PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

Un monde fracturé [Pv - Lauren]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2021-i-like-you-and-you-too-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2056-fiche-technique-de-shaporo-akuma http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2062-shaporo-s-heart
Maître d'Eternal Rain
Âge :
21
Messages :
178
Jewels :
65496
Date d'inscription :
02/02/2014

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Maître d'Eternal Rain

Lun 4 Jan - 22:41

 

   

Redécouvrir le monde… Avec une telle ambition, par où pouvait-on commencer ? Je n'étais pas très doué pour faire visiter les lieux à des personnes car je n'étais pas le meilleur dans ce domaine. Je ne l'avais d'ailleurs jamais fait, ne serait-ce qu'une seule fois dans ma vie. Je supposais qu'il fallait montrer les choses qui a de l'importance dans le monde d'aujourd'hui, mais qui en avaient pas auparavant. Ou encore, toutes les choses qui pouvaient être nouvelles… Trop. Il y avait bien trop de choses à montrer dans ce cas-là. Je ne pouvais pas tout lui montrer, pour sûr, mais il fallait au moins qu'elle ait une idée générale de notre génération. J'y réfléchirais un peu plus tard, probablement…

Ouais, pour le moment, on avait certainement d'autres priorités, comme par exemple lui trouver des vêtements. Personnellement, cela ne me gênait pas qu'elle reste habillé, si on pouvait le dire, de cette façon, mais le monde ne pense pas comme moi. Et puis, elle attirerait un peu trop l’œil, ce qui m'irriterait quelque peu. Vu que j'allais voyager un peu avec elle, les regards posés sur sa personne le seraient aussi pour ma personne, quasiment. En tout cas, quand j'étais dans les rues, en mode incognito, je n'aimais pas être le centre d'attention. Évidemment, je suis un peu obligé de l'être pour mes fonctions en tant que maître de la guilde, mais c'était autre chose encore.

Bref, dans tous les cas, il fallait bien aller quelque part pour qu'elle puisse s'habiller convenablement. Malheureusement, je n'étais pas si doué en matière d'habillage, ni même tout ce qui touchait les boutiques… Par conséquent, je n'avais pas énormément de choses à lui proposer, si ce n'est de banals vêtements que je pourrais récupérer au quartier général. Bon, c'était mieux que rien. Après tout, je n'allais pas non plus lui refaire sa garde-robe complète. Je pouvais me montrer un tant soit peu gentil, mais il y avait des limites.

Et puis, elle pouvait s'estimer heureuse. J'allais lui montrer le quartier général d'Eternal Rain, pas comme si c'était un endroit secret et tout, mais un peu quand même. Atlantis… Vraiment peu de personnes en dehors des membres de la guilde avaient déjà aperçu cette base sous-marine. Ouaip, elle était chanceuse, même si j'avais décidé de faire de Lauren une membre elle aussi. Bon, j'avais tout ce qu'il faut. On pouvait décamper vu qu'elle avait accepté ma proposition de découverte du monde.

L'autre squelette n'avait même pas à nous suivre en plus, parfait. Il avait juste disparu d'un coup, tel un spectre qui s'était animé dans un seul et unique but, détruire le monde. Quoi c'est pas ça ? Il était plus là, je me foutais donc complètement des comparaisons que j'utilisais à ce moment précis merde… Quoi qu'il en soit, durant ce voyage, j'avais déjà prévu d'aller chercher le bouquin de mon père, et ainsi retrouver mon ancien habitat. Par chance, ou malchance, j'aurais une surprise qui m'attendrait. Je pourrais aussi trouver des informations sur mon oncle, ou d'autres choses du genre parmi les affaires que mon père gardait et avait laissé là-bas. M'enfin, ça faisait un bon moment, j'y comptais pas trop là-dessus.

Huh ? Ce Brynn serait donc là ? Il m'observait ? C'était en quelque sorte… Dégoûtant. Mais bon, j'avais bien reçu le message. Je n'avais pas droit de me rincer l’œil. J'avais tant l'air d'un pervers ? C'était désespérant. Ce n'était pourtant pas moi qui était en vêtement d'Eve.

