PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

Le monstre, la rose et la serviette [PV Ryuu]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Mage de Rang D
Âge :
27
Messages :
47
Jewels :
71006
Date d'inscription :
20/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage de Rang D

Dim 24 Jan - 18:14
Il existe des moments où vous vous dites que vous avez offensé une divinité particulièrement cruelle. Le genre de moments où on sent clairement que le destin s'acharne contre vous. Tentant de calmer au maximum sa respiration, Zahel avança lentement dans l'une des maisons inoccupées de la vieille ville. Comment avait il pu se mettre dans cette situation ? Pourquoi devait il pister un ours dans toute la capitale ? Et surtout, pourquoi devait il le faire en serviette de bain ? Sans parler du fait que ces maisons ne s'ouvraient qu'en présence de l'ADN des anciens, donc comment un foutu ours arrivait-il à passer les portes ?!

- Prends du repos, je t'en foutrais du repos moi...

Tout avait commencé lors de sa rencontre annuelle avec le conseiller Kurasa Gakuryoku, dans le but de procéder à un échange d'informations. Il préférait éviter de passer plus de temps que ce nécessaire avec cet étrange personnage. Le conseiller rendait le Darkness nerveux et il préférait éviter de se faire transformer en hachis et en parmentier, par les tourelles de la ville. Il appréciait tout de même rentrer à Xiaoshi, bien que ce pays lui rappelait un peu trop ce qu'il avait perdu. Arrivant en avance, Kurasa lui avait conseillé de prendre un peu de temps aux bains, histoire de se reposer après toutes ses péripéties.

Naturellement, il était bien loin de se douter que cette proposition, n'était en vérité qu'un plan vicieux qui consistait à tester son sang froid et donc son contrôle sur l'entité qui lui servait de colocataire. Déposant ses habits à l'entrée, il passa plusieurs heures à se relaxer, oubliant un instant tout ce qui l'accablait. La mort de sa sœur, sa vengeance qui l'obsédait au point de l'empêcher de dormir et les sushis. Oui, les sushis peuvent être une raison de psychoter ! Pour une fois, le mage noir oublia sa méfiance, sa paranoïa excessive et sa fâcheuse tendance à toujours prévoir le pire. Imaginant, l'espace d'un instant, la vie qu'il aurait pu partager avec sa sœur, si l'Empereur ne s'en était pas mêlé. Non pas ce genre de vie là, arrêtez de regarder des séries de consanguins bon sang !

Mais toutes les bonnes choses ont une fin et les expériences douteuses d'un conseiller aux cheveux blancs pouvaient donc enfin débuter ! Une fois sorti du bain, Zahel eut la désagréable surprise de ne trouver que deux choses dans son casier, une serviette de bain et une photo. Sur cette dernière, on pouvait voir un ours, ayant un sac accroché au dos, quittant la rue où se trouvait les bains de Zhongxin. Sur le dos de la photo, on pouvait voir un petit message bien sympathique.

Tes habits se trouvent dans le sac, j'ose espérer que tu aimes les serviettes et n'oublie pas que les anciens punissaient très sévèrement la violence. On se voit dans une heure !

Kurasa


Voila où il en était, il avait plongé la tête la première, dans un plan n'ayant qu'un seul et unique but. Le ridiculiser et l'énerver, au point de devenir cinglé et donc de perdre le contrôle de son pouvoir. Question humiliation, il était clairement servi, ce n'était plus de la dégustation, mais clairement un gavage, jusqu'à l'explosion. Vous savez, ce petit séjours au restaurant, vous ne pouvez plus rien avaler, mais le serveur vous force à manger ce ridicule petit bout de chocolat, avec une feuille de menthe. Et c'est la fin. Le rapport ? Il n'y en a aucun voyons. Zahel avait du pister cet ours dans toute la ville, plus de quarante minutes de traque, avec pour seul équipement...une serviette de bain. Se faire pointer du doigt, les questionnements, les rires, tout ceci mettait son self control à rude épreuve. Il ne s'agissait pas que de se retenir de réagir envers les personnes qui osaient le ridiculiser, bien qu'il s'en chargeait très bien tout seul, mais de ne pas céder aux paroles du Darkness. Ce dernier profitait pleinement de la situation, incitant son hôte à massacrer toute personne osant lui manquer de respect. Naturellement, il n'en fit rien, plus par instinct de survie, que par idéologie non violente. Zhongxin avait cette particularité, la moindre violence, que ce soit sur un être humain, un bâtiment, biens publics ou un animal, était sévèrement réprimandée par le système mis en place par les anciens. Pour faire court, des tourelles automatisées et quelques golems particulièrement résistants à la magie. Mourir pour une histoire de serviette, c'était un peu gros quand même et bien que le mage noir appréciait les records, il n'avait clairement pas envie de détenir celui de la mort la plus stupide.

