PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥

Aller à la page : 1, 2  Suivant
This is the song of ice and wind [ft. Ryuku]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Mar 12 Jan - 18:59


The song of ice and wind
ft. Edelweiss & Ryuku


Mulfass. Le nom de cette contrée résonne dans tes pensées, comme un doux écho familier. Arya t'a dit qu'elle t'avait trouvée là bas, allongée dans la neige, aux portes de l'au delà. C'est donc de là que tout a commencé, que tu es née. Où tu as vécu toute ton enfance. Mais à part quelques bribes de souvenirs, tu ne te souviens de rien. Le nom de ton village, le visage de tes parents, les rires de tes amis, la voix de tes voisins... Non, rien ne te revenait en tête. Tout ce que ton amnésie te laissait voir, ce sont des cris affolés par l'horreur d'une scène de massacre, du sang et encore du sang, et une sensation de froid brûlant même la peau à travers les vêtements.

Tu sais bien que tu ne peux rien faire contre cette perte de mémoire. Cela va faire quinze années que tu ne te souviens de rien de plus. Pour toi, ta vie a commencé à dix ans, dans la grotte sur Mu de la dragonne. Bien sûr, tu ne te fais pas d'illusions. Tu ressens tout de même un manque. Tu as envie de savoir ce qu'il s'est passé, de connaître tes parents biologiques. Même si tu n'en as pas besoin, c'est comme un instinct, tu ne peux t'en défaire.

On t'avait donné l'occasion de faire ce que tu voulais pendant deux jours. Au lieu de te prélasser au QG de la guilde, ou de profiter de sources thermales, tu as plutôt choisi de voyager. Cela faisait quelques temps que tu voulais aller visiter Mulfass, car en dehors des missions qu'on t'attribuait, tu avais rarement l'occasion de découvrir ce continent.

Même si tu t'obstines à ne penser qu'au moment présent et à l'avenir, tu sais bien que tu ne peux pas avancer si ton passé est incomplet. D'où tu viens ? Qui je suis ? Des questions vagues, mais qui reviennent souvent dans ton esprit. Tu essayes de les effacer et de te concentrer sur ce que tu fais actuellement. Du moins habituellement. Aujourd'hui, tu lâches prise et tu comptes essayer de percer quelques mystères de ton enfance. C'est donc pour cela que tu as questionné quelques habitants du pays. Oh, on ne t'a pas toujours bien accueilli. Tu sais que cette contrée est en guerre et que les gens sont méfiants. Bien que tu sois compréhensive de cette façon de penser, tu commences à t'agacer. Bon sang, tu n'es ni membre de la Coalition, ni des Séparatistes ! Tu ne fais pas partie de cette guerre ! Dois-tu montrer un drapeau blanc de paix pour parler amicalement à quelqu'un ? Comme si tu n'avais pas assez de blanc sur toi ! Tu es vêtue d'une robe manteau évasée, ivoire, qui longe parfaitement ta robe qui se trouve en dessous. Pour résister au froid, tu as bien sûr mis des collants en laine, encore blancs, et des bottes te montant aux genoux, doublées en polaire. Tu portes aussi une grande écharpe bleu ciel, te cachant le bas du visage, des gants en velours blanc et un cache oreille. Malgré cet accoutrement, tu frissonnes tout de même au moindre coup de vent, balayant la neige vers toi. Tu devais peut-être avoir l'habitude d'une telle température avant, mais en vivant sur Mu il vaut mieux résister à la chaleur du désert.

Sur ta route, tu croises un marchand qui te répond aimablement. Enfin, as-tu pensé avec soulagement. Il te parle d'un village du nom de Yukiryoku, qui a aussi été attaqué dans le passé par la Coalition. Il pense que tu pourras trouver des réponses là bas. Il continue son chemin après l'avoir remercié poliment. Tu suis la direction qu'il t'indique, arrivant aux abords d'une forêt. Tu n'essayes pas de la traverser aux endroits les plus denses car tu n'en vois pas le bout. Même si tu es armée, tu n'as pas spécialement envie de te retrouver nez à nez face à une bête. Tu prends donc ce qui semble être un chemin. Protégée par les arbres, tu ne ressens plus le froid glacial qu'apportait le vent. Tu te décrispe petit à petit tout en marchant dans la poudreuse abondante.

Tu finis par arriver au village. Tu aperçois de nombreuses bâtisses en pierre, où les cheminées crachaient des volutes de fumées. Les habitants doivent être bien au chaud chez eux, devant un bon feu. Tu t'aventures dans les ruelles et t'étonnes de voir de si nombreuses forges. Tu t'arrêtes devant de nombreuses boutiques d'armes, impressionnée de voir autant de belles épées. Tu sais reconnaître de bonnes lames depuis que tu pratiques l'escrime, et ton oeil affûté reconnaît le talent des forgerons de ce village. Etrangement, la vue de cette engouement pour les armes et le combat d'épée te fait chaud au coeur. Si Mufas, ton maître escrimeur, voyait ça, il serait aux anges ! Un jour, tu l'emmèneras ici. Mais tu te ravises, en repensant au fait que depuis que tu es partie avec son petit-fils, tu ne l'as plus jamais revu. Cela va faire plus de deux ans que tu n'as pas donné de nouvelles. Au fond, tu sais que ce que tu as fait est mal. Mais est-ce le moment d'avoir des regrets ? Aurais-tu aimé rester chez ce vieux pêcheur toute ta vie ? Tu n'aurais jamais pu voyager, découvrir d'autres personnalités, gagner de l'argent aussi bien que maintenant. Ta vie actuelle te plaît tout aussi bien.

Tu t'écartes du centre de Yukiryoku pour dénicher les ruines. Le marchand t'avait dit qu'il reste encore des traces de l'attaque du passé. Et en effet, tu vois qu'il reste tout un quartier encore marqué par la Coalition. Des maisons calcinées, décapitées et des pierres en tout sens recouvertes par la neige. Tu te demandes pourquoi les habitants ont laissé cela en cet état...