« Mphf… Et tu vas tuer tout ceux qui te regardent un peu ? T'es assez mignonne pour que tu puisses intéresser un tas de gars, moi y compris. Et cela, même si t'es vieille de deux générations ou plus. Mais bon… Je ferai un effort, mais je garantis rien. Quoi qu'il en soit, on va passer à la guilde pour te prendre de vrais vêtements. »

Je lui guidais alors le chemin à travers les montagnes et collines afin d'arriver près de la place. On ne pouvait trouver aucun indice à l'emplacement exact du quartier général de la guilde. Aucun signe visuel et sonore du moins, je m'en étais assuré. On pouvait probablement détecter quelque chose de magique avec un puissant appareil, mais encore une fois, tout était bien caché. Aucun signe du quartier général sur cette plage. On y voyait juste de l'eau et du sable à perte de vue… Et des rochers. Je comprendrais si ça la surprenait un peu que je l'amène à un endroit pareil. Si je faisais autant attendre la demoiselle pour montrer la cité que mon père avait conservé, c'était parce que j'étais encore incertain. Pouvais-je vraiment la faire confiance pour lui dévoiler le secret de l'emplacement d'Atlantis…

Après un léger soupir, je fis quand même apparaître le chemin vers l'entrée de la court de la guilde. Je l'avais déjà amené jusqu'ici, je n'allais pas lui dire de dégager par la suite. Il fallait juste qu'elle me fasse confiance pour qu'elle entre dans cette bulle d'air qui nous mènera tout droit où l'on voulait aller.

« Il faut entrer là-dedans pour atteindre ma guilde… C'est un mécanisme de défense et de dissimulation, du coup… M'enfin, le bâtiment est dans les mers, du coup, faut entrer dans la bulle. »

Bon, je ne savais pas quoi dire d'autres. Ce n'était pas comme si j'avais tout un discours pour persuader les gens d'entrer dans une bulle qu'ils n'étaient même pas sûr de pouvoir en sortir un jour. Mais bon, c'était un monde emplie de magie, du coup, c'était possible tout ça. Je pouvais juste montrer l'exemple en fait, pour montrer que ce n'était pas un piège. Je fis donc le premier pas. Ah, elle avait fini par me suivre. C'était mieux pour elle après tout, je ne m'en faisais pas plus.

« Du coup, tu peux continuer de me suivre dans le bâtiment principal que tu vois en face, ou m'attendre ici, même si je ne te le conseille pas vraiment… Je vais aller chercher des habits qui pourraient t'aller, du coup, si tu te changes ici… M'enfin. »

Je n'avais pas à m'expliquer pour ça en fait. J'allais plutôt faire ce que je devais faire. Des vêtements féminins pour quelqu'un de sa carrure… Je ne connaissais pas grand monde avec un tel physique par ici… Excepté… Ma mère. Cela faisait un moment que je n'avais pas été la voir. Qu'est-ce qu'elle pourrait bien me dire, après tout ce que j'avais fait ? En vérité, je ne voulais pas le savoir… Je n'étais pas prêt pour entendre son sermon. Ses sermons… J'entrai dans sa chambre, me dirigeai rapidement vers sa garde-robe pour lui en prendre une, puis reparti aussi vite, ne laissant que quelques mots en sortant. « Bonne journée. »

Je rejoignis alors la demoiselle qui patientait sagement pour lui présenter les vêtements que j'avais choisi pour elle, dans ma hâte.







Dernière édition par Shaporo le Dim 10 Avr - 0:06, édité 1 fois
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2037-chronique-d-un-mort-vivant-presentation-de-lauren http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2058-fiche-de-la-necromancienne http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Undead Necromancer
Âge :
23
Messages :
61
Jewels :
89558
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Undead Necromancer