Ce n'était pas vraiment sa première infiltration ou approche furtive, mais c'était bien la seule fois où il devait jouer les assassins ou voleurs, pour récupérer des habits...ses habits ! Et le voila, dans l'antre de l'ours complice de ce conseiller nécrophile, nécrophage, nécromancien et tout un tas d'autres trucs commençant par "nécro". Il était stupide de croire que la battisse, verrouillée par l'adn ancien, ce qui voulait dire que soit l'ours était un descendant des anciens...ce qui était franchement bizarre et carrément immonde, soit le conseiller avait réussi à détraquer cette maison. Le choix numéro deux, impliquait bien entendu une préparation à l'avance, vu la technologie, donc que l'idée de lui voler ses habits et les planquer sur un ours avait été préparé des mois avant...Ce mec était flippant.

Avançant lentement, il était proche d'enfin attraper ce maudit sac, lorsqu'il marcha sur...un jouet pour chien ? Qu'est ce truc faisait là bon sang ?! Bien évidemment, la bestiole se réveilla et ne tarda pas à se montrer menaçante, en même temps, qui aimerait être réveillé par un type à moitié à poil, marchant sur un jouer pour clébards ?!

- Bien...je suppose que je n'ai pas le choix...

Passant sa main à sa taille, Zahel soupira un grand coup, son épée...il n'avait pas non plus son épée. Il n'allait quand même pas se transformer en dirigeant de pays étrangement froid et dresser un grizzly à mains nues ?! Sautant en arrière, il attrapa la première arme potable qui trainait, une pelle. Frappant de toutes ses forces, il assomma son terrrrriiiiiible ennemi, puis regarda la pelle, toujours intacte, sans la moindre trace du choc. Regardant le manche, il découvrit que quelqu'un avait eu l'amabilité de nommer l'arme de fortune.

- "Pupuce"...ça c'est de la pelle...

Respirant un grand coup, le mage attrapa le sac et récupéra ses habits, ses pauvres économies et fut surpris de découvrir que son épée avait été accrochée au mur, comme un trophée. Kurasa avait un sens de l'humour assez particulier. Une fois ceci fait, il s'assura qu'il n'avait pas tué l'animal et chercha la fameuse pelle, qui semblait s'être volatilisée. Soit le Darkness lui envoyait une vision tordu, soit il nageait en plein délire ! Grognant, il quitta l'antre du terrible ours voleur d'affaires et se dirigea en direction de la demeure du conseiller. Sans prendre la peine de s'annoncer, il alla directement jusqu'au salon, où l'attendait le maître des lieux, ainsi que Ryuu Seiko Dragneel, maîtresse de Fairy Tail, ainsi que dragon slayer de la foudre. Sacré curriculum vitae n'est ce pas ? Inclinant légèrement la tête, il salua la mage, avant de lancer la serviette qu'il tenait dans la main, en plein visage de Kurasa, dés qu'il osa ouvrir la bouche.

- Maître Seiko, ravi de vous revoir. Conseiller...

Retirant la serviette, Kurasa esquissa un sourire, visiblement satisfait de voir les yeux du mage noir, toujours aussi rouges. Cela signifiait non seulement qu'il était bien Zahel, mais également que le Darkness était actif, mais également tenu à distance, ils allaient pouvoir parler de leur sujet favori...l'Empereur.

http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/forum?tt=1 http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t91-silverdragon-tech-uc http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/forum?tt=1
♛ Fondatrice » Ame De Dragon
Âge :
24
Messages :
2945
Jewels :
211895
Date d'inscription :
16/07/2012

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
♛ Fondatrice » Ame De Dragon

