PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Chasse aux mages [PV : Edelweiss Ackroyd]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
25
Messages :
40
Jewels :
115000
Date d'inscription :
23/01/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Mer 9 Mar - 22:25
Le duo s'octroyait quelques minutes de pause pour patienter un peu que la nuit tombe. En effet comme devait le penser Edelweiss, attaquer la nuit était plus avantageux, surtout pour attaquer une guilde aussi bourrée. Certes il y avait pire, mais ces imposteurs devaient quand même être nombreux, largement assez pour les surpasser toutes les deux en attaque groupée. C'était pour ça qu'il fallait essayer de rogner le nombre en attaquant le plus discrètement possible. Pendant que Reina s'occuperait de la diversion, Edelweiss de chargerait de l'arrière pour empêcher les fuites. La tactique sandwich lui paraissait bonne, surtout qu'elle était simple à comprendre. Peut-être que la demoiselle ne comprenait pas pour le moment ce qu'elle devait faire, mais Reina espérait qu'elle comprenne vite que son rôle était de se charger des gros morceaux pendant qu'elle ferait diversion auprès du menu fretin. Après tout ce n'était pas avec des moutons qu'on tuait un loup.

Pendant ce temps, les deux mages avaient le temps de se connaître, et même si Reina n'aimait pas parler d'elle et de sa vie, il fallait bien se faire une raison : connaître son alliée n'était pas suffisant, elle devait la connaître aussi un minimum. Ainsi elle lui avait dévoilé sa magie de renforcement, ce qui lui avait déjà annoncé la couleur de la personne. Une mage violente mais pas forcément agressive, elle savait frapper fort sans être énervée, surtout qu'elle s'estimait assez pour ne pas avoir besoin du pouvoir indéniable des sentiments pour l'aider. Après tout elle n'était pas à Dark Chess pour sa joie, sa tristesse, ou encore sa colère, mais pour sa magie. Ce n'était dans le fond qu'un objet, et ça lui plaisait très bien. Tant qu'elle était payée et qu'elle prenait son pied dans son quotidien, c'était bien.

Après quelques minutes, Reina remarqua un peu d'hésitation dans le regard de sa compagne de mission. Elle donnait l'impression de réfléchir, d'être anxieuse, de ne pas vraiment savoir comment aborder cette mission. Bien sûr elle ne détenait aucun pouvoir de devin, mais il était évident que n'importe qui serait effrayé si il devait affronter une guilde entière sans laisser de survivant. Bien sûr ça c'était uniquement si jamais la guilde s'avérait blanche en réalité, dans le cas contraire Reina leur donnerait peut-être juste une petite correction gratuite pour s'excuser sommairement plus tard ou les laisserait tranquille. L'idée de forcer une guilde à s'associer avec Dark Chess lui plaisait bien, d'autant plus que peu en valaient la peine. Si jamais elle s'avérait assez forte pour la battre facilement, il y avait de fortes chances pour qu'elle décide de les recruter de force dans les troupes de la guilde de l'empereur.

La Chess se permit un instant de poser fermement sa main sur l'épaule de sa collègue du jour en serrant un minimum. Une bonne troupe était une troupe confiante et qui ne doutait pas, il était important de donner un peu d'espoir à celle qui allait la seconder dans sa mission, de la même façon qu'elle en avait depuis toujours. Pas qu'elle représentait quelconque amie pour elle, comme elles ne se connaissaient pas, mais elle représentait sa moitié, et en tant que tel il fallait lui donner toutes les cartes qu'elle possédait."Douter c'est pour les faibles tu sais, si tu as peur d'échouer, mange ta peur toute crue et va de l'avant. Tu devrais te détendre et faire le vide, tu réfléchis trop à la mission". Reina pouvait se montrer un peu dure et froide, mais dans le fond elle était quand même capable de fournir de l'aide à ceux qui la méritaient. Si une chasseuse de dragons se prenait trop la tête, elle ne ferait pas honneur à sa race, et donc il fallait la soutenir.


-Sinon, comment tu t'es retrouvée à bosser pour ces bons à rien de Bistro Boys ? Une chasseuse de dragons céleste vaut mieux que ça quand même.
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Ven 11 Mar - 14:28


Girls like wolves
ft. Edelweiss & Reina


Tu sens une main se poser sur ton épaule. Elle te sert avec fermeté, sans pour autant te faire mal. Elle est plus là pour te réveiller. Tu te redresses et tourne ton regard vers la rose qui s'était approchée. Pourquoi fait-elle ça ? Tu n'es pas son amie, vous vous connaissez à peine, et puis il s'agirait presque d'une ennemie pour toi, même si tu dois jouer son alliée le temps d'une mission. Pourtant, ses paroles éveillent en toi quelque chose que tu avais complètement laissé tomber depuis ton altercation avec les Bistro's Boys : ta fierté de dragon slayer, ta fierté de mage d'Oscuro Ocaso, ta dignité de mage noire. Toi faible ? N'importe quoi ! Tu as tout fait pour devenir forte, oublier la fille qui pleure encore sa mère dragonne disparue, aller de l'avant et devenir indispensable pour ta guilde. Alors non, tu n'as pas le droit d'être faible. Ce n'est pas toi, ce n'est pas cette Edelweiss que tu essayes d'être, cette personne que tu forges en te battant contre toi-même depuis presque cinq ans. Tu ne vas pas mettre à l'eau ce long combat qui n'est toujours pas gagné. Tu t'es trop appuyée sur tes lauriers, pensant que tu étais déjà devenue cette mage noire impitoyable que tu prétends être. Mais tout ça n'est que fausseté. Tes faiblesses sont toujours là, ton hésitation aussi. Il est grand temps d'effacer ça, surtout en ce moment. La bataille n'est pas finie et la victoire n'est pas acquise. Ton toi faible est tenace et ton combat intérieur est sûrement bien plus difficile que celui qui vous attend, la Chess et toi.

Tu relèves la tête, retrouvant ta prestance fière que tu portes au quotidien. Tu regardes la rose, et lui dit sincèrement :

« Merci, je suis désolée d'avoir douté comme ça, c'était vraiment stupide. »

Tu suis ses conseils et oublie un instant la mission. De toute façon, il faut se dire qu'elle est très simple et anodine : c'est juste un combat contre des mages. Combien de duels as-tu gagné ? Pleins et sans forcément trop de difficultés. Tu as déjà affronter des bandits pour protéger des cultures convoitées à Greenwood, ou encore vaincu une armée de soldats cartes dans un monde complètement fou qui est appelé Wonderland. Dans tout les cas, ils étaient nombreux et toi seule. Alors oui, tu peux le faire si tu ne doutes pas de toi. L'hésitation n'est plus permise.

La rose te pose une question qui t'embête. Bon d'un côté, ton ego est flatté de voir que tu vaux mieux que cette guilde de pacotille, mais ça c'est normal, cependant si tu dis la vérité, tu as peur de tomber bien bas. Tu viens tout juste de retrouver le moral, ce n'est pas le moment d'aller annoncer ta nullité pour avoir laissé ton sac et tout ton argent entre leurs mains sans avoir pu faire la moindre chose. Non vraiment, mauvaise idée.

« Et bien en fait ils m'ont recueilli après que le dragon qui m'a élevé a disparu. Ils sont en quelque sorte ma famille d'adoption. »

Mensonge, mais qui tient la route. C'est bien connu les dragon slayer abandonné par leur dragon ! Tu n'as pas cillé quand tu as parlé, restant toujours de marbre, aucun sourire ou expression ne se dessine sur tes lèvres. Ta dignité est conservée, c'était le but. Tu aurais pu retourner la question, mais la réponse te semble évidente. On rejoint le Dark Chess pour la gloire, la puissance qu'offre un statut de mage dans cette guilde. Tu ne vois pas vraiment d'autre raison pour qu'une personne comme elle soit avec eux, mais qui sait ce qu'elle pourrait te répondre ?

« Et pour vous ? Avez-vous une autre raison que la puissance du Dark Chess pour l'avoir rejointe ? »

Reina te tutoyait sans que cela te gêne, pourtant tu t'obstines à toujours la vouvoyer. Plus par habitude que réelle envie de montrer ton respect.

Le soleil descendait dans le ciel, la nuit n'allait pas tarder à tomber. Il vous reste encore un peu de temps avant de vous lancer dans cette bataille...