« Attention jeune fille, ces ruines sont encore noircies par les ténèbres d'une magie démoniaque, tu ferais mieux de ne pas t'en approcher... »

Tu te retournes et voit une vieille dame, courbée sur sa canne, vêtue d'un grand manteau sombre. On dirait presque une sorcière. Tu inclines la tête pour la saluer.

« Les gens ont bien trop peur d'y toucher, l'obscurité de la magie qui a été utilisé par la Coalition est encore ancrée dans ces lieux. Et ils ont bien raison. On ne joue pas avec les démons. »

Elle se retourne et s'éloigne en marchant lentement, plantant sa canne dans la neige avant de faire un pas. Soudain, elle s'arrête et te lance :

« Mais peut-être es-tu encore trop pure pour le voir ? »

Tu la regardes avec des grands yeux de surprise et d'incompréhension. Que veut-elle dire par là ? La vieille disparaît derrière une maison et tu te retrouves seule. Il est vrai que ce coin est désert contrairement au centre vivant de ses forgerons. Ici, seul le bruit du vent passant à travers les feuillages arrive à ton oreille. Tu observes les ruines.

« Trop pure... pour le voir... »

Tu murmures à la neige, réfléchissant sur les paroles de la sorcière. Pour voir quoi ? Il n'y a rien à voir à part des ruines ! Non et puis, pourquoi ressasses-tu ce que te dit une personne louche ? Elle n'avait rien d'une gentille grand-mère. Tu fermes les yeux et inspires l'air frais. La froideur apporte un autre goût à l'air, c'est différent de ce que tu as habituellement. Oui, ça change vraiment...

Soudain, tu ressens une vive douleur à l'oeil gauche. Par réflexe, tu poses ta main dessus. Tu as l'impression que ta cicatrice te brûle. Tu grimaces, retenant un cri de douleur. Tu n'as pas envie de te faire remarquer. Ta tête te lances et tu t'effondre sur les genoux, dans la neige froide. Aussitôt, tu ressens cette même sensation de froid intense que dans ton souvenir le plus vieux. Tu revois cette épée s'abattre sur toi. Tu ne vois plus rien, tout est rouge, tout est en sang. Tu entends les cris de tout ces gens qui sont morts, leur dernier cri avant de finir avec une lame dans le coeur. Ta respiration se fait haletante, l'air te manque. L'air, de l'air...

Avec une grande force de volonté, tu inspires une grande bouffée d'air pour te revitaliser. Dans un moment de lucidité, tu t'écartes des ruines pour t'adosser contre le mur d'une maison en état la plus proche. Bon sang, que s'était-il passé ? Tu reprends ton souffle comme si tu avais couru un marathon. Ton front est perlé de sueur que tu essuies avec ta manche. Tu glisse le long du mur, te retrouvant assise dans la neige. Quel était ce cauchemar ?

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Jeu 14 Jan - 17:52




Que faire aujourd’hui ? Mes membres étaient majoritairement en mission, je ne voulais pas appeler mes yaos pour une conversation, et je n’étais pas spécialement d’humeur à aller tuer du séparatiste, autant dire que l’ennui était à son comble en ce jour.

Cependant, je ne me laissais pas abattre, j’eus l’idée d’aller faire un tour en extérieur, peut-être que les habitants du pays seront contents de voir le maître de la guilde locale faire un tour, pour autre chose que buter des gens.
Yukiryoku était la destination la plus proche, même s'il me fallait traverser cette zone inhabitée pour y parvenir, mais cela restait un bon petit endroit, je ne voulais pas aller super loin toute façon.

Je remarquais cependant que j’étais torse nue au milieu de la guilde, je ne voulais pas vraiment passer pour un fou, tout le monde ne sait pas que la température n’a pas d’effets sur mon corps.
Je m’habillais donc de ma simple veste rouge, laissant la fermeture ouverte, il ne fallait pas abuser non plus, je serais juste pris pour un incompris cela n’est pas grave.

Une fois ma veste mise, je signalais mon absence à la charmante femelle tenant le comptoir, avant de me diriger vers la grande porte et ainsi traverser l’énorme pont qui traversait le lac gelé.
Une fois le pont traversé, j’arrivais dans la vaste forêt du pays de glace. Quand j’y repensais, je n’étais pas spécialement loin du camp séparatiste, je devais être à une paire de marche du quartier général à tout péter… Mais ceci n’était pas mon but du jour, ni mon but actuel. J’allais attaquer le quartier général, mais pas pour l’instant, je devais d’abord réunir des membres ainsi que gagner en puissance.Cependant, je ne me laissais pas abattre, j’eus l’idée d’aller faire un tour en extérieur, peut-être que les habitants du pays seront contents de voir le maître de la guilde locale faire un tour, pour autre chose que buter des gens.

Je m’approchais doucement de Yukiryoku, cette ville fut, il y a longtemps, la cible d’attaque d’un groupe de mage dont je ne me souviens plus l’origine, mais on pouvait encore voir les marques de l’attaque dans les profondeurs de la guilde.

À mon arrivé dans cette dernière, les réactions étaient pas mal partagées, il y avait quelques personnes me dévisageant froidement du regard, d’autres qui fuyaient de peur, et certaines personnes me faisant un signe de tête, comme pour me remercier. Il faut dire qu’il est normal que les réactions soient diverses : en premier, la guilde (qui est une guilde noire rappelons-le) est située à quelques heures de la ville, ce qui ne rend pas tous les habitants sereins. Ensuite, les réactions par apport à la guerre du pays sont tout aussi départagées, il y a ceux qui sont pour, et donc, ne partagent pas mes actions. Et ceux qui sont contre les séparatistes, et qui accueillent à bras ouvert mes exploits.
Il faut dire que je n’ai pas encore eu l’occasion de m’attaquer à la coalition, même si j’aimerais éviter cela. Après tout, nous partageons les mêmes idées… Plus ou moins…

M’enfonçant dans les ruelles, je sentis une légère odeur me chatouiller les narines, à la fois douces et fraîches, qui rappelai l’odeur du pays, mais qui était accompagné d’une odeur un peu plus agressive à mes narines, que je ne pourrais déterminer. Tout ce que je pouvais dire, c’est que je voulais savoir d’où était originaire cette odeur.