Ven 18 Mar - 2:34
R
yuu n’avait clairement pas prévu de recevoir une invitation, que dis-je, une convocation, de la part de Kurasa. En réalité, cela faisait quelques semaines qu’elle ne l’avait pas vu et qu’elle n’avait aucune nouvelle de lui. En fait, depuis qu’il l’avait envoyé jeter un coup d’œil au triangle des Bermudes en lui faisant parvenir l’ordre de mission directement à la guilde, à son nom. Elle s’en serait bien passé. Cette mission avait été à la fois une réussite, mais aussi un échec cuisant. Ils avaient réussi à découvrir pourquoi bon nombre de navires qui entraient dans cette zone disparaissaient, mais Arashi y avait laissé la vie et ça, elle ne se le pardonnera jamais, parce qu’en plus, accrochez-vous : C’était de sa propre faute. Il s’était sacrifié pour elle.

L
a jeune femme était assise à son bureau avec la convocation entre les doigts. Elle examinait la feuille dans tous les sens à la recherche d’éventuels indices sur ce qu’il lui voulait, mais rien, pas la moindre trace, pas le moindre mot masqué. Elle s’affala sur sa chaise de ministre et la fit tourner sur place en fixant le plafond. Devait-elle y aller ou simplement ignorer le bout de papier et continuer sa petite vie comme si de rien était ? D’un côté, elle n’avait clairement pas envie d’aller le voir. De l’autre, elle se disait que s’il prenait la peine de la convoquer, c’était soit pour une nouvelle mission, soit pour une autre bonne raison. Ryuu stoppa sa chaise, se frotta le visage d’une main et se leva finalement en poussant un soupir mêlait à un grognement discret. Elle n’était pas du tout convaincue par tout ça.

E
n aussi peu de temps qu’il le fallait pour le dire, elle s’était habillée et préparée. Ne sachant pas à quoi s’attendre, elle avait opté pour une tenue classique et pratique en cas d’excursion. Un jogging noir, un sweat noir et évidemment, des bandelettes pour aplatir sa jolie poitrine. Et oui, vous l’avez deviné, même Kurasa qui s’est très bien que c’est une demoiselle, n’a pas la chance de l’admirer dans une tenue féminine, sans qu’elle se fasse passer pour un mec. Ryuu prit grand soin de glisser son pendentif à l’intérieur de son haut puis elle s’empara de Kojimaru, son katana, avant de disparaitre dans la salle des passeurs et d’apparaitre dans une pièce cachée au fond d’un vieux bar d’Arcadya. Ouai, elle avait de la chance. Bon timming. Celestya flottait au-dessus de la ville à l’instant même. Aussi vite apparu, aussi vite reparti. Elle s’était empressée de payer le second passeur qui se trouvait dans la même salle afin d’être téléporté à la Citadelle du Conseil, volante elle aussi.

L
a dragonne examina brièvement les alentours en inspirant. Elle considérait les passeurs en quelque sorte comme des moyens de transport, chaque téléportation l’a rendait nauséeux. Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure avant de se redresser et de prendre la route menant vers les appartements de notre cher conseiller nécrophile mangeur de p’tit biscuit. Elle ne prit pas la peine de toquer, elle ouvrit la porte comme si c’était chez elle et la laissa se refermer seule après son entrée. Sans surprise, elle constata aussitôt que la première pièce était vide. Elle examina la salle du regard un bref instant puis son regard s’arrêta sur un bouquin de cuisine. Elle arqua un sourcil et s’en empara pour le bouquiner rapidement. Sans déconner, ça existé ça ? Une magie de cuisine de gâteau… Il n’y avait bien que lui pour acquérir ce genre d’ouvrage. (Clin d’œil à mon RP entre Katsu et Shapo. Katsu a troqué ce bouquin contre une clé xD). La rose le reposa sur le buffet sans se faire prier, puis elle s’aventura dans la seconde pièce et quelle ne fut pas son bonheur d’y débusquer Kurasa. Ah oui, un bonheur situé à 0 sur une échelle de 1 à 10. La maîtresse de guilde allait prendre la parole pour le saluer, mais elle n’en eu pas le temps. Quel culot. Déboulé dans la pièce sans s’annoncer. Non non, ça ne nous rappelle pas du tout Ryuu. Pensant être dérangé par un serviteur lambda, Ryuu se retourna aussitôt en entendant la porte claquer derrière elle et tomba en réalité nez à nez avec Zahel, Maitre d’Oscuro Ocaso et, soi-disant passant, mage noir. Elle l’avait déjà rencontré une fois. La jeune femme masqua sa surprise à la perfection et rendit son salut de tête au jeune homme – ouai, on suppose qu’il l’est vu sa tronche et son boule.