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
25
Messages :
40
Jewels :
115000
Date d'inscription :
23/01/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Dim 13 Mar - 22:29
La nuit tombe de plus en plus vite et le duo se perd toujours dans les mots entre elles deux. D'un côté une puissante chasseuse de dragon céleste ne le sentait pas trop, et de l'autre Reina qui tenait à redonner du poil de la bête à sa coéquipière. Histoire de briser un peu le silence, elle demandait comment elle en était arrivée à rejoindre les Bistro Boys, question tout à fait légitime. Après tout Edel était trop bien pour eux, trop bien pour s'appeler comme ça et pour revendiquer leur guilde au nom improbable. Peut-être qu'ils n'étaient pas des bons à rien en réalité, mais la Dark ne se fiait qu'aux apparences avant d'avoir la preuve qu'elle se trompe. La céleste lui dit alors que c'était sa guilde d'accueil, que depuis la disparition des dragons c'était ces gens qui l'avaient recueillie. D'un coup ça semblait tout à fait normal pour elle de rester parmi eux, elle ne voulait pas les trahir. Reina respectait cette décision et avait bien fait de voir en elle quelqu'un de spécial, qui valait plus qu'un mage nommé bistro boy.

Cependant ce fut bientôt à son tour de répondre à la question d'Edelweiss. En effet elle était parfaitement en droit de savoir pourquoi Reina avait rejoint Dark Chess, c'était sa coéquipière et la seconde partie de la paire qu'elles formaient. Malgré qu'elle ne soit pas depuis longtemps dans la guilde, la raison commençait à lui échapper, si bien qu'un jour elle ne s'en souviendrait même plus. Par chance tout était encore clair dans sa tête, et il n'y avait rien de honteux à lui dissimuler non plus, même si elle n'allait pas forcément raconter sa vie.


-À vrai dire, j'ai rejoint l'empereur par la force des choses. Mes parents ont pensé que j'étais plus en sécurité si je rejoignais la plus grande menace pour moi plutôt que de me liguer contre elle. J'ai jamais vraiment voulu la puissance et le pouvoir, j'ai eu tout ça en bonus. C'est vrai que je me sens plus en sécurité maintenant que je l'ai rejoint et maintenant que j'ai découvert ma magie, on peut dire que c'est une réussite.

Pendant ce temps, Reina se remémorait les événements passés, notamment le renversement du conseil par l'empereur et le chaos intégral que ça avait provoqué un peu partout. Ses parents n'avaient pas eu d'autre choix que mener leur fille sur le mauvais chemin pour qu'au moins elle soit en vie. Même si elle était effectivement devenue mauvaise avec le temps, son être profond l'empêchait d'ôter la vie, comme si il refusait que son coeur entier sombre dans les ténèbres. C'était loin d'être digne d'un vrai mage noir, mais en même temps tuer n'était pas forcément nécessaire, le but était juste de réduire les troupes ennemies à l'impuissance et de les empêcher de mettre des bâtons dans les roues des guildes noires. C'était pour ça que Reina avait sur elle une arme qui ne tranchait pas, elle se contentait de parsemer des bleus sur la peau des ennemis voire à fracturer leurs membres, mais sans les tuer ni les handicaper à vie. C'était sa façon à elle de faire honneurs aux principes de ses parents qui l'avaient élevé dans le bien et non le mal. De son côté, Edelweiss aussi ne devait pas être totalement corrompue, ça se voyait dans ses doutes et dans son attitude générale. En plus le vent ne pouvait pas faire bien mal, preuve que c'était une personne bien également, dans le fond.

Le temps passait encore et encore alors que l'obscurité se faisait, il y avait encore deux heures de route avant d'atteindre leur position, ce n'était plus beaucoup le moment de discuter. Reina se leva alors en s'étirant, contente d'avoir eu cette petite discussion entre elles deux et d'en avoir appris un peu plus sur la demoiselle céleste qui l'accompagnait. Maintenant elle sentait vraiment que la mission serait un succès car elle connaissait mieux la personne et pouvait lui faire confiance de ce fait. La Chess enfourcha alors sa monture avec toutes ses affaires, invitant la chasseuse à monter à bord de son véhicule magique, qui, lui, n'avait aucunement besoin de se reposer,contrairement à l'autre monture vivante. Elle était contente d'avoir dissipé les doutes de sa compagne, à présent elle devait se sentir plus légère et plus confiante. C'était justement pendant les moments de moral haut qu'il fallait foncer.


-Alors tu es prête à en découdre ? Si tu as besoin de te préparer encore un peu, niveau psychologique, je peux très bien te laisser quelques minutes avant de partie.



Cinq minutes, c'est le temps de liberté qu'il te reste
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Lun 14 Mar - 20:03


Girls like wolves
ft. Edelweiss & Reina


Il faut croire que ton mensonge est passé. Enfin, c'est basique et les choses simples son souvent les meilleures ! Par contre, tu es un peu étonnée de la réponse de Reina. Tu t'attendais vraiment à ce qu'elle ai fait le choix d'elle-même, mais finalement, elle a simplement suivi le cours des choses, suivi ce que lui imposait les éléments extérieurs. Tu la voyais plus en une personne qui recherche la puissance à tout prix et s'élever au meilleur rang possible. Mais non, ce fût un choix sécuritaire. Finalement, vous n'êtes pas si différentes que ça : toi aussi tu as suivi le cours des choses, n'ayant pas vraiment fait toi-même tes propres choix. On a tué ta famille à Mulfass, tu as été sauvée et élevée par une dragonne, qui t'a ensuite envoyé à Arcadya où tu as été recueillie par un pêcheur avant que le petit fils de celui-ci ne t'emmène à Oscuro Ocaso. Il y a toujours une personne qui entraîne un tournant dans ta vie, jamais ta propre volonté.

La nuit arrivait et il ne fallait pas tarder à reprendre la route. Avec gentillesse - enfin tu crois - la Chess te demande si tu veux encore du temps pour te préparer. Tu secoue la tête négativement et lui répond sèchement :

« Non, je suis prête. J'ai effacé tout mes doutes, et tout ce qui me rendait si faible. »

Une lueur déterminée peut se voir dans tes yeux. Tu ne l'avais pas encore eu depuis que tu es partie des Bistro's Boys. Mais tes doutes se sont envolés, tu t'es rappelée de qui tu voulais être, de qui tu es. Et Edelweiss Ackroyd n'est pas faible, elle est une dragon slayer, l'une des mages possédant un pouvoir redouté par tous. Tu poses ta main sur la garde de ton épée, seul objet qu'ils t'ont laissé, et la serre. Tu es prête à la dégainer pour pourfendre tout les gros morceaux de cette guilde... Comment s'appelles-t'elle déjà ? Oh, qu'importe, tu te fiches de qui ils peuvent bien être. C'est ta mission désormais et il faut juste que tu la réussisses.

Tu regardes la rose avec détermination, afin de lui montrer qu'elle peut compter sur toi.

« On peut donc y aller. »

Tu t'installes dans ton véhicule et prend le volant fermement. Tes mains ne tremblent plus et c'est donc avec hâte que tu le démarres et appuie sur l'accélérateur. Tu te cales au même rythme que la monture de la Chess, qui définit votre avancée. Il serait dommage d'aller trop vite ! Surtout que tu es obligée d'attendre que la rose commence avant dete lancer à la chasse aux gros morceaux. Et puis, tu ne sais pas où se trouve la guilde cible, tu dois donc suivre la rose qui te guide.

Soudain, un bâtiment isolé éclairé se dessine dans la plaine. Il est encore loin, si bien qu'il n'est qu'une tâche lumineuse dans champ de vision, mais quelque chose te dit que c'est l'endroit où vous souhaitez faire carnage.

« Dîtes moi quand nous nous séparons, j'attendrai aux abords de la guilde pendant que vous faîtes diversion, avant d'aller attaquer les plus forts d'entre eux. C'est ce que nous avions convenu n'est-ce pas ? »

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
25
Messages :
40
Jewels :
115000
Date d'inscription :
23/01/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Ven 18 Mar - 17:43
Finalement la demoiselle était vraiment prête de chez prête, Reina allait pouvoir passer aux choses sérieuses à partir de maintenant. Elle qui avait voulu savoir si tout allait bien et si Edelweiss devait se préparer, mais il sembla bien vite qu'elle avait fait le point depuis longtemps. La demoiselle entra alors dans sa jeep avec un regard des plus déterminés et ardents, de ceux qu'elle voyait chez les vrais combattants dignes de ce nom. Reina ne put s'empêcher de sourire un peu en ouvrant la marche, ou plutôt la course. Elle s'était enfin rendue compte qu'elle n'était pas une mage qui pouvait se permettre de douter, de se montrer faible, car c'était une chasseuse de dragon céleste. L'investigation promettait de la castagne maintenant que de chaque côté l'assurance et la confiance régnait en maître. C'était un bon élément que les Bistro Boys avaient envoyé, loin de la qualité habituelle de cette guilde au nom ridicule.