M’écartant du centre de la ville, j’avais fini par tomber nez à nez avec une jeune femme, au visage doux et raffiné, habillé d’une tenue blanche. Elle était assise sur le sol, une légère odeur de sueur parcourait son corps. Avait-elle fait de l’exercice en extérieur ? Chose un peu idiote dans un pays comme celui-ci.
Je m’approchais toutefois d’elle, m’accroupissant, les bras appuyés sur mes genoux.

« Tu vas bien nee-chan ? Tu n'as pas l’air d’avoir super chaud. Viens, suis-moi »

Prenant la main de la jeune fille pour l’aider à se lever, je l’amenais dans une petite taverne qu’il y avait au milieu de tous ses forgerons, elle était toute simpliste, mais il y avait un petit feu pour tenir au chaud le petit monde à l’intérieur.

Assis sur une table, je commençais au serveur une bière, laissant le choix à mon invité de sa boisson, lui indiquant qu’elle était pour moi, je n’allais pas laisser une jeune femme aussi belle à payer après tout.
Nos boissons arrivées, je regardais cette dernière droit dans les yeux, sentant toujours cette odeur intrigante pour mon nez.

« Dis-moi nee-chan, raconte-moi tout de toi, tu as l’odeur de ce pays, mais en même temps, une autre odeur la masque, tu m’intrigue. »

Approche peut-être pas des plus douces pour un premier rancart, mais elle n'était pas non plus agressive, et mon ton lui, était des plus calme.

créée par Matrona


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Ven 15 Jan - 13:51


The song of ice and wind
ft. Edelweiss & Ryuku


Ta main s'approche de ta cicatrice. Elle est de nouveau froide, comme si tout ce que tu avais vécu n'était qu'un mauvais rêve. Tu étais pourtant sûre qu'elle s'était rouverte, tu avais senti une sensation de sang chaud sortant de la plaie. Mais rien. Plus rien à part de mauvais souvenirs. La trace psychologique est encore forte lorsqu'un homme s'accroupit à tes côtés et te parle. Sa voix n'est aucunement agressive, mais elle te semble si lointaine. Tu es comme à demi-réveillée, une partie de ton esprit se trouve encore dans la scène du carnage. Sans vraiment réfléchir, tu acceptes cette main qui te relève. Tu ne fais même pas attention à l'individu, te contentant simplement de le suivre.

Ce n'est que lorsque vous rentrez dans une taverne que tu prends conscience de la réalité. Le bruit ambiant des clients, parlant gaiement avec une choppe de bière te réveille. Et puis un feu de cheminée réchauffait l'endroit. Cette ambiance t'apaise et te fait petit à petit oublier l'horreur que tu as vécu. Ce n'est qu'à ce moment là que tu fais attention à l'homme qui t'a guidé. Il est plus grand que toi et bien plus costaud aussi. Il a des cheveux blonds mi-longs. Mais ce qui t'intrigue le plus, c'est le peu de vêtements qu'il a sur lui... Son torse est vêtu d'une simple veste rouge et laissée ouverte, dévoilant ainsi un étrange tatouage couvrant sa poitrine. Il fait peut-être bon ici, mais tu es certaine qu'il n'a pas enlevé son T-shirt en rentrant dans la taverne... Tu es un peu décontenancée d'avoir suivi un tel personnage. Qui peut résister à un froid pareil ? Les autres habitants portent tous des manteaux de fourrures, alors qu'ils sont habitués au climat de Mulfass...

Le serveur te sort de tes pensées. L'individu commande une bière et se propose de payer pour toi. Bien que tu as l'argent nécessaire, tu apprécies le geste. C'est un avantage d'être une demoiselle : on se fait souvent payer le rencart. Dire que tu n'en profites pas est un mensonge ! Tu commandes un thé, mais tu as l'impression que le serveur est plutôt surpris de ta demande. Demander un thé relève de l'impossible ? Mais tu réfléchis un peu et imagine difficilement des cultures de feuilles de thé avec un temps pareil. Tu changes donc et opte pour un vin chaud. Il corrige et annonce qu'il vous apportera les commandes bientôt. Il revient rapidement et pose les boissons sur la table. Aussitôt parti, ton compagnon de table t'adresse la parole. Il a un ton très calme et sérieux mais ce qu'il te dit est... bizarre. Ou du moins, pas très commun ! Comment ça ton odeur ? Tu as le parfum du pays, mais elle est cachée par une autre... Est-ce ainsi qu'on s'adresse à une demoiselle qu'on ne connait pas ? Tu es un peu décontenancée par ce personnage. Tu ne sais pas vraiment quoi lui répondre. Tu bois donc une gorgée de ton vin chaud. La chaleur de la boisson te fait du bien. Tu as eu le temps de gelé sur place quand tu étais assise dans la neige. Tu regardes le blond, avant de lui répondre.

« Insinuez-vous que mon odeur est déplaisante ? »


Ou une autre façon de dire : "Je pue c'est ça ?". Mais tu es égale à toi même et reste digne peu importe la situation. S'il te répond oui, tu seras bien évidemment vexée, mais tu ne le montreras pas forcément. Et puis tu te dis que c'est normal, tu as transpiré récemment suite au cauchemar que tu as fait.