Mar 5 Jan - 19:14

Un Monde Fracturé




Cela faisait plusieurs heures que Lauren marchait à côté de Shaporo, silencieusement, peut-être un peu gênée de la pique qu'elle lui avait envoyé lorsqu'elle s'était rendu compte qu'il avait passé tout le temps de leur rencontre à la reluquer. Elle se sentait plutôt mal à l'aise, mais en même temps, habillé comme elle l'était, n'importe qui se serait senti pareil, et quoi qu'en dise son compagnon. En général, peut-être à cause du temps qu'elle avait passé à Xiaoshi en tant que soldat ou elle avait l'habitude d'être bien vêtue, Lauren était devenue plutôt pudique, bien qu'au fond d'elle, elle savait qu'elle avait l'apparence d'une jeune femme de début de vingtaine alors qu'elle devait en avoir une quarantaine dans sa tête, si bien sûr on enlevait le temps ou elle était resté en stase dans la grotte derrière la cascade. En fait, plus qu'on la regarde, ce qui la dérangeait était qu'elle se sente observée dans ce genre de vêtement, et le fait qu'elle puisse voir tout autour d'elle grâce à l'âme de Brynn n'aidait pas des masses. Brynn lui-même était très protecteur envers sa maîtresse et si Lauren avait des réticences à se faire observer de la sorte, le squelette était capable d'émasculer avec les dents quiconque manquerai de respect de la sorte à sa maîtresse.

« Mphf… Et tu vas tuer tout ceux qui te regardent un peu ? T'es assez mignonne pour que tu puisses intéresser un tas de gars, moi y compris. Et cela, même si t'es vieille de deux générations ou plus. Mais bon… Je ferai un effort, mais je garantis rien. Quoi qu'il en soit, on va passer à la guilde pour te prendre de vrais vêtements. »


« Jamais dit le contraire, mais pour quelqu'un qui est obligé de lire sur mes lèvres pour comprendre ce que je dis, je trouve que tu as tendance à baisser un peu trop le regard, si tu vois ce que je veux dire. »


Elle l'avait dit avec un petit sourire en coin, histoire d'éviter de trop le froisser non plus.

Traversant les plaines et forêt d'Ettinsmoor, Lauren gardait l'intime conviction que Shaporo voudrait tenter à nouveau de la convaincre de rejoindre sa guilde. Comme elle lui avait elle-même dit, elle demandait à voir avant de prendre une décision définitive à ce sujet. Cela dit, actuellement, elle ignorait ou il voulait l'emmener exactement, tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle avait actuellement besoin de vêtements et qu'après, il l'emmènerait dans l'habitation d'un oncle pour trouver un vieux livre, en espérant apprendre des choses sur la créature qui avait détruit sa vie à deux reprises.

Finalement, les deux voyageurs arrivèrent vers une plage, un long banc de sable fin qui s'étendait à perte de vue et les seules choses qui en ressortaient étaient de grands rochers qui jaillissaient du sable tel des pieux, ainsi que quelques petites bestioles, certaines terrestres, d'autres volantes qui parcouraient ces étendues. Cela dit, bien qu'elle était abasourdie par la beauté de ce paysage qu'elle n'avait pas revu depuis très longtemps, la jeune femme aux cheveux blancs s'interrogeait tout de même sur leur présence ici. Son compagnon ne l'avait sans doute pas amené jusqu'ici uniquement pour lui faire admirer le paysage, tout cela devait cacher quelque chose.

Du coin de l'oeil, elle vit Shaporo s'approcher du bord de l'eau et prononcer quelques mots à voix basse. La réaction engendrée eut pour effet de surprendre la jeune femme qui recula de deux pas en arrière. Une gigantesque bulle d'air, ovale, jaillit de l'eau et vint se poser sur le sable juste devant eux.

« Il faut entrer là-dedans pour atteindre ma guilde… C'est un mécanisme de défense et de dissimulation, du coup… M'enfin, le bâtiment est dans les mers, du coup, faut entrer dans la bulle. »