Pendant les actuelles minutes de course, Reina ne trouvait rien à dire à sa complice, rien d'utile et rien d'important qu'elle doive savoir. Après tout elle n'allait pas lui demander ses mensurations, son groupe sanguin et son plat favori, c'était tout sauf nécessaire de savoir ce genre de choses. De ce fait le reste du voyage se fit sans le moindre bruit, surtout à l'approche du village dominé par les Hungry Demons; que c'était cliché de choisir un nom pareil avec "démon" ou "dark" dedans. Le tout était de rester discrètes, alors Reina stoppa sa course en voyant le village au loin, attachant sa monture à un arbre. Il était temps de poursuivre la mission à la marche afin de ne pas attirer la foule avant même d'avoir pu approcher le village. "Je m'occupe de l'avant, pendant ce temps toi tu feras le tour pour les prendre par derrière. Si après cinq minutes tu entends de la bagarre, tu sais que ce sera une guilde blanche, si tu n'entends rien alors on avorte la mission". Maintenant que ces informations étaient communiquées, Edelweiss savait ce qu'il lui restait à faire pour mieux réussir la mission.

Une fois arrivée aux portes du village, Reina attira l'attention des deux sentinelles. Par chance il n'y avait pas de mur d'enceinte, juste des maisons en groupe, rien de bien renforcé. Le duo de gardes s'approcha alors de l'intruse, armé de lances qu'il pointa sur elle sans hésiter. Si ils n'étaient pas des mages noirs, en tout cas ils savaient bien se comporter comme eux, mais ce n'était pas suffisant bien sûr. Ils pouvaient très bien avoir des mages noirs pour leur apprendre comment tromper ceux de son propre camp, un traître sans doute. La demoiselle ne leva toutefois pas les mains comme il était d"usage de faire face à une menace, elle savait bien que rien ne pouvait l'avoir dans ce bas-monde hors de la guilde.


-Que fais-tu ici, étrangère ? Tu es au quartier général des Hungry Demons, ce n'est pas un endroit où se promener, retourne d'où tu viens.

-L'ennui c'est que j'ai pas l'intention de partir de sitôt. Je suis Reina de Dark Chess, commandant de l'empereur en personne. J'ai entendu dire que vous étiez une guilde blanche, est-ce vrai ?

-Peu importe ce qu'on t'a dit, nous sommes une guilde noire, dis à l'empereur que nous sommes clean.

-Justement, j'ai de bonnes sources en général, si vous êtes une guilde blanche alors vous ne devriez pas avoir de problème pour tuer quelqu'un comme moi. N'est-ce pas ?

-B...bien sûr, je sais pas qui t'a dit ça, mais nous sommes des tueurs professionnels, nous pouvons te tuer n'importe quand !

Sur ces mots, Reina rit un peu avant de placer une des lances sous sa poitrine contre ses vêtements. Si jamais ils étaient bien des tueurs comme ils le voulaient, ils n'auraient aucune hésitation à tuer quelqu'un de sang-froid, quitte à se mettre à dos l'empereur. Un mage blanc était forcément pour la révolution, mais tuer quelqu'un sans motif apparent alors que la personne n'a rien fait de mal, c'était loin d'être quelque chose de commun. Fairy Tail n'oserait jamais tuer quelqu'un d'une façon aussi détachée, il suffisait de voir si ils en auraient le cran ou pas. C'était certes risqué comme manoeuvre, mais nécessaire pour déterminer le type de guilde à laquelle Reina avait affaire. Comme elle le pensait, les gardes étaient déstabilisés, ils tremblaient et poussaient timidement en essayant de gagner du temps en parlant que tuer quelqu'un si rapidement n'était pas faisable ou d'autres bêtises. Il ne suffit finalement pas de plus de cinq minutes pour se rendre compte qu'ils n'étaient pas des mages noirs, loin de là, sa source avait eu raison, comme d'habitude.

Alors que les gardes montraient honteusement leur hésitation, Reina empoigna le bout de la lance de sa main renforcée, avant de la briser comme une vulgaire allumette. Le garde resté armé resta néanmoins pour essayer de la tuer dans un mouvement de panique, voyant la menace planer sur eux, tandis que l'autre s'enfuit pour prévenir les autres d'une attaque immédiate. En effet Reina avait clairement l'intention de tous les mettre aux fers afin d'étouffer le rébellion, quelle qu'elle soit, sous quelque nom que ce soit. Elle prit d'ailleurs sa batte de base-ball restée discrètement derrière son dos avant de commencer son travail. Cette guilde blanche devait se dissoudre ce soir, c'était obligé, mais pour ça Reina devait employer les grands moyens d'entrée de jeu. La demoiselle utilisa alors sa magie afin de renforcer son propre corps, l'empêchant de renforcer quelconque arme pendant ce temps. Le résultat était néanmoins impressionnant car les cheveux de la Chess virèrent au rouge vif alors que tout son corps était entouré par une autre puissante qui ferait fuir n'importe quel mage débutant. Cependant ce soir se jouait leur destin, ils n'allaient pas tomber sans se battre.

Commençant alors le combat, la demoiselle en mode hyper commença par ficher son poing libre dans l'estomac du premier avant de l'envoyer sur un second pour les faire tomber. Elle les assomma tous les deux pendant qu'ils étaient à terre et prit soin de les ligoter avec une vitesse impressionnante. Cependant elle reçut un coup de poing à l'arrière de la tête qui lui rappela que d'autres étaient présents. La demoiselle trancha alors rapidement la corde avec son poignard dissimulé avant d'attacher ensemble le cou de deux mages qui lui semblaient gênants. Il ne fallut pas longtemps avant que deux autres se fassent attacher dans une position improbable par Reina alors qu'elle se démenait contre d'autres qui la harcelaient. Le village semblait nombreux, même si certains n'étaient pas des mages. Peut-être que si Edelweiss en avait terminé avec les gros morceaux de la guilde, elle pourrait équilibrer un peu mieux les forces.




Cinq minutes, c'est le temps de liberté qu'il te reste
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Mer 23 Mar - 12:11


Girls like wolves
ft. Edelweiss & Reina


Tu hoches la tête, montrant que tu es toujours au point sur ce plan. Le village approchait et tu laissas la Chess continuer vers son côté, tandis que t'u t'approches du tiens. Tu n'allais pas te montrer à bord de la jeep, tu étais trop voyante avec un véhicule de cette ampleur. Alors, tu te gares à l'ombre d'un bosquet, à plusieurs mètres du village. L'arrière était heureusement peu éclairé, les lumières étant concentrées vers l'entrée et le centre, endroits vivants du patelin. Tu avances rapidement à pas de loup, espérant ne pas t'être fait remarquée. Tu t'adosses contre le mur d'une vieille bâtisse, visiblement non occupée, où dont les occupants sont endormis. Tu espères que des villageois innocents ne seront pas impliqués, car tu te doutes que ce village ne soit entièrement occupé que par des membres d'Hungry Demons. Tu inspires un grand coup, expire, et serre tes doigts autour de la garde de ton épée. Tu fermes les yeux, comptant désormais sur ton odorat et ton ouïe de dragon pour repérer tout mouvement suspect. Ce ne sont pas tes yeux qui te permettront de discerner un allié d'un ennemi dans cette pénombre.

Soudain, des cris se font entendre. « Nous sommes attaqués ! Allez à l'entrée, on a besoin de renfort ! » Tu perçois des bruits de pas qui s'éloignent, des bruits de métal, signalant qu'ils prennent des armes. Reina a lancé l'attaque et est en train de faire du raffut à l'entrée ! Sa diversion semble fonctionner. Les rares présences humaines qui étaient proches de toi ont rapidement disparue, se rendant sûrement au lieu du carnage. Parfait. Tu dégaines ton épée et pénètre dans le village.

