mis à terre. Il me frappa en plein abdomen et me coupa la respiration ; mon bras encore levé en garde tomba lentement vers le bas avant soudain de se ressaisir. J’avais encore ma dernière attaque de prête, je ne pouvais tomber sans avoir frappé encore une fois ! Je changeais la direction de ma main au dernier moment et la fis remonter à toute vitesse vers le visage de mon opposant. J’avais le doigt tendu et brulant pour le transpercer et je mettais tout ce qui me restait dans cette ultime attaque.

Mon esprit s’envola néanmoins avant la fin du coup, il continua donc bien sa course mais mes cinq sens s’étaient déjà endormis au moment où j’aurai du l’atteindre. Je ne savais donc pas si mon coup avait connecté ou non. Quasiment inconscient tout mon corps se relâcha et je tombais à genoux devant mon ennemi, puis mes épaules s’affaissèrent et mes avant bras cognèrent au sol. J’étais à quatre pattes devant celui qui m’avait vaincu, quel déshonneur.

« -Raaaaaaaaahhhhhh !. »

Un beuglement de rage sorti de ma bouche alors que je poussais sur mes mains avec tout ce qu’il me restait pour redresser mon torse et m’assoir, ce qui est une position bien plus digne. Je relevais la tête, ayant récupéré mes facultés de réflexion (limitées mais c’est habituel) pour défier du regard Ryuku. Je n’avais plus la force de bouger c’était clair mais au moins je n’étais pas resté inconscient longtemps :

« -En ce jour tu m’as vaincu. Je rejoins donc ta guilde parce que je respecte ta force et j’espère qu’avec toi je rencontrerai d’autres mecs puissants à vaincre. Par contre, soit assuré que si un jour tu faiblis, je serais là pour te défoncer. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Sam 23 Avr - 18:55




Ce combat avait rattrapé cette journée chiante à souhait, je m’étais vraiment amusé en compagnie de Daeroth. Ce dernier était un valeureux débile, mais un combattant que j’appréciais. J’aimais sa façon de percevoir la vie et les bastons.
Cependant, tout ceci avait été vain pour lui, c’était fini, je l’avais laissé sur le carreau. J’aurais certes espéré avoir plus de challenge, mais je n’étais absolument pas déçu de mon adversaire qui avait gardé toute sa dignité durant tout le combat. Je respectais ça.

Mais même après tout ceci, il trouva la force de lancer une dernière attaque qui me loupa à cause de son manque d’énergie. Enfin, elle ne me loupa pas au sens propre, car je pouvais sentir ce liquide chaud couler le long de ma joue.
Je saignais ? Cela faisait un bon moment qu’il ne m’était pas arrivé de saigner grâce à un combat, c’était un coup accidentel, qu’il avait lancé dans un dernier effort, mais le fait et qu’il avait réussi à me blesser au final, ce qui me fit apprécier encore plus ce combat et la personne.

Je ne l’avais pas aidé à ce relevé, ceci aurait été un geste d’irrespect et de déshonneur pour lui. Il avait vaillamment combattu, l’aider à se relever aurait été comme lui cracher à la gueule et lui donner un mouchoir après.
Je me contentais juste d’aller à la taverne et ressortir avec deux énormes chopes, j’aimais boire après un combat, il aimait boire tout court, puis il est toujours agréable de se désaltérer avec une bonne chope pleine.

« Oui, je t’ai vaincu, et oui, tu rejoins ma guilde, comme prévenu. Cependant, je ne veux pas faire de toi un simple membre. Tu feras partie de mon élite, tu seras le fléau de la conquête. Tu seras envoyé seulement dans des endroits que je jugerais bon pour toi, afin que tu puisses détruire des ennemies puissantes et redoutables. »

Je sentais qu’avec cet homme comme gorille, je pourrais continuer à bien avancer, il était prometteur, et je pourrais me battre à nouveau contre lui de temps en temps manière de ne pas perdre la main, en espérant qu’il devienne lui aussi plus fort avec le temps.
Sa seconde phrase me fit sourire, il allait me défoncer le jour où je faiblirais ? J’en rigolais. Comme si j’allais pouvoir faiblir un jour, moi, qui veux être à la tête de ce puissant pays.

« Je t’attendrais de pied ferme, mais sache que jamais je faiblirais. Ce pays doit avoir à sa tête une personne puissante, c’est pourquoi je ne faiblirais jamais. »

Je n’allais surtout pas faiblir au point de me laisser battre par un membre de ma guilde, j’étais le chef, je devais donc être le plus fort, sinon je n’aurais aucune autorité sur mes membres. Quel chef de guilde est moins fort que ces membres ?
Je finissais ma chope avant de la jeter de manière lambda avant de m’approcher de la tête de Daeroth.

« Allez, tchao péon !!! »

Je faisais alors semblant de mimer une position assise sur cheval avant de partir en sautillant et en rigolant, c'est alors que je me rendis compte que mon compagnon ne savait absolument pas ou se trouvait la guilde, je décidais donc de faire demi-tour avant de lui faire un signe de me suivre.
Nous partions donc côte à côte, en direction de cette chère guilde, perdue au milieu d’un lac gelé de Mulfass. Je le sentais, nous irons loin dans le cassage de molaire avec lui dans mes rangs.

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2