« Ah et aussi évitez les nee-chan, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. »


Ainsi que tout les autres sobriquets. Tu as un prénom et tu es fière de le porter. C'est un cadeau de ta mère dragonne, Arya. Tu le trouves beau et c'est un bel héritage que t'a laissé ta disparue protectrice.

« Qui êtes-vous et comment faites-vous pour supporter ce froid avec si peu de vêtements ? »

Ta curiosité a pris le dessus, etu tu as bien envie qu'il te dévoile son secret. Si jamais c'est une astuce, tu pourras peut-être t'en inspirer. Car ça doit être bien pratique de ne pas s'habiller avec trois mille couches de tissus...

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Ven 15 Jan - 22:59




Je rigolais à la première phrase de la blanche, me demandant indirectement si je trouvais qu’elle puait la mort. Le reste de sa conversation était le genre de phrase que j’entendais partout quand je me baladais, il est vrai que voir un homme torse nu, ou vêtu d’une simple veste en plein Mulfass, c’est tout sauf courant.

« Je m’appelle Ryuku, et bien au contraire ma jolie, mais je ne serai comment te décrire, tout ce que je peux te dire, c’est que c’est très agréable à mon nez. Quant à ma résistance au froid, disons que c’est un petit bénéfice plutôt agréable de ma magie, que je sois dans le pays le plus froid, comme le pays le plus chaud, mon corps s’adapte. »

Buvant la moitié de mon verre, je ne pouvais m’empêcher de regarder la jeune femme, il fallait déjà bien se faire chier pour venir dans un pays en guerre, mais encore plus pour se plonger si loin dans ce dernier.

« Raconte-moi donc, pourquoi une jeune femme comme toi viendrait se perdre au fond de ce pays, dans ce village ? Il n’y a pas vraiment grand-chose à faire, il faut l’avouer. »

Il est vrai que venir ici sans raison approche de l’idiotie, la guerre faisait rage partout, et mon petit groupe n’était pas présent pour apaiser les choses, du moins, pour le moment.
Mais je n’allais pas encore entièrement me dévoiler à elle, après tout, je ne savais pas d’où elle venait, ni qui elle était. Elle pouvait très bien être un mage blanc du conseil, ou membre d’une guilde hostile à la mienne.

Je buvais ma bière tout en réfléchissant à la multitude de possibilités de sa venue ici, réveillé des souvenirs enfouis ? Rejoindre une des deux armées ? Détruire, ou dans un meilleur cas, rejoindre ma petite guilde ? Tant de questions me trottant dans la tête sans une seule réponse convenable. Fin, si, la seule réponse convenable pour moi était celle où elle voulait rejoindre ma guilde, cela voudrait dire qu’elle commence à faire parler d’elle, mais ceci était le moins probable, on faisait surtout des agissements à l’intérieur du pays, je doutais donc qu’on soit si connu que ça dans le reste du monde.

Remarquant mon verre vide, je claquais des doigts pour signaler au barman de remplir mon verre, ce qu’il fit directement, mais je demandais quelques amuse-gueules cette fois-ci, avec un bol de glaçon, que je mangeais comme des petits gâteaux. Selon les réponses de la blanche, on pourrait rester assis ici toute la journée, ou non.

« Tu sais, je connais plutôt bien les lieux, donc si jamais tu recherches un lieu ou autre chose, je pourrais très bien t’aider, peut-être. Je ne suis pas du genre charitable, mais aujourd’hui, je m’ennuie et il n’y a rien à faire chez moi, donc tout est bon à prendre. »

créée par Matrona


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Sam 16 Jan - 18:03


The song of ice and wind
ft. Edelweiss & Ryuku


Alors comme ça c'est sa magie qui lui permet de résister au froid... Tu trouves cela très intéressant et très pratique. Ne pas souffrir de la chaleur ni de l'air glacé de Mulfass, c'est un sacré avantage ! Tu aurais bien aimé que ta magie t'apporte ce même genre de capacités... Oh, elle a quand même de grands avantages : tu peux te nourrir d'air, ce qui ne manque pas, peu importe l'endroit où l'on se trouve ! Et puis maîtriser les vents permet de faire de nombreuses choses. Tu n'es vraiment pas à plaindre à ce niveau là.

Ryuku te demande les raisons de ta venue dans ce village, soit disant paumé. Bon c'est sûr qu'il faut traverser une forêt pour l'atteindre, qu'il est assez éloigné des autres villes et qu'il y a peu d'activité si ce n'est les nombreuses forges qui se sont installées ici. Malgré ça, c'est sûr que cela peut paraître étonnant de voir une demoiselle comme toi se retrouver ici. Tu pourrais répondre pour le tourisme, mais dans un pays en guerre, les gens ne cherchent pas à en faire pour leur survie. Si tu lui dis que tu as fait tout ce chemin pour découvrir ce petit village au milieu de nulle part, il va sûrement te rire au nez. Il faut trouver quelque chose de plausible, tout en cachant la vérité. Si tu lui parle de tes jours de congés, il va te questionner à propos de ton travail. Et là, c'est un sujet délicat. Tu ne le connais pas, tu ne sais pas s'il fait parti du Dark Chess, du Conseil ou d'une guilde blanche. En ces temps-ci, peu importe l'endroit où l'on se trouve, on ne peut pas pas dévoiler son appartenance à une guilde ennemie à celle de l'Empereur, sous peine d'avoir de gros ennuis... Mais tu peux toujours lui dire que tu cherches un lieu particulier. Après tout, ne cherches-tu pas des traces du village de ton enfance, celui dont tu n'as que des images de maisons brûlées et les habitants égorgés ? Bon, ce n'est évidemment pas une description très enjouée, ni détaillée. Mais c'est tout ce dont tu te souviens. Tu n'as aucun nom, aucune image précise de ce qu'était le village avant l'attaque. Autant dire que tu cherches une aiguille dans une botte de foin, ou encore un fantôme...