Tu penses que les plus forts d'entre eux doivent resté à l'arrière pour juger la situation. Ce doit être eux qui sont aux commandes. En toute logique, ils envoient le menu fretin au front, avant d'aller achever le malvenu, une fois qu'ils ont connaissance des forces. C'est un peu cruel comme façon de penser, mais c'est la stratégie de base qui a longtemps donné ses preuves. Épuiser l'adversaire pour prendre l'avantage. Tu fais l'hypothèse que les plus forts doivent être au QG de leur guilde, l'endroit où il est fort probable de tomber sur le maître, s'ils en ont un. Mais il reste encore une question : a quoi ressemble leur base ? Tu ne sais pas s'ils ont été suffisamment indiscrets de mettre fièrement leur blason sur la façade du bâtiment, c'est très visible. S'ils ne veulent ne pas se faire remarquer, ils ont du s'installer dans une bâtisse la plus commune possible. Quoique, ils se sont pourtant fait avoir : Reina a réussi à avoir des informations sur eux.

Tu ralentis le rythme, jusqu'à t'arrêter à l'ombre d'une masure. Tu entends des individus discuter. Que font-t'ils ? Pourquoi ne vont-t'ils pas aider à l'entrée ? Tu te risques à jeter un coup d'oeil par dessus ton épaule. Ils étaient trois devant l'entrée d'un bâtiment assez imposant. Ils étaient armés et malgré leur discussion, tu sais qu'ils sont en alerte. Tu n'as plus aucun doute, ils sont en train de garder la guilde, prêts à avertir de l'arrivée de tout intrus. Tu ne sais pas s'ils sont puissants, mais tu dois les affronter pour réussir ton objectif. Tu déplaces ton pied d'appui, prête à bondir lorsqu'un soldat arriva en courant vers les deux gardes. La situation semble leur échapper et ils demandent du renfort. Les deux autres ne mettent pas de temps à réfléchir, il foncent dans le tas, quittant leur poste, et rejoignent l'entrée, où Reina semble très efficace. Tout se déroule encore mieux que prévu. Tu vas pouvoir infiltrer leur QG et mettre hors d'état de nuire les grosses têtes. Sans leur commandant, il sera difficile pour eux de s'organiser et ils seront perdus. Et ce sera le signe de leur fin.

Tu observes les alentours de la rue où se trouve le QG. Tu n'entends que le bruit de la pagaille à l'entrée. Vraiment, la Chess est terrifiante ! Mieux ne vaut pas se la mettre à dos... Bref, cela signifie que la voie est libre. Tu traverse l'allée rapidement, te retrouve devant la porte avant de l'entrouvrir discrètement. Un coup d'oeil suffit pour voir qu'il y a du monde à l'intérieur. Ils ne sont éclairés que par des lacrymas de faible intensité, permettant ainsi de faire croire que leur bâtiment est vide, lui donnant une apparence sombre de l'extérieur. Ils sont cinq autour d'une table, à discuter.

« Je n'aurais jamais cru que le Dark Chess nous trouverait si vite.
- On n'a pas le temps de râler, nos gars sont en train de se faire massacrer par cette fille !
- Elle est plus forte que prévu. Maintenant qu'on sait de quoi elle est capable, on devrait rassembler nos hommes et leur faire part d'une stratégie d'attaque. Y aller par vagues ne sert à rien. On ne fait que passer pour du menin fretin. »


Tous hochèrent la tête en signe d'accord.

« Bref, si on est tous ok là dessus, je pars devant leur prêter main forte. Et... »

Soudain, il s'arrête, relève la tête et regarde la porte. Tu te mords la lèvre inférieure. Tu étais démasquée !

« Hé toi là ! Montre-toi ! »

Tu hésites un instant. Pour arriver discrètement, c'était raté ! Mais vu la façon dont ils se sont installés, tu ne pouvais pas débarquer et surprendre tout le monde. Celui qui fait face à la porte t'aurais déjà remarqué et alerter les autres avant que tu ne les plantes avec ton épée. Enfin, tu n'allais pas rester derrière cette porte non plus ! Il te facilite presque la tâche. Tu pousses la porte, l'ouvrant en grand et te dévoilant à leurs regards. Ils hésitent, surpris de voir une femme à l'apparence si pure et si frêle, avant de se mettre sur leurs gardes. Ils ont du se rappeler que c'est une femme seule qui est en train de leur mettre de sacrés bâtons dans les roues.

« Oy, t'es qui bon sang ? »

Tu pourrais sourire en cet instant, dessiner un sourire carnassier et confiant sur ton visage. Mais non, rien de tout ça. Comme toujours, tu restes de marbre, aussi inexpressive qu'un glacier. Surtout lorsque tu engages un combat, tu ne laisses jamais rien paraître face à ton adversaire.

« Je suis une personne que vous ne verrez plus dans l'instant. »

Te voilà en train de faire de l'humour à présent ! Tu es pleine de confiance désormais, et ces cinq mages ne feront pas long feu. Aussitôt dit, aussitôt fait, tu utilises "Ballestra". De l'air s'enroule autour de tes jambes et de tes bras, te rendant plus légère, flottant de peu au dessus du sol. Ta vitesse est ainsi augmentée, tu n'es plus affectée par aucun frottement, et la gravité est affaiblie. Tu te décales d'un mouvement sur le côté, disparaissant de l'encadrement de porte. Les cing mages sont surpris, mais ils tournent la tête trop tardivement du côté où tu te trouves. C'est sans se rendre compte que tu plantes ton épée dans le flanc droit de celui qui t'a repéré. Un cri de douleur s'élève dans la salle avant qu'il ne s’effondre dans une flaque écarlate.

« Merde. »

Son ami l'avait bien dit. Il étaient effectivement mal barrés. Tu venais de tuer l'un des leurs de sang froid, sans qu'ils n'aient eu le temps de réagir. Tu disparais à nouveau de leur champ de vision, te trouvant à présent dans le dos de celui qui est derrière ses camarades. Rapidement, tu portes un coup d'estoc dans ses reins, mais ton coup est stoppé net. La répercussion du choc se propage dans ton bras, et tu retiens un cri de douleur. Tu bondis en arrière, et essaye de comprendre ce qu'il vient de se passer. Le type a la peau grise, métallique. Ainsi il a la capacité de devenir un homme d'acier ! Il peut complètement te contrer ! Les quatre restants se tournent tous vers toi et te regarde, avec un sourire confiant.

« Tu as bien eu notre camarade, mais nous n'allons pas te laisser partir comme ça. On a beau être une guilde blanche, ceux qui éliminent nos camarades, on les hait au point de vouloir les éliminer. »

Avant qu'ils n'arrivent à utiliser leur magie, tu prends une grande inspiration.

« Hurlement du dragon des cieux ! »

Et un énorme tourbillon d'air sort de ta bouche, faisant voler meubles et documents hors de la salle. Trois d'entre eux suivent les tables et sont fracassés contre le mur de la bâtisse d'en face. Celui en acier par contre, a enfoncé son pied dans le plancher et son poids l'empêche d'être valdingué par le vent. Ah vraiment, il va falloir user d'autres stratagèmes pour le vaincre ! Néanmoins, tu peux toujours te débarrasser des trois autres. Ballestra est toujours active, et rapidement, tu passes à côté d'iron man pour aller de l'autre côté de la rue, retrouver ceux qui ne se sont pas maintenus à quelque chose à temps. Ils sont en train de se relever péniblement, mais tu ne leur laisse pas le temps de faire un pas de plus.

« Infinite Aero Blades »

Tu murmures le nom de ton sort et aussitôt, les courants d'air se rejoignent pour tourbillonner autour de cinq points, prenant la forme d'épées. Tu abaisses D'Artagnan, ton arme, et les cinq soeurs d'air s'abattent en même temps sur leurs cibles. Sans bruit, les trois corps s'affaissent, la vie quittant leur corps en même temps que leur sang. Tu es impitoyable. Tu ne perds pas plus de temps avec ceux là et te retourne pour aller affronter le dernier survivant. Sauf que celui-ci est en train de te foncer dessus à une vitesse hallucinante et il faut que tu uses de ton instinct de survie pour trouver le réflexe te permettant d'esquiver son poing qui aller littéralement de transpercer l'abdomen. Sans Ballestra, tu ne serais plus qu'un lointain souvenir. Le mage d'acier avait son bras complètement enfoncé dans le mur. Avec une telle vitesse, il ne l'a même pas détruit, juste fait un trou de la taille de son bras. Un monstre ! Il le retire et te fait face. Son visage est déformé par un rictus de colère.