Il avait donc bien eu l'intention de l'emmener dans les quartiers de sa guilde. Haussant les épaules, la jeune femme un peu hésitante fit quelques pas en direction de la bulle. A vrai dire, elle avait déjà fait l'expérience d'entrer dans l'eau pour voir combien de temps elle tenait et, bien qu'elle était convaincue que cela ne parviendrait pas à la tuer, elle souffrait néanmoins du manque d'air à un tel point qu'au bout de cinq minutes, elle avait été incapable de bouger le petit doigt et c'était un de ses équipiers qui avait dû la trainer hors de l'eau pour lui vider toute l'eau qu'elle avait avalée. Ce n'était pas une expérience qu'elle avait envie de retenter et, intérieurement, espérait qu'elle pouvait faire confiance à son compagnon, pour le coup, mais bon, après tout, si c'était l'entrée de la guilde, il n'y avait pas de raison pour qu'il y ait de problèmes. Sans réfléchir plus longtemps, elle plongea sa main dans la bulle qui n'éclata pas, avant de passer tout le reste de son corps. Alors que la bulle commença à s'immerger, la jeune femme resta abasourdie devant la beauté de ce qu'elle observait. Une cité sous-marine s'étendait sous ses yeux, dominé par un grand bâtiment, probablement le quartier général de la guilde Eternal Rain. Ebahie par la beauté du lieu, Lauren fut presque déçue que la descente ne dure pas plus longtemps, elle aurait bien voulu profiter du panorama aquatique encore un moment.

Lorsqu'elle pu enfin sortir de la bulle, Lauren pris son temps pour observer la ville qui servait de QG à la guilde de Shaporo. L'architecture était plutôt sobre et agréable à l'oeil, elle appréciait cette simplicité, cela lui rappelait un peu son île natale. Suivant le jeune homme, Lauren vit passer divers hommes et femmes, peut-être des civils, bien qu'elle observa parmis eux des membres de guilde, qu'elle reconnu à leur tatouage clairement mis en évidence. Ils avaient pour la majorité une carrure de combattant et, vu sa carrure plutôt frêle malgré sa grande taille, elle devait faire tache au milieu de tout ce monde, son teint blafard n'aidait pas des masses.

« Du coup, tu peux continuer de me suivre dans le bâtiment principal que tu vois en face, ou m'attendre ici, même si je ne te le conseille pas vraiment… Je vais aller chercher des habits qui pourraient t'aller, du coup, si tu te changes ici… M'enfin. »


Sans trop y réfléchir, elle pris la décision de le suivre pour entrer dans le bâtiment principal. En attendant que le jeune homme lui ramène de quoi s'habiller, elle s'adossa à un mur, cachant son corps toujours nu sous sa longue cape, et observa les membres de la guilde. Shaporo lui avait affirmé que sa guilde était grise et que bien qu'elle n'intervenait en général pas dans les conflits, elle subsistait principalement grâce à des activités criminelles diverses. En soit, cela ne choquait pas la jeune femme plus que ça, les guildes n'étant plus officielles et devaient bien survenir à leurs besoins d'une manière ou d'une autre. Personnellement, elle était immunisée à tout ce qui était drogue, vu que son organisme revenait à son était originel si il était endommagé en pompant dans ses réserves de magie, donc de toute façon, c'est un problème qui ne la concernait pas.

Lorsque Shaporo revint, il portait sous le bras une pile de vêtements que Lauren s'empressa d'enfiler. Pour le coup, il avait plutôt bien choisi et la jeune femme appréciait ce type de vêtements, esthétique certe, mais avant tout confortable et qui ne l'entravait pas dans ses mouvements. Elle portait un pantalon orné de fioritures dorées au niveau des chevilles, tandis qu'une ceinture composée d'un ruban vert et d'une lanière de cuir venait la serrer au niveau de la taille. En haut, elle portait une sorte de pull en soie blanche avec des manches plutôt amples avec par dessus une sorte de surevêtement à manche courte de couleur foncée également orné de dorures ainsi que de rubans verts qui serrait le tout. Bien sûr, comme à son habitude, elle avait utilisé une lanière de cuir pour faire tenir son arme dans son dos et y avait également suspendu le croc de Czernobog, qu'elle avait préalablement emballé dans un long tissu blanc pour éviter que des effluves sombres s'en échappent. Enfin, elle avait attaché ses longs cheveux derrière la tête à l'aide d'un ruban également vert, comme celui qu'elle portait à la ceinture, elle qui portait ses cheveux attachés en chignon en règle général, les laisser pendre de la sorte était plutôt agréable.

S'approchant de Shaporo, cette fois vêtue convenablement, elle le remercia chaleureusement pour son aide, prenant bien soin de le regarder en face pour qu'il puisse lire sur ses lèvres.