Tu réfléchissais aux mots à employer lorsque le blond appelle le serveur qui ramène une nouvelle chope de bière, des gâteaux et des... glaçons. Qui veut des glaçons avec des températures pareilles ? Et surtout, qui peut les dévorer comme si de rien n'était ? C'est l'étrange scène à laquelle tu assistes : un homme croquant les glaçons comme les biscuits du bol d'à côté. Tu te demandes s'il ne s'est pas trompé de bol et à cause de sa résistance au froid, ça ne fait aucune différence pour lui ... ?

« Tu... tu manges des glaçons comme ça ? »

Tu ne l'a pas dit à voix haute, parlant plus pour toi même que directement à l'homme qui te fait face. Tu te dis que tu es tombée sur un sacré personnage, tu n'en croises pas tout les jours ! Il a réussi à éveillé ta curiosité.

A croire qu'il lit dans tes pensées, il te demande si tu cherches quelque chose en particulier. Tu hoches la tête en signe acquiescement.

« Oui, en fait je suis originaire de Mulfass, mais je ne me souviens pas de ma vie ici. J'espère retrouver le village où j'habitais pour essayer de retrouver mes souvenirs... »

Puis tu baisses la tête, repensant au seul souvenir que tu as.

« Mais je crois qu'il a été détruit... enfin je ne suis sûre de rien... »

Et puis tout ceux que tu as questionné avant d'arriver dans ce village n'en avait jamais entendu parler. Ou plutôt si, mais que cette histoire est très courante en ces temps-ci. Ton regard se dirige à nouveau vers le blond.

« Mais mes origines sont confirmées, vous avez dit que j'ai l'odeur de ce pays, bien que je ne comprenne pas comment vous faites pour le sentir... »

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Jeu 21 Jan - 5:25




Donc cette jeune femme était originaire de Mulfass ? C’était plutôt bon à savoir. Elle racontait qu’elle était originaire d’une ville qui a surement dû être détruite. Surement un coup de l’armée ça encore. Je mangeais mes glaçons tranquillement avant de refaire face à la blanche.

« J’aimerais que tu dise « tu », dois avoir à peu près le même âge si je m’abuse. Quant à l’odorat, disons que ma magie a su développer ce dernier. »

Je n’allais pas rajouter qu’en contrepartie, j’avais un mal des transports inimaginable, je n’allais pas non plus dévoiler mes faiblesses à la première personne que je croisais.

« Quant à l’endroit que tu recherches, j’en ai entendu parler, un petit village qui ne devait pas être bien loin d’ici, je pense. Cependant, je ne peux pas plus t’aider sur son indication, ni ce qu’il est devenu. Lorsqu’il a été détruit, je devais être qu’un gamin je suppose. Ce ne serait pas non plus le premier ni le dernier village détruit du pays »

Je ne voulais pas lui vendre du rêve, j’avais des nouvelles comme quoi un village se faisait détruire plus souvent que ce que l’on peut imaginer, si cela continuait, le pays ne serait plus qu’un amas de ruines d’ici quelques années. Je pourrais très bien l’inviter au quartier général, mais je devais être sûr de son appartenance avant. Je ne voulais pas spécialement la tuer à la fin de la journée. Prisonnière, dans le pire des cas.

Je finissais tranquillement mon bol de glaçon tout en réfléchissant comment j’allait apprendre dans quel côté était la blanche. Lui demander si elle appartenait à une quelconque organisation était trop suspect, et lui demander si elle avait tué des gens était bien plus glauque. Il me fallait trouver quelque chose de plus subtil, chose que je ne savais absolument pas faire.

« Toi qui te dis être originaire de ce beau pays, que penses-tu de son état actuel ? Cette guerre civile qui plonge ce dernier dans le chaos, qu’en penses-tu, toi qui es native de Mulfass ? »

Je n’allais pas en apprendre plus sur elle avec ça, mais selon sa réponse, j’allais pouvoir me permettre de l’inviter à la guilde. Si elle refuse cependant, bah, on trouvera autre chose. Au pire, je l’aiderais à retrouver son village natal. Avec un peu de chance, cette dernière allait être reconstruite un minimum. On revoit souvent des villages qui essayent de se reconstruire, si toute la population n’avait pas été décimée.
Je demandais un nouveau bol de glaçon, je voulais vraiment en apprendre plus sur cette charmante personne. Toute personne native de ce pays porte mon intérêt le plus total. Ensuite, selon ses réponses, je pourrais voir si j’allais lui proposer mon aide, ou la laisser en plan, et se démerder toute seule à trouver son village fantôme.

créée par Matrona


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Dim 24 Jan - 19:11


The song of ice and wind
ft. Edelweiss & Ryuku


Le blond te fait remarquer qu'il serait mieux de le tutoyer. Il est vrai qu'il ne semble pas être plus âgé que toi. Soit, tu le tutoierai désormais. Evidemment, le vouvoiement est un réflexe chez toi, c'est une façon polie de t'adresser aux gens que tu ne connaît pas. Comme on te l'a appris. Mais tu oublies aussi que le vouvoiement a tendance à vieillir la personne à qui tu t'adresses...

C'est sans surprise qu'il t'annonce que des villages détruits, il y en a pleins. Exactement comme l'a dit le marchand que tu as croisé et qui t'as indiqué cet endroit. Tu baisses les yeux. Bien sûr que tu es déçue. Tu avais de l'espoir même si ta raison te disait de ne pas trop en avoir, afin de ne pas te faire mal. Néanmoins, l'homme pense peut-être savoir où il se trouver. Mais c'est bien sûr "peut-être" : avec la façon dont il le dit, il n'a aucune certitude, cela se voit clairement. Tu ne te fais pas de faux espoirs, même si il y a toujours une possibilité de revoir un jour le village où tu es née et ainsi retrouver tes souvenirs... Ce serait dans le cas idéal.