« Dragon slayer ou pas, tu ne m'auras pas. Je vengerai mes amis ! »

Des bruits de pas se font entendre des deux côtés de la ruelle.

« Master ! On est enfin là ! Que... »

Le groupe de nouveau venu s'arrête, voyant le carnage qui a eu lieu. Leur maître les regarde d'un air sévère avant de leur lancer :

« Rejoignez l'entrée au plus vite ! Ils ont besoin d'aide là bas. Je m'occupe de cette garce.
- Mais master...
- Filez ! Vous allez vous faire tuer si vous restez ! »


Sans chercher à le contredire, les hommes de mains partirent en direction de Reina. Tu n'allais pas les laisser faire. Tu allais t'élancer à leur poursuite, mais une masse d'un poids phénoménal vient te fixer au sol. Le maître venait de te sauter à la gorge, t'enserrant dans une prise d'une force inouïe. Tu ne peux plus bouger et respire difficilement. Tu as mal de partout, subissant le choc de ton corps contre le sol pavé. Tu atteins difficilement ta poche du bout de tes doigts et active le lacryma de communication :

« Ils arrivent en renfort ! Je... »

Tu ne peux pas en dire plus. Le mage d'acier vient de t'asséner un direct du droit dans la mâchoire, avant d'écraser le lacryma. Il se relève, te détachant de sa prise, mais tu ne peux pas te relever. Tu craches du sang et suffoques.

« Dommage que tu sois avec eux, t'avais un joli minois. »

Et il balance son pied gauche dans ton flanc, t'envoyant contre le mur d'une maison. Tu t'effondres et le cri de souffrance ne peut sortir, ton souffle étant coupé. Tu relèves la tête et le fixe de tes yeux bleus. Aucune expression n'est affichée sur son faciès, mais son regard exprime une colère noire. Il est vraiment parti pour t'éliminer.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
25
Messages :
40
Jewels :
115000
Date d'inscription :
23/01/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Dim 27 Mar - 6:05
Cette guilde était vraiment très peuplée, Reina avait eu raison de se transformer aussi vite, sinon elle serait déjà épuisée depuis longtemps à force de casser du menu fretin. Elle finirait par venir avec le temps, mais au moins sous cette forme déchaînée elle ne serait pas là avant que Reina n'ait battu une petite motte de mages. Il allait sans dire que quand elle était dans cet état, c'était soit contre un mage de haut rang, soit elle était normale. C'était un vrai honneur pour les Hungry Demons de la voir ainsi, dommage que ce serait la seule chose de la vie réelle qu'ils verraient avant un très long moment. Si l'évanouissement ne les guettait pas à cause des coups portés contre eux, la nuit ne leur donnerait rien d'autre à voir de particulier, mis à part de l'obscurité à perte de vue. Au moins ça leur laissait le temps de réfléchir à leurs actes et à  leurs fautes. Même Reina était passée à l'ennemi en le voyant dominer l'ami et le vaincre à plate couture, il n'y avait pas de raison pour que tout le monde fasse de même en rejoignant la communauté illégale.

Toujours était-il que cette bande de rebelles méritait la punition de leur vie, peut-être pas le trépas, mais au moins une dérouillée qui leur donnerait une migraine très tenace ou des maux ailleurs sur le corps selon l'endroit frappé. Reina avait bien sûr une préférence pour la tête, car il y avait facilement cinq sens, c'était frapper d'une pierre cinq coups. La vue, l'ouïe, le goût, l'odorat et l'intuition, tout ça pouvait s'éteindre d'un seul coup, si il était assez fort. Bien sûr des fois les malfrats avaient l'intuition qu'ils n'allaient pas revoir la lumière du jour avant un long moment, mais ça elle ne pouvait pas vraiment le leur reprocher. En revanche se rebeller contre l'empereur en...existant, c'était un crime, et un crime punissable bien sûr. Il n'avait peut-être pas changé la loi du tout au tout, mais sa domination écrasante avait un effet similaire.

Malgré les nombreux assauts, Reina restait la plus forte parmi tous les mages blancs qui se pressaient autour d'elle. Certains usaient de leur bâton pour lancer un sort d'immobilisation ou un autre d'effet passif, mais elle brisait rapidement leurs armes avant qu'ils ne l'embêtent. Décidément ces pitoyables mages ne la valaient pas, surtout par cette obscurité dans laquelle tout le monde se bousculait et s'emmêlait les pinceaux. Heureusement Reina, aussi brillante que possible par son renforcement, rappelait rapidement l'ennemi à combattre dans cette bataille royale, voire impériale. La plupart ne tenaient pas longtemps une fois frappés à la figure, ils ne tenaient même plus debout à force de voir trente-six chandelles, ce qui donnait à Reina du répit pour battre les autres. Quand elle ne les entrechoquait pas entre eux pour diminuer efficacement leur nombre, elle utilisait des sorts de zone pour écarter les mages trop nombreux autour d'elle.

Ce n'était pas un combat gagné d'avance, au contraire elle le sentait de plus en plus perdu si les mages se relayaient encore à ce rythme, même si elle rendait naze beaucoup d'entre eux du premier coup en frappant assez fort. Par chance une alternative allait bientôt lui permettre d'abréger la bataille nocturne, une initiative de la part de la guilde qui l'arrangerait clairement en théorie. Le calme revint bientôt sur le champ de bataille, la poussière soulevée par les pas se dissipait. Pendant ce temps Reina pouvait entendre le vacarme de la bataille de la chasseuse de dragons céleste derrière. Par chance, personne ne voyait utile d'aller voir si les commandants allaient bien, ils étaient assez forts pour s'occuper eux-mêmes des intrus éventuels. Malheureusement le fait que personne n'essaye lui faisait croire qu'en effet ils géraient bien la situation, ils avaient sûrement reçu des ordres pour aller combattre Reina. Après, la chasseuse n'était pas en carton, elle pouvait bien résister à quelques coups, ça ne la rendrait que plus animale.

Bientôt, les mages de faible rang se retirèrent pour laisser la place à d'autres à l'allure déjà plus personnalisée, ce qui prouvait qu'ils étaient loin du menu fretin obligé de porter l'uniforme de la guilde comme les autres. Ils n'étaient pas plus d'une dizaine, mais ils avaient l'air aussi bons qu'elle en forme normale, ce qui n'allait pas lui faciliter la tâche. Son intimidation avait bien fonctionné, heureusement, les petits mages avaient peur d'elle, ça pourrait lui servir si jamais elle venait à gagner contre les plus grands. Rien n'était moins sûr, mais la demoiselle gardait confiance en ses capacités et sa constitution résistante, au moins pour montrer l'exemple à la chasseuse dont elle avait ôté les doutes de façon bien orgueilleuse.


-Alors vous abandonnez ?

-Au contraire, on va contrattaquer et te montrer la vraie force des Hungry Demons. Si seulement c'était notre vrai nom.

-T'espères faire le poids contre nous tous en même temps ? T'as beau avoir prouvé ton appartenance à la meilleure guilde noire du pays, t'es pas immortelle, et l'empereur non plus.

-On sait pas tant qu'on n'a pas essayé, pas vrai ? Venez donc vous frotter à moi, voyons qui va gagner à la fin.

-Contrairement à vous, mages noirs, nous savons épargner les vies de nos compagnons si ils sont en danger.

-J'ai encore tué personne, mais peut-être que je devrais faire une exception pour toi, tu commences déjà à m'agacer.

Liant l'action aux mots, la Chess bondit alors vers la demoiselle qui avait osé la comparer à la communauté blanche afin de l'envoyer à l'hôpital pour un long moment. Cependant c'était sans compter sur deux rééquipeurs qui la protégèrent d'instinct en croisant chacun une épée contre sa batte de base-ball, la repoussant au passage. Ils étaient tous aussi agaçants les uns que les autres à être aussi tenaces et moralisateurs, Reina ne rêvait que d'enfoncer sa batte dans leur crâne ou dans leur ventre. Mais pour le moment elle avait affaire à deux mages de rééquipement qui semblaient bien taillés pour lui tenir tête. Malheureusement le timing était bien choisi, car le sort de Reina cessa à ce moment, la rendant normale et même fatiguée pour ne rien arranger. De toute façon elle n'abandonnait jamais, c'était toujours hors de question, même les jambes et bras en compote elle continuerait de se battre. Pas pour l'empereur, la chasseuse, ou dieu-sait-quel-mage, mais pour son orgueil, sa fierté personnelle. Ainsi elle redoublait d'efforts pour essayer de frapper les rééquipeurs afin de les défaire, mais ils étaient bien équipés. Normal.