« Merci pour les vêtements, tu as bon goût, j'aime bien. L'endroit ou tu vis a l'air plutôt... agréable, en tout cas visuellement parlant. Quel est notre prochaine destination, maintenant ? »


Alors qu'elle marchait avec lui à travers la guilde, sans doute pour repartir ou éventuellement pour que Shaporo lui montre encore quelque chose, Lauren ne pu s'empêcher en voyant tout ces gens, de repenser à tous ses familiers qu'elle avait égoïstement abandonné avant d'entrer dans une stase d'un siècle. Bien que Brynn était parvenu à rester lié à elle malgré son long sommeil, elle avait dû se séparer définitivement de bien d'autre, dont Kerithis, un squelette de dinosaure gigantesque, qu'elle qualifiait de familier "con comme une table", mais dont la force l'avait sauvé plus d'une fois, et qui lui avait permis de vaincre la créature qui avait tué ses amis, mais aussi Elanora, une Dame Blanche, la voix de la sagesse parmis ses familiers, mais qui avait tendance à partir dans des délires que personne ne comprenait à part elle, Velvet, une Poltergeist qui avait tendance à faire peur aux gens dans l'entourage de la jeune femme, et surtout Enkur, un Draugr bien que dans son cas, les choses aient été plutôt différente dans le mesure ou il s'était un peu brouillé avec sa maîtresse plus tôt, vu que cette dernière ne l'avait pratiquement pas laissé sortir au cours des dernières années, mais en même temps, à qui la faute, Enkur était incontrôlable, et il était probablement l'un des familiers les plus puissant qu'elle avait possédé, mais aussi le plus orgueilleux. Elle se souvenait très bien de la fois ou elle avait rencontré ce mastodonte, un gigantesque amoncellement d'armures et de pièces de métal animé par une colère vengeresse, qui avait failli la tuer, elle et ses coéquipiers.

Désormais, elle espérait pouvoir les retrouver, si ils existaient encore dans ce plan d'existence, bien que pour certain, c'était peu probable, mais elle ne perdait pas espoir. Cela prendrait du temps, mais elle se reconstituerai petit à petit une équipe tel qu'elle avait possédé autrefois, mais pour le moment, il s'agissait de se trouver une place dans ce nouveau monde. Et pour ça, elle continuerai encore un moment en tout cas, à suivre le maître d'Eternal Rain.






http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2021-i-like-you-and-you-too-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2056-fiche-technique-de-shaporo-akuma http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2062-shaporo-s-heart
Maître d'Eternal Rain
Âge :
21
Messages :
178
Jewels :
65496
Date d'inscription :
02/02/2014

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Maître d'Eternal Rain

Sam 12 Mar - 19:16

 

   

Bon goût hein… A force qu'on me le dise, je vais vraiment finir par y croire. J'ai approché de nombreuses demoiselles dans ma vie, je peux donc savoir quel type d'habits vont bien avec quel type de personne, je pense. On peut dire que j'ai désormais un œil pour ce genre de chose. Il suffit que j'en apprends un tout petit peu pour en déduire ci et ça. Il me suffit même parfois juste de communiquer un minimum, de tout et de rien, ou même de sujets sérieux… Mon naturel compréhension des femmes me fait parfois peur. M'enfin, ce n'est pas le cas pour toutes les femmes… Certaines m'échappent totalement. Pour citer un exemple précis, je pourrai simplement dire que je ne comprends pas ma propre mère.

Bref, ce n'était pas vraiment le thème adéquat pour la situation dans laquelle j'étais. Je préférais ne pas mentionner ce petit passage gênant quant à la relation avec ma mère à la jolie demoiselle à qui j'avais prêté des vêtements. En vérité, je ne savais même plus quoi dire après avoir fait cela. Je n'avais ni sujet intéressant, ni même l'envie de parler. Je n'en connaissais pas la raison d'ailleurs. Habituellement, j'aurais encore une fois cherché à capturer le cœur de l'héroïne. Cependant, étrangement, mes pensées étaient perdues autre part.

Pour quelle raison avais-je choisi cette voie ? Pourquoi me forçais-je à suivre les traces de mon père ? Pourquoi continuais-je à faire le mal ? J'étais le master de la guilde, alors pourquoi ne faisais-je pas les choses à ma façon ? Pourquoi n'avais-je pas redirigé la guilde vers une situation qui me convenait le mieux ? Outre cela… Qu'est-ce qui me convenait le mieux ? Que voulais-je à la fin… ? La guerre ? Non… Le respect ? Non… Je voulais juste vivre avec mes amis les plus proches. Alors pourquoi avais-je déclaré ces guerres, décimer des familles… ? Et puis même, pourquoi étais-je devenu le maître d'Eternal Rain ? Ce n'était pas comme si j'étais amis avec la guilde entière… J'étais vraiment… Un pur idiot. Y aurait-il un moyen de revenir en arrière ? Non… C'était trop tard. Je ne pouvais plus que continuer de toutes mes forces.

Oublie-ça Shaporo, tu es déjà un démon… Le mal t'a déjà rongé de l'intérieur… Ne t'accroche pas au peu de lumières que procurent l'extérieur… Tu es déjà lié aux ténèbres. N'oublie pas qui tu es. Tu aimes te battre, torturer, entendre les pleures d'une enfant… Tu es un démon.

« Désolé. Je réfléchissais à propos d'un truc. On peut continuer. On va se rendre à mon ancien habitat. Si je me souviens bien, c'est à un peu plus d'une heure de la plage. J'ai pas encore installé les téléporteurs, donc il va falloir y aller de nous-même. »

Il était l'heure de quitter le quartier général pour partir en quête d'informations. Je n'espérais pas grand-choses, mais si trouver ce livre lui ferait plaisir, ça serait toujours bon. Si en plus, je trouvais un indice sur l'emplacement actuel de mon paternel, cette petite excursion ne serait donc pas inutile. Cela dit, je doutais grandement que ce dernier avait pensé ne serait-ce qu'un peu à sa famille, à son fils. Je ne savais même pas s'il me considérait comme tel. N'étais-je donc qu'un pion à ses yeux… ?

J'aimerais bien savoir cela, mais ce n'était pas la propriété. Cela était loin de l'être, très loin. Sur la route vers mon maison d'antan, je restais silencieux. Je n'étais ni perdu dans mes pensées, ni rien. Je n'avais juste pas l'humeur à converser. Non… En vérité, je faisais une projection du futur. Que ferais-je si jamais ci ou ça… Toutes ces choses-là. Plus j'y repensais, plus je me disais que le chemin que j'arpentais était ardu.

Notre but était la conquête mondiale. Mais après ça, quoi ? Et puis déjà, pourquoi ? Pour quelle raison devions-nous régner sur le monde ? Bien sûr, c'était un rêve qui faisait baver, mais dans quel but ferions-nous cela ? La paix ? Ce n'était pas pour une chose aussi futile. Notre guilde avait un esprit bien trop combative pour agir pour la paix. A vrai dire, on préférerait presque une guerre éternelle… C'était ça. On ne désirait pas la conquête mondiale. On était juste des fous du combat.

Je fus tiré vers la réalité lorsque l'on commençait à approcher notre but. A l'horizon, on pouvait apercevoir une vieille maison délabrée. Il était facile de comprendre qu'elle n'était plus entretenue depuis un bon bout de temps. La végétation poussait déjà sur les parois de cette bâtisse, créant alors une pure atmosphère d'ancienneté. Une fois plus près, on pouvait remarquer les derniers détails qui nous avaient échappé en étant plus loin. Des fissures se portaient le long des murs afin de se rejoindre en un point précis, l'ouverture de la porte. En effet, celle-ci avait d'or et déjà disparu… Ou plutôt, elle se situait à l'intérieur de la pièce principale, complètement fracassée. Je lâchais un soupir.

« On dirait qu'on est arrivé bien trop tard. M'enfin, il est possible que ce que l'on cherche se trouve toujours dans le coin… Après tout, c'est qu'un livre. Si ce sont de vulgaires bandits qu'ont fait ça, ils ont p'tet pris que les objets de valeurs… Du moins ceux qui le sont à première vue. »

Tout était détruit. J'avais l'impression d'assister au cadavre laissé par une tornade. Et dire qu'auparavant, pas une personne n'avait osé s'en prendre à nous. On n'avait jamais eu de problèmes… Je ne pensais pas que l'on profiterait de notre absence pour s'en prendre à nos biens… Mais bon, ce qui était fait était fait. Je n'allais pas pleurer pour des objets du passé. Certes, c'était toujours une perte, mais elle restait minime. Je me dirigeais donc vers l'endroit où l'on stockait tous nos livres. Seulement, cette place était autant en désordre que les autres. Il fallait donc se mettre à chercher un peu partout… Bon, soit.

« Fais comme chez toi, prends ce que tu veux. »

Après tout, c'était comme si ce n'était plus chez moi… Au bout d'une heure, personnellement, je n'avais rien trouvé d'intéressant, que ce soit pour Lauren, ou pour moi. Il y avait bien deux trois livres, mais ce n'étaient que des livres d'histoires enfantines. J'avais aussi retrouvé des exercices sur l'écriture et quelques photos de familles… Rien de bien utile. De son côté, la demoiselle n'avait pas non plus l'air d'avoir en sa possession le bestiaire de mon père. Il avait dû être emporté par quelqu'un, très probablement.

Qui ça pourrait bien être ? Qui voudrait donc d'un bouquin où était référé quelques créatures ? J'avais une petite idée en tête. Si ma mémoire était bonne, un certain bibliothécaire rendait souvent visite à ma mère. Il avait sans doute récupérer des ouvrages en passant, ayant vu que les lieux étaient saccagés. Si je me souvenais bien, il était du village non loin d'ici. Yosh, on allait le retrouver, s'il n'avait pas changer d'habitat entre-temps.

« Il semblerait que le livre ne soit plus là… Mais je sais où il pourrait être. Suis-moi. »

Je ne voulais pas vraiment me montrer imposant, mais d'un côté, j'avais bien envie de revoir cette personne. Il aurait peut-être quelques informations qui pourraient m'être intéressantes. En sortant de la maison, une légère surprise m'attendait. Je ne pus cacher mon sourire suite à cela. Le type que je cherchais était là. Il n'avait pas changé. C'était comme si une force tiers m'avait entendu et m'avait donc envoyé ce monsieur.

« Tu tombes bien. On allait venir à toi. Tu te rappelles du livre de mon père ? Tu sais, celui dont il en était fier… »

Après avoir fini ma phrase, l'homme semblait plutôt perturbé. Il l'était assez pour fuir en tout cas. Il avait des choses à cacher, c'était obligé. Il avait dû me reconnaître d'ailleurs. Devions-nous le rattraper, ou bien le suivre discrètement ? M'enfin, la discrétion avait déjà dû s'envoler aussi. Il ne nous restait donc plus qu'un choix. En quelques minutes, on avait fini par l'immobiliser.

« Yare yare, sois gentil. Tu es fini, alors dis-nous tout. »

L'individu était tremblant, limite effrayé. Il parlait bien trop vite pour que je puisse comprendre, mais j'avais pu lire deux ou trois insultes dans le lot. Mais bon. Je ne comprenais rien. Cela voulait sans doute dire que je n'y allais pas assez fort. Je me léchais les babines puis forçai sur ma prise pour le faire taire.

« Ne t'ai-je pas dis de tout nous avouer ? On est un peu pressé… Et puis si tu parles aussi vite, j'vais rien comprendre enfoiré. Alors… Il vaudrait mieux pour toi que tu nous dises tout… Calmement. »

Au final, j'avais pu avoir ce que je voulais. Cependant, avoir ces informations me procuraient encore plus de questions. Mon père était venu récupérer son livre… ? Et ce quelques mois auparavant ? Et puis, ce groupe de bandits serait lié à mon père ? Qu'est-ce que cela voulait donc dire ? Je laissais partir ce pauvre homme pour me rediriger vers Lauren.

« Il semblerait que je me suis trompé. Ce type n'a pas le livre, mais mon père oui. Tu veux aller vérifier ? »

On avait eu l'emplacement du groupe de bandits, on pouvait aller leur poser quelques questions après avoir fait le bazar… Mais je n'étais pas sûr que ma compagnonne voulait bien me suivre pour cela. Je lui laissais le choix… Après tout, on était ici pour elle, et non pas pour moi.





Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1