Ryuku finit son bol de glaçon, comme si c'était normal. Bien sûr, pour toi c'était exceptionnel ! Jamais tu ne serais capable d'une telle chose, tu aurais vite une sensation de froid aux dents, et c'est loin d'être agréable ! Est-ce aussi sa magie qui lui permet de faire ceci, comme elle développe son odorat ? Tu t'interroges sur ses pouvoirs, ta curiosité prenant le dessus. Avec sa résistance au froid, tu te doutes qu'il s'agit d'un mage de glace, mais le rapport avec l'odorat ? Tu ne vois vraiment pas. Un take over du chien de glace ? Tu vas chercher un peu loin tout de même...

Ton compagnon de table te sort de tes pensées en t'interrogeant sur la situation de Mulfass. Sa question te perturbe un peu, où veut-il en venir ? Tu es certes originaire de cette contrée mais tu n'y habites pas. Dans tout ce que tu te souviens, le pays du froid n'est qu'un court passage de ta vie. Alors le chaos, tu ne le vis pas au quotidien. Mais en réfléchissant, tu revois cette scène où tu t'effondres, ta vue aveuglée par du sang et ces cris d'horreur que tu percevais autour de toi... C'est tout ce qu'il te vient en mémoire sur Mulfass. Tu tournes ton regard vers l'intérieur de l'auberge. Les gens boivent gaiement leur choppe de bière, on n'imagine mal qu'ils sont en guerre. Et pourtant, ce sont des personnes qui ont simplement envie de passer du bon temps avec leurs amis, sans se soucier de la géopolitique de leur continent. Tu as bien vu toutes les maisons fermées, ces habitants renfermés sur eux-même, ne faisant confiance qu'à leur plus proches amis, et encore. En voyageant, tu as pût voir la vie à Foreslate ou encore à Arcadya. Malgré la présence du Dark Chess et de l'empereur, les gens ne vivent pas comme ça. Beaucoup profitent encore des plaisirs de la vie. Ils sortent, rencontre du monde, vont faire les marchés, se promènent sans penser une seule seconde qu'au retour, ils retrouveront leur maison détruite et leurs voisins morts dans une attaque d'une armée ennemie. Suite à ces réflexions, tu as envie de répondre que le chaos dans lequel est plongé Mulfass est une chose horrible qui détruit ce pays petit à petit...

Pourtant, tu repenses au but de ta guilde. Ne voulez-vous pas ressusciter Zeleph pour plonger le monde actuel dans un chaos global et détruire le système mis en place ? Même si cela est pour repartir de zéro pour construire un monde meilleur, vous allez tout de même détruire des habitations, et sûrement tuer des gens. Tu n'es pas rentrée dans cette guilde pour suivre son but, mais plutôt pour suivre une personne qui te sert de guide. Mais avec le temps, tu as appris à découvrir les véritables intentions d'Oscuro Ocaso. Qu'en penses-tu alors ?

« Cette guerre dans laquelle est plongé Mulfass est quelque chose d’aberrant. Tout le monde devrait être uni pour le meilleur de ce pays, et non pas de s'affronter en faisant des pertes inutiles, détruisant ainsi cette contrée qui doit être si belle en temps de paix. »

Mais comment unir les hommes sous une même bannière ? Ils se sont toujours fait la guerre et n'ont jamais su se mettre d'accord, sinon dans les livres d'histoire, il aurait été décrit que des temps de paix. Pourtant, il y en a eu des temps sans guerres. A coup de trêves et négociations, les hommes ont réussi à installer des paix en équilibres précaires mais où les gens ont pu vivre comme il se doit, sans se soucier de leur mort prochaine. Mais les guerres se sont aussi arrêtées lorsqu'un camp était vaincu par un autre. Le meilleur n'était pas toujours arrivé après, mais les batailles avaient cessées. Aujourd'hui, tu ne connais pas vraiment l'état de Mulfass. Tu sais que la Coalition combat les Séparatistes. Ont-ils essayés des négociations, de se parler ? Ou bien est-ce peine perdue ? Tu ne connais pas les buts de chaque camp. Pour toi, cela reste très abstrait. Mais vu le temps que dure cette guerre, tu penses qu'elle ne finira que lorsqu'un camp sera désigné vainqueur.

« Mais parfois, unir les hommes est difficile et les paroles ne suffisent pas. Alors l'usage de la force est nécessaire, quitte à alimenter le chaos provisoirement. Lorsqu'un camp plie sous la force de l'autre, alors il n'y a plus aucune raison de se faire la guerre vu qu'il n'y a plus d'ennemis à abattre. Et ainsi, la paix est installée. »


Tu fixes le jeune homme de tes yeux bleus. Tu ne sais absolument pas ce qu'il attendait comme réponse. Tu espères aussi que tu n'as pas donné d'indice quant à ton identité. Mais tu ne penses pas. Tu espères aussi qu'il ne croit pas que tu es pour un camp plus qu'un autre. Tu as essayé d'être le plus neutre possible.

« Je ne sais pas si j'ai répondu à ta question, mais je pense sincèrement cela. »

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Ven 29 Jan - 6:49




Ce que me racontait la blanche n’était pas trop mal. Une bonne vue sur le pays, cela me plaisait. Mon second bol de glaçon était arrivé, je le dégustais comme le premier, petit cube par petit cube. Ces derniers se cassaient sous mes dents comme une chips, j’étais d’ailleurs curieux sur la façon ou ma dentition avait changé pour cela. Je pouvais croquer de la glace comme une chips, mais un morceau de viande bien dur restait dur à mâcher, je trouvais cela bizarre.
Mais ce qui titillait encore plus ma curiosité, c’était cette sensation de bien-être que j’avais à chaque fois que je mangeais de la glace, je n’avais pas cette sensation avec la neige ou l’eau, seulement avec la glace, je trouvais ça intriguant et fascinant à la fois. Cependant, je revenais vite à ce que me disait la jeune femme, je n’allais pas non plus la laisser parler dans le vide.