Que ce soit en attaque ou en défense, ce type de magie avait le chic pour être bon n'importe où et n'importe quand, ce qui rendait les utilisateurs difficiles à battre même de plus bas niveau qu'elle. Ils avaient même le dessus sur la demoiselle, la repoussant sans cesse dans ses retranchements, même alors qu'elle utilisait son poignard comme seconde arme. Il ne leur fallut pas longtemps pour la faire tomber avec la complicité générale, plaçant leur épée en croix au-dessus de sa gorge. Si elle ne faisait rien, elle risquait de perdre sa grosse tête bien remplie, et ce n'était probablement pas soignable par la magie. Mais c'était justement dans la difficulté qu'elle se montrait la plus performante, ce n'était qu'un contretemps de plus. Hungry Demons ne faisait que retarder l'inévitable, qu'ils profitent de leur avantage tant qu'ils l'avaient, la vengeance de Reina ne saurait se faire attendre par cet affront de sa part.

http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Mar 29 Mar - 16:29


Girls like wolves
ft. Edelweiss & Reina


Le regard sombre et sanguinaire du mage d'acier te transperce l'âme. Il arrive à te faire douter quant à ta capacité à survivre dans cette situation. Tu sens la fin venir, se rapprocher à chaque fois qu'il fait un pas dans ta direction. Tu trembles. Tu ne sais pas si c'est de la peur ou bien parce que tes muscles sont si endoloris que tu les forces à se contracter pour te relever. Tu es faible. Tu réussis enfin à t'asseoir lorsqu'une poigne glacée te saisit la gorge. Tu es soulevée comme si tu ne pesais qu'un gramme et plaquée contre le mur de pierre. Ta respiration est coupée et ta bouche pleine de sang. Tu le recraches pour essayer de retrouver une respiration normale, mais même tes poumons sont en feu. La main de fer te serre toujours la gorge, te faisant souffrir lentement. Qu'attend-t'il pour t'achever ? N'as-tu pas tué ses compagnons juste sous ses yeux ? Mais ses yeux t'indiquent qu'il n'aura pas la clémence de t'ôter la vie rapidement. Est-ce vraiment un mage blanc ? A son allure, tu as plutôt l'impression de voir un démon qui pourrait très bien servir l'empereur. Il te fixe, sans jamais cesser d'augmenter la pression autour de ton cou. Respirer devient difficile et sans air, tu ne pourras rien faire. Tu te raccroches aux quelques bouffées d'air que tu arrives à attraper. Tu suffoques sous l'emprise de ton adversaire. Tu as l'impression que ça fait des heures qu'il te tient en l'air par le cou, que ton dos est coincé sur les pierres de la bâtisse. Tu as l'impression d'attendre ta mort, qui peut venir à n'importe quel moment. Là tout de suite, ou bien dans des semaines, voir des années. Le mage de fer est imperturbable et tu ne peux pas déchiffrer plus que sa soif sanguinaire dans son faciès.

Soudain, comme lassé de t'étrangler si doucement, son poing libre vient s'abattre contre ton abdomen, coupant ta respiration haletante dans un crachas vermeil. L'odeur métallique du sang mêlé au fer emplis tes sens du goût et de l'odorat. Tu as l'impression d'avoir perdu ton estomac, comme écrasé contre ta colonne vertébrale, et pourtant, tu as envie de vomir. Tu tousses, éclaboussant par moment le sol de tâches rouges. Ton liquide vital si précieux s'échappe de ton corps, et tu te demandes comment tu fais pour être encore si consciente. Encore en vie. Tu n'as plus de force, complètement dominée par ton adversaire. Alors c'est ça que tu es ? Une mage qui ne peut rien faire contre un autre plus fort qu'elle ? Une fille qui abandonne face à la moindre difficulté ? Tout ce que tu croyais être n'est qu'une illusion. Toi qui te disais forte, on se demande où est passée la si puissante dragon slayer des cieux.

La pression autour de ton cou se fait plus forte. Ta vue est floutée, perdant peu à peu connaissance à cause du manque d'oxygène. Tu seras inconsciente au moment de ta mort, n'est-ce pas formidable ? Finir dans le noir doucement, sans jamais pouvoir revoir la lumière du jour. Tu ne sens plus la douleur. Tes membres se sont qu'un coton flottant dans le vide. Finalement, c'est pas si mal de mourir. Ca fait moins mal que prévu. On a comme la sensation d'être drogué, de perdre ses sens, de ne plus rien contrôler. Un sentiment de plénitude vous envahi, et le stress de la vie vous quitte peu à peu. Tu étais résolue à partir maintenant. A qui tu manqueras de toute façon ? Arya n'est plus de ce monde, tu t'es fait une raison. Tu n'as pas revu Mufas depuis si longtemps, il te croit peut-être mort, ou bien l'est-t-il, il n'était pas bien jeune quand tu l'as quitté. Oscuro Ocaso a plein de bons mages et tu sais que ton maître arrivera à te remplacer. Et Haku...

Tu ouvres soudainement les yeux, voyant à nouveau clair. Pourquoi partir si lâchement alors que tout vient à peine de commencer ? Tu n'as pas fini de prouver ta valeur, de montrer qui tu es vraiment. Où était passée ta fierté petite fleur blanche ? Tu as toujours du mal à respirer, néanmoins ton adversaire à remarquer que tu as changé d'état d'esprit. Ton regard est désormais déterminé, cette résignation à mourir que tu avais n'est plus. Un doute s'affiche dans le regard du mage d'acier, avant qu'il n'affiche un sourire carnassier et confiant. Il était prêt à relever le défi. Mais tu sais qu'il a clairement l'avantage sur toi. Alors, tu ne comptes pas le vaincre en honorable duel. Tu es une mage noire, il est temps de l'assumer !

« Sha... Shanoé... » dis-tu d'une voix étouffée.

La petite broche en forme de fleur accrochée à ton veston se met à briller légèrement avant d'émettre une lueur bleu glacée aveuglante, ne cessant de prendre de l'ampleur. Aveuglé, le mage te relâche pour abriter ses yeux de ses mains et tu tombes flasque sur le sol, glissant contre le mur. Tu fermes les yeux pour toi aussi, ne pas perdre la vue. L'intensité lumineuse diminue en même temps que la température. L'air se fait froid, pas autant que celui de Mulfass, mais cela suffit à te faire frissonner. Tu relèves la tête, observant ton guardian yao qui est apparu. Shanoé est toujours aussi impressionnante. Sa tête atteint les premiers étages des masures environnantes et sa queue vient accentuer la silhouette longiligne du cryophénix. Ses ailes recroquevillées contre son corps, ne pouvant pas les déployer dans cette rue trop étroite. Une voix rauque qui résonne de façon cristalline retentit :

« Ainsi tu oses m'appeler mage. »

Elle tourne la tête te fixant de ses petits yeux argentés. Tu ne fais pas souvent appel à elle, jugeant préférable de passer par d'autres moyens. Et puis il y a toujours de l'aléatoire quand tu l'invoques...

« T'es pas en état à ce que je vois.
- Cessons de tourner autour du pot, j'ai besoin de toi pour le vaincre. Je ne peux y arriver seule.
-  Toujours aussi aimable.
- Toi de même. »


On ne peut pas dire que vous soyez les meilleures amies du monde. Pourtant, vous vous appréciez. Votre relation n'est certes pas parfaite, mais tu sais que tu as besoin d'elle et qu'elle a besoin de toi. Vous êtes liées d'abord par vos intérêts personnels, mais le relationnel est venu après. Et rien qu'en la regardant, tu sais qu'elle s'occupera du mage d'acier.

Le cryophénix retourne son attention sur le mage qui se tient debout, bouche bée devant l'apparition d'une telle créature. Il ne s'attendait sûrement pas à ce qu'un être légendaire fasse son apparition devant le QG de sa guilde.