O
utre l’arrivée inattendue du mage noir, Ryuu observait Kurasa qui venait de se prendre un superbe jet de serviette en plein visage, mais cela n’avait pas l’air de l’atteindre, bien au contraire. Un sourire éclaira ses lèvres qu’il prenait rarement la peine de bouger. Ouai. Leur relation à tous les deux était une énigme intéressante. Qu’est-ce qui pouvait bien les lier pour que Kurasa n’empale pas sur-le-champ ce mage noir ? Peut-être l’avait-il simplement mérité et le savait-il ? Dans tous les cas, Ryuu restait septique face à la situation. Ce n’était pas un hasard si Zahel venait de débarquer comme par magie. Kurasa lui avait probablement demandé de venir aussi. Mais dans ce cas, pour quelle raison ? Ryuu croisa les bras sur sa poitrine bandée et fixa les hommes devant elle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Hey Jiji, J’suppose que tu ne nous as pas fait venir ici pour parler de ton bouquin de magie sur la pâtisserie et tu sais que ma patience va être limitée au vu de ta dernière demande, donc abrège. »


O
uai, elle lui en voulait et pas qu’un peu. Mais il faut la comprendre. Comment réagiriez-vous si on vous imposez une mission et que votre simple présence dans l’expédition nuisiez mortellement à la vie d’un compagnon de quête ? On est d’accord, pas super bien. Et puis… Ce mage noir. Elle n’était pas confiante. Elle n’avait rien contre lui. Mais le simple fait qu’il était maître d’Oscuro lui faisait se poser des questions quant à sa présence ici. Elle l’avait déjà rencontré et leur interaction avait durée quelques courtes minutes, assez longtemps à son goût. Après il faut l’avouer, il était canon. Des cheveux couleur ébènes en pagaille, grand et visiblement musclé, des fesses d’enfers et un regard étonnant et intéressant, qui suscite l’attention. M’enfin, ma pauvre Ryuu, ressaisis-toi. Il est dans le camp de ceux qui ont tué ta mère, de ceux qui ont tué Arashi, Koji, et de ceux qui traquent les mages blancs pour les exterminer et faire disparaître l’espoir de ce monde en route pour accueillir les ombres à bras ouvert. Aller. Une bonne claque mentale ma grande.




http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Mage de Rang D
Âge :
27
Messages :
47
Jewels :
71006
Date d'inscription :
20/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage de Rang D

Dim 3 Avr - 18:39
- Que d'animosité ! Je ne suis pourtant pas votre ennemi les enfants.

Souriant, le conseiller observait les jeunes maîtres avec une certaine malice, il avait entre ses mains deux clés importantes pour la chute de gueule de croix, il devait juste s'assurer que les deux mages n'allaient pas s’entre-tuer. Leur proposant un biscuit, il eut en retour un regard noir de la part du maître d'Oscuro, son petit jeu ne lui avait sans doute pas amusé, à moins qu'il se méfiait de lui ou ne l'appréciait guère. Ne tenant compte de l'attitude des deux jeunes gens, il posa son petit bol rempli de biscuits en forme d'os de chien et tapota ses longs ongles noirs sur la table.

- Si je vous ai si gentiment invité, c'est afin de vous proposer une alliance officieuse entre nous.

- Non.


Sèchement, sans la moindre hésitation, Zahel venait de couper court à la discussion et tournait déjà les talons. Certes la présence de Ryuu était...disons particulièrement agréable à ses yeux, mais il n'avait aucune confiance en ce "conseiller" et la dragonne semblait être dans le même cas. Claquant des doigts, la porte d'entrée devint soudainement noire, faisant reculer l'homme aux cheveux corbeau par réflexe et alertant bien entendu tous ses sens. Son ombre s'agita soudainement, détail remarqué par Kurasa dans un immense sourire, forçant le jeune mage à se contrôler et retournant en direction du conseiller et de la rose.