« Oui, tu as plutôt bien répondu pour moi. Malheureusement, tout le monde ici ne partage pas cette opinons. Je veux bien t’aider à retrouver ton village, mais j’espère que tu as plus d’informations le concernant. Sinon, tu pars déjà perdante. »

J’espérais pour elle qu’elle avait au moins une idée sur la localisation, ça aiderait vachement à la recherche. Car comme je l’avais dit plus tôt, des villages détruit à Mulfass, il y en a des tas, surtout si le sien était détruit il y a des années de cela.

Son histoire de village fit remonter le passé. Je ne savais absolument pas ce qu’il était advenu de mon village natal, si la femme m’ayant pondu ainsi que l’homme qui a participé à ma création étaient toujours vivant. Si c’était le cas, ils ont surement du pondre un autre gosse qui a pris ma place depuis le temps. Ce serai marrant qu’un jour j’aille les retrouver, et leur faire payer le fait de m’avoir si vite oublié. Mais je verrai cela plus tard, j’espère juste qu’ils ne sont pas morts, je me réserve le privilège de leur montrer ma tête avant, manière de leur faire regretter de ne pas avoir essayé de me chercher durant tout ce temps.

Je me levais, invitant la blanche à me suivre dehors, si elle avait des indications sur le lieu de son village, nous commencerons les investigations sur le champ.
L’air frais fouettant doucement mon visage, je me sentais revigoré. Même si la température n’avait aucun effet sur mon corps, je mentirais si je disais que je n’étais pas mieux si la température n’était pas aussi froide que l’intérieur d’un congélateur.

Marchant dans la neige, je fis craquer mes os, rester assis trop longtemps avait tendance à me taper sur le système. Si on m’avait aussi dit qu’un jour, j’aiderais une jeune femme à trouver un village perdu juste pour ces yeux doux, j’aurais rigolé au nez de la personne.

« Pour répondre à ton petit discours, ici, rien n’est gris. C’est blanc ou noir, il suffit juste de choisir son camp. Bien sûr, les séparatistes sont justes une bande de guignol mené par un gamin qui découvre les joies de la branlette, et la coalition elle, n’a pas hésité à s’allier à ces guignols du Dark Chess. Du coup, que ce soit l’une ou l’autre, le pays est voué à sa perte. C’est pour ça que je suis revenu dans mon pays natal. »

Je n’allais pas non plus tout dévoiler sur moi, je risquais déjà gros de traiter de guignol le Dark Chess sans savoir de quel côté elle était. Mais bon, au pire, je me chargerais de son cas, mais je ne pense pas que j’aurais besoin d’en venir aux mains, je n'en avais pas spécialement envie aujourd’hui de toute façon.

créée par Matrona


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2350-un-lettre-grise-une-enveloppe-blanche-telle-est-edelweiss http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2374-edelweiss-le-dragon-celeste-porte-le-nom-d-une-fleur-ryuku http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2591-journal-d-une-fleur-immaculee
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige
Âge :
20
Messages :
347
Jewels :
134920
Date d'inscription :
05/11/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Le dragon des cieux s'appelle Blanche-Neige

Mer 3 Fév - 19:58


The song of ice and wind
ft. Edelweiss & Ryuku


Tu es rassurée de voir que Ryuku partage ton avis, cela veut dire que tu n'as pas répondu à côté de la plaque. De plus, tu ne sembles pas avoir éveillé chez lui des sentiments de méfiance, à moins qu'il sache vraiment les cacher. Cela veut dire que tu as su montrer ta totale neutralité vis à vis du conflit, ce que tu es bien sûre. Pour toi, aucun des camps n'a raison, mais ni l'un ni l'autre, n'a tord. A vrai dire, tu ne connais pas vraiment les intentions de chacun. Tu ne sais pas l'origine de cette guerre même si tu te doutes qu'il s'agisse d'une rébellion des Séparatistes contre le gouvernement actuel, à savoir la Coalition. Ou du moins, une histoire semblable. Mais tu ne t'es jamais vraiment intéressée à la situation de ce pays. Il est si loin, si isolé que depuis que tu l'as quitté tu n'es quasiment jamais retourné, si ce n'est même plus du tout. Pourtant, tu sais que tu viens de cette région d'Acarya. Et en voyant tout ces gens dans la misère de la guerre, dans la peur de son prochain barricadé derrière les murs de leurs maisons, tu culpabilises. Mais qu’est-ce que ça aurait changé pour eux que tu penses ou non à ce conflit ? Aurais-tu trouvé une solution ? Aurais-tu tout simplement le courage d’aller essayer de faire changer les choses ? Même si tu es un dragon slayer, tu restes Edelweiss. Tu n’as pas envie de t’embarquer dans quelque chose de si gros, car tu ne saurais pas quoi faire. Rien que de penser à faire quelque chose d’une telle ampleur pourrait t’effrayer. Alors ne culpabilise pas, car rien de tout ça n’est de ta faute.

Le blond sort de la taverne rapidement, à croire que cette ambiance ne lui plaisait pas. Tu te rhabilles vite, t’emmitouflant dans tes vêtements. Tu sors et le froid te saisit à nouveau. Tu frissonnes et essaye de rester le plus possible sous les couches de tissus. Ryuku à côté de toi, est toujours torse nu, à croire qu’il préférerait être à poil par un temps pareil ! Vraiment, c’est un personnage que tu ne croiseras pas tout les jours. A croire que tu as réussi un test, il accepte de t’aider dans la quête de ton village. Tes yeux brillent d’espoir et tu oses sortir le menton de ton écharpe, réchauffée par un sentiment de joie.

«  Vraiment ? Merci, merci beaucoup. »

Tu t’inclines même, lui montrant ta reconnaissance. C’est peut-être exagéré, mais c’est ainsi que tu te comportes. Le froid te fait revenir instantanément à la réalité. Tu remets ton bout du nez dans ton écharpe avant que tu ne le sentes plus. Tu viens aussi de te rendre compte que tu ne t’es toujours pas présentée.

« Avec tout ça je ne me suis pas présentée. Je m’appelle Edelweiss, et merci encore de m’avoir aider à me lever tout à l’heure. »

Car oui n’oublions pas que c’est lui qui t’a ramassé près des ruines alors que tu étais encore choquée. Un peu plus et tu aurais finie congelée dans la neige…

« Concernant le village… »

Tu essayes de te souvenir de chacun des moments que ta mémoire a su conserver. Dans le chaos de la guerre, tu arrives à distinguer des montagnes. Les maisons semblent être communes, même consumées par les flammes. C’est tout. Rien ne te vient à l’esprit. Aucun détail supplémentaire. Tu pestes intérieurement contre toi-même. Foutue amnésie ! Tu te rappelles des paroles d’Arya, ta dragonne mère. Soi-disant ton village était situé à la frontière entre les deux camps.

« Je me souviens qu’il se trouvait dans les montagnes. Et on m’a dit qu’il était situé à la frontière entre la Coalition et les Séparatistes. »

Tu baisses la tête, perdant l’espoir que tu avais eu.

« Non finalement, ça ne sert à rien, je n’ai aucun détail supplémentaire. Ne t’embête pas pour ça. »

Tu vas donc abandonner après tout ça ? Tu es venue exprès pour retrouver ce village et ainsi te guérir de cette perte de mémoire. C’était ton but en venant ici et voilà que tu vas repartir bredouille. Tu as dérangé cette personne qui avait accepté de t’aider pour finalement rien. Mais tu sais que tu pars partante en sachant si peu de choses. Tu n’as pas envie de chercher quelque chose qui n’existe sûrement plus, et que tu ne trouveras jamais. Et surtout pas impliquer quelqu’un dans une quête où il faut chercher une aiguille dans une botte de foin.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Jeu 24 Mar - 11:39




Le temps frigorifiant de l’extérieur me redonnait mon énergie, l’ambiance à l’intérieur de cette taverne commençait à sérieusement me peser.
Cependant, la blanche, après s’être présenté, commençait à avoir des pensées plutôt négatives, il fallait vite changer tout ça avant qu’elle ne m’envoie ses ondes qui puaient la moule pas fraîche.

« Oh wow wow wow, on ne va pas commencer à chier de travers ! Tu vas me refiler tes ondes négatives. Déjà, avec le peu d’information, tu aides bien, il nous suffit d’aller vers les montagnes, nous verrons bien ce qui nous attend par la suite. Puis j’ai tout mon temps, tu sais. »

Déjà, avec le peu d’information, tu aides bien, il nous suffit d’aller vers les montagnes, nous verrons bien ce qui nous attend par la suite.
La neige était molle, le temps agréable, tout ce qu’il fallait pour une bonne marche à pied, la route allait certes être longue, mais j’étais en agréable compagnie, et c’était super. Cependant, je devais quand même rester sur mes gardes, je ne savais pas à qui j’avais affaire, qui elle était, d’où elle venait, de quelle organisation…

J’étais en train de me rendre compte que je n’aurais pas eu ces réflexions quelque temps auparavant, il fallait croire que le fait que j’étais maintenant à la tête d’une organisation m’a fais pousser des ailes au niveau responsabilité, même si, dans le cas où elle me poserait problème, je n’aurais qu’à la tuer.
Cependant, je ne devais pas faire de conclusions hâtives, je devais en apprendre plus sur la belle fille qui se tenait à mes côtes.

« Et sinon ma jolie, j’aime bien en savoir plus sur les gens que j’accompagne, tu trouveras donc normal si je te demande si tu fais partie d’une guilde, ainsi que la magie que tu utilises, si tu en possèdes une.Cependant, je ne devais pas faire de conclusions hâtives, je devais en apprendre plus sur la belle fille qui se tenait à mes côtes. »

Il fallait rester quand même polis, je ne devais pas faire le rustique et l’agresser verbalement comme je pourrais faire avec n’importe qui, je devais marcher dans son sens, du moins, jusqu’à ce que je sache vraiment qui elle est. De toute façon, nous allons passer des heures, voir des jours ensemble selon les endroits où il faut aller, c’est comme si je faisais le guide touristique à une vacancière, mais je n’aurais jamais fait ça si la femme en question n’était pas native de ce pays, il ne fallait pas déconner non plus.

Le premier village que j’avais en tête était plutôt loin, je proposais donc de faire une halte, manière de reprendre un peu des forces, je balayais une petite zone pour pouvoir faire un feu de camp, avant de partir quelques minutes, revenant avec un peu de viande à manger.
Je restais plus ou moins silencieux durant la pause que j’avais en quelque sorte obligée, pas pour moi, mais je ne savais rien de sa capacité physique et de son endurance, sachant que dans ce pays, la marche était bien plus dure qu’à Arcadia.

De toute façon, nous allons passer des heures, voir des jours ensemble selon les endroits où il faut aller, c’est comme si je faisais le guide touristique à une vacancière, mais je n’aurais jamais fait ça si la femme en question n’était pas native de ce pays, il ne fallait pas déconner non plus. Il fallait vraiment faire attention à son énergie ici, sinon les ours en profiteront sans remords, après tout, ce ne sont simplement que des bêtes sauvages, rien de plus.
Je restais plus ou moins silencieux durant la pause que j’avais en quelque sorte obligée, pas pour moi, mais je ne savais rien de sa capacité physique et de son endurance, sachant que dans ce pays, la marche était bien plus dure qu’à Arcadia.

« Il te rappelle quelque chose celui-là ? Où la route continue ? »

créée par Matrona


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Afficher la navigation