« Il faut savoir que je n'aime pas l'ensemble rouge et blanc. Nous n'avons pas les même goûts à ce que je vois. »

Ton adversaire se ressaisit et affiche désormais un sourire confiant. Ainsi, il était prêt à défaire le phénix de glace. Il ricane, comme amusé de la situation.

« Alors tu ne dois pas aimer le père noël pas vrai ? Tant mieux parce que je ne te ferais pas de cadeaux. »

Un rire grave et résonnant s'élève dans la rue.

« Stupide humain, te voilà bien confiant. Il y a beaucoup de choses que je n'aime pas et oh quel dommage, tu viens d'être ajouté sur cette liste. »

Et pour accompagner ses propos, un violent blizzard apparaît entre les bâtiments qui borde l'avenue. Les vents tourbillonnent et gèlent l'humidité présente sur les pavés de la rue. Le mage d'acier essaye d'avancer, mais le vent le repousse et avec le sol devenu patinoire, il glisse et sa tête tombe lourdement contre les pavés. Le blizzard se calme, laissant à sa suite une zone complètement gelée. Tu regardais la scène non loin de là, essayant de te réchauffer en te frottant les membres, recroquevillée. Tu n'étais pas en état de te mettre hors de portée et tu en payes les frais en ayant les mains violacées et les lèvres bleuies. Finalement, il fait presque chaud à Mulfass !

Shanoé ne compte pas en rester là et avant que le maître des Hungry Demons ne se relève, elle ouvre ses ailes et des pics de glace apparaissent et sont lancés en rafale contre son adversaire. Il n'a d'autre choix que de se protéger avec son armure d'acier. Mais celle-ci se fissure petit à petit, laissant des pans de peau à l'air libre. La rafale givré cesse et la phénix replie ses ailes. Elle se tourne vers toi et te lance d'un air joyeux et enfantin :

« J'ai fini mon job, à toi de finir le tiens ! »

Et elle disparaît dans un nuage de fumée.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
25
Messages :
40
Jewels :
115000
Date d'inscription :
23/01/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Jeu 31 Mar - 16:29
-Qu'attendez-vous pour m'achever ? Vous êtes assez forts pourtant.

-Contrairement à ce que tu crois, nous ne versons pas le sang par plaisir, nous sommes des mages blancs et nous on sommes fiers.

-Et puis tu n'as tué personne pour le moment, nous avons bien vu que tu retenais tes coups, alors nous n'avons aucune raison de te tuer.

-Nous allons juste te chasser d'ici et tu repartiras bredouille, nous ne commettrons pas l'imprudence de tuer un subordonné de l'empereur.

-Dommage, parce que ça aussi il en est hors de question, vous allez repartir avec moi, vous serez mon trophée.

La situation n'était pas aussi bonne que ça pour Reina, la tête prise entre deux épée de rééquipeur, cependant c'était bien à partir de ça qu'elle comptait contrattaquer. Plus ça devenait chaud, plus elle trouvait en elle la force de se surpasser. Dans un sens elle voulait que quelqu'un la menace physiquement de mort de la sorte afin qu'elle soit encore plus performante. Sans plus attendre, la demoiselle prit alors son poignard et le planta avec force dans le pied de l'un des deux rééquipeurs jusque dans le sol, le faisant crier de douleur sur le coup. Comme prévu, une épée s'était déstabilisée, Reina put en profiter pour se dégager de leur emprise. Malgré qu'ils l'aient poussée dans ses retranchements pour lui permettre de passer au niveau supérieur, ils allaient tous les deux le payer au prix fort pour ça. Elle n'allait quand même pas laisser passer un affront de ce genre, elle qui appartenait aux rangs privés de l'empereur comme bien peu de mages sur la planète. La demoiselle se releva alors en bousculant le deuxième rééquipeur avant d'abattre son genou dans son ventre au passage sans qu'il ait pu réagir. Si elle ne tuait personne, rien ne l'empêchait de les abîmer avec le plus grand plaisir pour qu'ils hésitent à combattre contre Dark Chess, la prochaine fois.

Sa main passait sur ses manches pour enlever la poussière de ses vêtements supérieurs, pendant que le premier rééquipeur reprenait ses attaques aussi précises que redoutables. Seulement cette fois il n'avait plus son partenaire pour l'aider, il était bien moins efficace pour le moment. Reina finit par attraper son épée de sa main nue, s'entaillant la paume au passage, avant d'empoigner son col pour lui infliger un douloureux coup de boule qui le retiendrait au sol un bon moment. Pendant ce temps, le second rééquipeur avait repris son souffle, coriace comme elle l'attendait, à son tour il recommençait à l'attaquer férocement avec l'énergie de deux personnes. Mais c'était sans compter sur les deux bras de Reina qui couvraient facilement tous les angles d'attaque pour les contrer, avec sa batte ou son poignard. Sans prévenir, la demoiselle dévia l'un de ses coups de lame pour bondir et lui asséner un uppercut du genou en plein sur le menton, le faisant voler en l'air pour retomber sur le sol lourdement en face d'elle. La boucle semblait se répéter, car à chaque fois qu'elle en envoyait un au tapis, son coéquipier se relevait avec une détermination rare. Mais cette fois ça risquait d'être différent, il était temps de mettre fin à cette énorme blague qu'était cette guilde blanche encore en liberté. Reina prit alors sa batte de base-ball dans ses deux mains, son poignard rangé derrière la ceinture de sa jupe, avant de faire tomber le rééquipeur d'une balayette fatale qui n'allait pas laisser ses jambes indifférentes cette fois. Elle s'occupa ensuite du second encore en train de récupérer de son dernier coup, lui écrasant les mains du talon de ses bottes. La demoiselle avait cessé de briller depuis l'apparition des deux rééquipeurs, désormais la seule chose qui brillait était la lune au-dessus de leur tête.

Mais c'est alors que la jeune blanc-bec de la dernière fois attaqua Reina dans le dos avec sa magie encore inconnue pour le moment d'un geste désespéré. La demoiselle lui prit alors le col sans la laisser lancer son attaque, la plaquant également au sol sur le dos. Le rééquipeur avait beau donner des coups de pieds sur le fessier de Reina pour se dégager, ça n'avait que peu d'effet, ses mains étaient indisponibles. La demoiselle rossa finalement le dernier rééquipeur sous la main d'un coup de batte dans la tête. L'autre élément du binôme essayait de se relever malgré ses jambes en compote, mais c'était fini pour lui aussi. La Chess renforça comme d'habitude ses liens avant de ligoter à chaud celui qu'elle tenait sous le pied, tandis que le second marchait doucement sur la gorge de la jeune imprudente pour l'immobiliser. La position de ses mains dans son dos ne lui laissait guère la possibilité de couper à ses poignets avec la moindre lame, il était bel et bien fini. Après de longs instants difficiles, Reina finit par les ligoter tous les trois en serrant assez pour qu'ils aient mal, ne laissant pas le moindre mou dedans. Elle se disait que les noeuds avaient toujours tendance à se desserrer pour laisser un peu de mou, mais serrés au maximum ils ne pouvaient pas perdre en serrage.

Ce n'étaient pas le reste de la bande qui allait la mettre en difficulté, ils valaient bien moins qu'eux. Les deux premiers pensaient qu'avec une combinaison de feu et de glace ils arriveraient à le défaire, mais ils n'avaient pas prévu qu'elle soulèverait un nuage de poussière avec un coup de batte sur le sol pour disparaître. La seule chose qu'ils faisaient étaient de lancer des attaques de zone en espérant la toucher, mais tout ce qu'ils faisaient étaient de toucher leur coéquipier. Reina avait retenu leur position et avait sauté pour les surprendre par un choc sismique assez puissant pour faire tomber tous les mages debout aux alentours. Une fois le duo par terre, là où Reina aimait le mieux taper, elle leur fit voir la voie lactée par un coup de batte bien placée sur le crâne qui avait de quoi donner la migraine pour quelques jours encore. Elle les ligota également avec le peu de corde qu'il lui restait encore à la ceinture.