- Soyons clairs, je n'ai aucune confiance en vous. Pour moi, vous n'êtes qu'un mage noir de plus à la solde de cet enfoiré. Que vous essayiez de le doubler ou non, vous faites partie du conseil, donc vous n'êtes pas fiable. De plus, votre intérêt pour mes capacités et mes réactions, démontre tout simplement que vous vous intéressez à moi en tant que cobaye, tout comme l'a fait ce cher Empereur. Et vu l'amour que vous témoigne cette chère demoiselle, je suppose que vous êtes un expert en coup fourré.

Éclatant de rire, le conseiller croqua un biscuit et leur adressa un sourire des plus carnassier.

- Je ne suis pas votre ennemi, ni à l'un, ni à l'autre. Je ne vous propose que des informations, à vous de me croire ou non, je ne suis que spectateur, c'est vous qui avez un rôle à jouer mes agneaux.

Soupirant, Zahel ferma les yeux, laissant ce rouge sang meurtrier laisser sa place à un bleu glace beaucoup plus agréable à regarder. Le calme était revenu, de toute manière, il n'avait guère le choix. Son regard croisa celui de la dragonne, une femme superbe, en tout point de vue, mais ne devant voir en lui qu'un mage noir de plus. Sa propre vie était déjà bien compliquée, mais être un mage blanc en ces temps sombres, ne devait pas vraiment être une partie de plaisir. Il l'avait déjà rencontrée par le passé, elle s'opposait officiellement à l'Empereur, tandis que lui, devait jouer un rôle, attendre dans l'ombre et frapper. Telle était sa place, il était condamné à vivre dans cet état, tant que sa sœur ne serait pas vengée. Curieusement, en regardant la jeune femme, il se demanda une chose qui n'avait jamais traversée avant son sombre esprit. Si l'Empereur était vaincu, que ferait il ? Il avait déjà commis bien des atrocités, n'avait reculé devant rien et le jour venu, il devrait sans doute répondre de ses actes. Il ne le ferait pas devant le conseil, il ne s'agissait que des politiciens, bien que leurs pouvoirs n'était pas à prouver. Ce sont des personnes comme Ryuu qui auraient le pouvoir de décider de son sort. De toute manière, il ne savait pas comment vivre autrement, la vengeance l'obsédant en permanence. Tout ce qui comptait à ses yeux était la chute de ce tyran, sans se soucier du mal qu'il causait, bien qu'il était parfaitement au courant des conséquences de ses actes. Il devait le faire, tout simplement. Ce monstre ne tomberait pas avec de beaux discours.

- Voila qui est mieux. Vous êtes tous deux liés à l'Empereur et vous avez les ressources nécessaires pour utiliser au mieux mes informations. Vous désirez tous deux sa chute, bien que certains utilisent des moyens plutôt radicaux. Vous êtes sans doute les deux clés permettant de le vaincre, ce serait dommage de vous voir vous affronter.

Haussant les sourcils, Zahel regarda le conseiller, puis la dirigeante de Fairy Tail, avant de soupire en passant sa main dans ses cheveux corbeaux. Pour quelqu'un qui semblait avoir tout calculé, il avait fait une sacré erreur dans son équation.

- L'affronter ? Pour quelle raison ? Si l'Empereur veut pourchasser maître Seiko, ça le regarde. Je ne vais pas mettre des bâtons dans les roues d'une personne qui ose l'affronter directement. Je suis un mage noir, j'oeuvre dans l'ombre, tout comme vous, certaines personnes ont un peu plus de cran.

Souriant, il cachait difficilement son admiration devant un combat que beaucoup pensaient perdu d'avance. Ryuu faisait partie de ceux qui ne se cachaient pas, ne se défilaient pas, elle regardait son ennemi la tête haute et encaissait, puis frappait de toutes ses forces, afin qu'il ne se relève jamais. Zahel, lui, était beaucoup moins noble, il n'était qu'une ombre, attendant le moment idéal pour frapper, détruisant tout obstacle présent sur sa route, peu importe le prix à payer pour y arriver.

- Je ne suis pas votre ennemi et ne reculerai devant rien pour détruire ce salopard. Je ferais simplement ce que j'ai à faire.



~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Thème de l'Angelus
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1