De plus en plus la situation virait à l'impasse, alors que Reina sortait vainqueur de chaque affrontement rien que parce qu'elle brisait les règles de combat avec des tactiques lâches mais payantes. La peur était en train d'envahir le coeur des autres mages de rang supérieur, si bien qu'ils attaquaient de façon désespérée pour essayer de rosser la Dark Chess. Leurs deux meilleurs éléments étaient prisonniers sur le sol, tandis que leurs deux meilleurs élémentaires étaient évanouis voire dans un coma profond à cause de Reina. Il ne faisait aucun doute que le mieux était de l'attaquer tous en même temps, mais ils étaient bien capables de se toucher l'un l'autre, alors ils n'avaient pas le choix, c'était à deux ou tout seul, mais tout seuls ils n'avaient pas la moindre chance. Ils avaient même essayé la tactique du nuage de poussière contre elle, mais elle se servait de ses compagnons comme bouclier afin de ne pas subir de dégâts de leurs attaques. Tout ce qu'ils pouvaient faire était de se rendre sagement afin de ne pas aggraver la situation, vu qu'elle n'hésitait pas à employer les moyens même les plus lâches et ignobles pour gagner ou pour ne pas subir de dégât.

C'est alors que la demoiselle sentit d'énormes racines entourer ses chevilles pour grimper sur son corps, menaçant clairement de l'emprisonner de façon musclée, bien plus qu'elle. C'était le dernier combattant encore debout, les autres n'avaient pas eu le temps de se voir neutralisés qu'ils étaient déjà au sol ligotés comme de la viande, de la marchandise commune. Contrairement aux autres, lui semblait réfléchi, il combattait non pas pour vaincre Reina, mais pour protéger ses amis, un patriote. La demoiselle leva alors les mains pour éviter que les racines ne les enserrent, finissant par jeter son poignard dans le torse du mage pour qu'il soit déconcentré. Elle put ainsi briser les racines à cause du soudain affaiblissement, allant rapidement vérifier si il n'était pas mort. Il était sauf, mais dans un état bien plus grave que d'autres. À genoux, le mage blessé implorait le pardon de Reina en versant de chaudes larmes. Il avait peur de mourir et savait bien qu'elle était capable d'ôter la vie de sang froid et de ses propres mains, mais elle n'allait pas faire d'exception. Elle avait peut-être parlé de tuer la jeune blanc-bec, mais ce n'étaient que des paroles en l'air, comme souvent.

Finalement tous les mages d'un bon niveau étaient ligotés à terre, certains évanouis et d'autres en train de gémir en se débattant. Quant au reste, les mages les moins bons au combat ou en maîtrise de leur propre magie s'agenouillaient en mettant les mains dans le dos par eux-mêmes. Ils ne pouvaient pas être plus lucides, ils voyaient bien l'état de leur compagnons les plus forts. Certains avaient même des membres brisés et du sang tachait le sol terreux. N'importe qui ferait dans son caleçon en voyant un tel carnage, et si ceux-là n'en étaient pas arrivés à une telle extrémité, ils se rendaient bel et bien la peur au ventre. Aucun n'avait envie de finir comme les autres, si tout ce qu'elle voulait était les emprisonner alors elle pouvait bien obtenir ça d'eux. Il n'y avait pas de mal à se rendre, à abandonner le combat, à déclarer forfait, à reconnaître l'ennemi comme supérieur. Toujours dans une forme olympique, la demoiselle s'empressa d'aller attacher tous les membres sommairement mais très solidement, le cordage lui manquant de plus en plus. C'est alors qu'une pensée lui traversa l'esprit en terminant le dernier ligotage : comment Edelweiss se débrouillait ?

Il n'y avait plus de bruit du côté de la zone des gros morceaux, elle avait déjà terminé son combat ? Elle était vachement forte si c'était le cas, une combattante de qualité qui mériterait bien se place à Dark Chess théoriquement. Elle avait senti un vent glacé lui faire frémir le corps tout entier l'espace d'un instant, mais elle avait pensé que c'était juste Edelweiss qui se déchaînait. Vu qu'elle ne revenait plus vers elle, c'est que la chasseuse devait être hors combat, mais aussi que ses adversaires étaient vaincus, d'où le silence. La Chess se dirigea dans le village jusqu'à voir le sol congelé, ce qui rendait la marche plus difficile. Par chance la présence de cailloux lui permettait de buter contre eux afin de se diriger là où la bagarre avait été la plus intense. Il y avait bien des corps dans la main ravagée qu'elle voyait, certains congelés, certains juste amochés, et celui de la chasseuse de tout à l'heure. Elle toucha sa poitrine pour s'assurer que son corps battait ou pas, et heureusement c'était le cas, même si le sang sur ses vêtements gâchait tout son style céleste. La demoiselle sourit alors et poussa un long soupir de soulagement en se laissant glisser contre le mur du côté extérieur jusqu'à toucher le sol avec sa jupe. Reina avait prévu de rester forte devant la fille, montrant la puissance de Dark Chess, mais elle n'en pouvait plus, elle avait beaucoup trop demandé à son corps et il la lui faisait payer au centuple. Il refusait désormais de bouger, mais heureusement le boulot était terminé, elle n'avait plus de raison de continuer de s'agiter.


-Surtout t'avise pas de mourir, j'ai pas épargné la vie de mes ennemis pour voir mes amis compagnons mourir.
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Jeu 14 Avr - 17:39


Girls like wolves
ft. Edelweiss & Reina


On ne peut pas dire que le froid du cryophénix t'a fait du bien, au contraire. Tu es complètement congelée, les lèvres bleuies, les doigts violacés et tes pieds qui ne répondent même plus. Comment finir le travail comme elle l'a si bien dit ? Tu es anesthésiée, ne pensant même plus aux blessures que tu as. Le froid a envahi ton corps et c'est tout ce que tu ressens pour le moment.

Tu jettes un oeil au mage d'acier. Sa peau a été lacérée par les pics de glace et sa face est contre le sol. Il ne semble même plus bouger. Tu laisses échapper un soupir. Décidément, Shanoé ne t'a plus rien laissé ! Enfin, tu es plutôt ravie qu'elle ai finit tout ça : tu n'es plus en état de te battre c'est certain. Tu te demandes même si tu arrives à te relever. Tu vérifies, mais rien ne se passe. Ton corps ne répond même plus. Tu as l'impression de doucement sombrer, tes yeux se fermant tout seuls.

Tu aperçois entre deux battements de cils une silhouette familière qui déambule face à toi. Sa chevelure rose se remarque : Reina. Ainsi elle est en vie ! Tu es heureuse de le constater. Te serais-tu attaché à elle dans cette mission qui pourtant ne t'enchantait guère ? Il faut croire que oui. Elle t'a soutenu, t'as aidé à remonter la pente. Elle t'a permit d'exprimer tout ton pouvoir face à ces mages que tu as affronté. Tu ne sais pas si c'est vraiment une bonne chose de les avoir éliminé de la sorte. Ils n'ont peut être rien fait. Mais il serait temps d'assumer ton rôle de mage noir pour une fois. De toute façon, quand Oscuro Ocaso réalisera son but, tout sera détruit. Ils ont juste perdu la vie avant que ça n'arrive, c'est tout.

Elle s'assoit à côté de toi après avoir vérifié ton pouls. Elle doutait du fait que tu sois encore en vie ? Tu ne préfères même pas pensé dans l'état dans lequel tu es. Ta blancheur si immaculée ne doit plus être ce qu'elle est, avec tout ce sang que tu as craché. Ah, comment vas-tu pouvoir nettoyer ça, toi qui ne supporte pas une tâche sur tes vêtements ? Tu es si fière de les garder si blancs, c'est en quelque sorte ta marque de fabrique, ton signe distinctif qui fait qu'on te remarque. Là, tu dois avoir les cheveux décoiffés, en pétard, des bleus de partout, la figure salie par la poussière du sol que tu as mangé. Toi qui a toujours une allure soignée, si tu te voyais tu te mettrais dans un état pas possible. Mais tu n'as pas la force d'y penser. Tu entends à peine les paroles de Reina, mais tu sais qu'elle ne veut pas que tu meures. Non, tu ne mourras pas. Tu as encore trop de choses à accomplir, à vivre et à découvrir pour finir maintenant. Tu n'as toujours pas réalisé le but d'Oscuro. Alors non, ce n'est pas fini...

Tu sens une présence hostile s'approcher de vous. Tu fais un mouvement de tête afin de les apercevoir mais tout est flou. Tu ne distingues pas leurs visages qui se penchent vers vous. Tu es trop fatiguée. Il te mette un chiffon devant la bouche. Tu sais qu'il y a un produit dessus et tu le respires à peine que tu t'effondres, rejoignant les bras de Morphée instantanément.  

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Contenu sponsorisé


Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant