PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

Douce nuit [PV : Satoru Dystopia, Kouya Nodoka]
avatar
Invité
Invité

Sam 12 Déc - 16:58
Le plus difficile dans le rôle d'un méchant forcé de le devenir, c'est de le faire croire aux autres. C'était pourtant ce que Reina faisait durant toutes ces années, jouer la méchante pour rester en vie. Avant elle se contentait de l'être sans plus, mais maintenant elle avait presque pris totalement goût à son rôle actuel. Même si des fois elle ne se pensait pas convaincante, les mages légaux tremblaient quand même rien qu'à entendre son affiliation actuelle. Le fait de prononcer certains mots-clés comme "Empereur" ou "Dark chess" les faisaient s'enfuir devant elle. Malgré tout, un certain espoir semblait en pousser certains à combattre en tentant de la prendre en avantage, mais ils se faisaient toujours avoir au final. L'empereur lui laissait vraiment tout faire depuis le jour où elle avait rejoint sa guilde toute-puissante, comme si il pensait la surveiller depuis son trône. Après, il pouvait envoyer des espions pour ça, mais dans tous les cas la demoiselle s'en fichait bien. Maintenant elle avait totalement assumé son côté obscur, elle ne se retenait désormais plus lorsqu'elle maintenait la race légale sous le joug de Dark Chess.

Le plus difficile quand on se trouve dans la rue et que malgré le changement radical de personnalité, tout le monde vous aime, c'est justement ça. D'habitude les mages blancs étaient effrayés par les mages noirs. Mais maintenant que beaucoup d'endroits étaient sous domination de l'obscure guilde échiquier, plus personne ne se souciait d'elle. Bien sûr les commerces grouillaient encore de mages neutres sans préférence de camp, mais même ceux-là ne réagissaient plus en la voyant. D'habitude ils la saluaient chaleureusement en souriant, mages noirs ou blancs, mais là plus rien. Le monde avait bien changé ces dernières années, maintenant qu'elle avait quitté le commerce pour devenir mage légalement illégale de guilde. Jamais Reina n'aurait imaginé son avenir à effectuer des missions pour une haute instance plutôt que de vendre des armes magiques. Malgré tout elle aimait bien l'ambiance dans sa nouvelle guilde, au moins maintenant qu'elle avait pris du galon on la respectait. La demoiselle était maintenant certaine de rester en vie, vu qu'elle avait gagné un rôle important. Ce serait du suicide d'attaquer une des mains de l'empereur après tout...

Le plus difficile dans un quartier entièrement nocturne, c'est bien de s'amuser. Reina avait tout le loisir de s'amuser en restant naturellement la méchante quand il faisait jour, mais là c'était compromis. Dans cette ville il n'y avait pas de journée, seule la nuit régnait sur les environs. Enfin, pas que la demoiselle ait sans cesse un besoin irrépressible de faire le mal, bien sûr, elle avait de quoi s'amuser comme une personne normale. Par contre elle n'expliquait pas pourquoi elle continuait de se balader avec sa batte de base-ball sur l'épaule. Peut-être que c'était juste au cas où ; peut-être que c'était une simple habitude ; peut-être qu'elle n'aimait pas ne voir que ce que les lumières d'établissements éclairaient. C'était certainement parmi ces possibilités, au choix.

Ainsi la demoiselle décida de se rincer le gosier dans une petite taverne locale à l'ambiance des plus feutrées. Les lumières en lampions n'éclairaient pas beaucoup l'extérieur, mais quelques grosses bougies moulurées servaient à éclairer les pieds. L'odeur de citronnelle qui émanait de ces bougies éloignait les insectes éventuels importuns qui voudraient s'approcher des lumières. C'était plutôt bien pensé, il fallait avouer. Reina entra dans l'établissement avec une apparence évidente de fauteuse de trouble, mais le barman ne réagissait même pas à ça. Pour lui, ce n'était qu'une petite frappe comme tant d'autres venue commander sa boisson virile pour la boire d'une façon toute aussi virile. Cependant la demoiselle se contentait de donner à sa batte un rôle de figurant en jouant avec elle entre ses doigts pour s'occuper le regard.


-Je vous sers quoi ?

-Un verre d'eau, ça suffira merci.

-Ah vous voulez dire de l'eau de vie, je dois en avoir quelque part, attendez une minute.

-Mon corps est en pleine croissance, il me faut de l'eau, DE L'EAU !!

-D'accord, d'accord, c'est vous qui voyez, le client est roi.

-Vous pouvez pas comprendre, tss...

Sur ces derniers mots, la demoiselle prit son verre en main et tourna le dos au barman pour aller s'installer plus loin à une table pour deux dehors. L'ambiance y était des plus agréables, l'air doux mêlé à l'odeur de citronnelle donnait un aspect détendant. Déposant sa batte sous l'un de ses pieds pour éviter qu'on y touche, la demoiselle commença à boire en dégustant. Ce liquide fade et sans couleur n'était pas là pour entretenir son corps, au contraire il lui arrivait de boire de l'alcool souvent sans raison particulière. Cela dit il se trouvait que l'eau était parmi les choses qu'elle ne pouvait pas affecter avec sa magie. Malgré toutes ses tentatives, l'eau ne changeait pas du tout. Peut-être que sa magie la rendait plus humide, mais de l'eau restait toujours de l'eau après ça, rien de particulier. Rien que cette résistance naturelle la fascinait, savoir qu'une chose aussi banale que l'eau ne pouvait pas réagir à sa magie était admirable. En revanche, le verre lui était parfaitement affectable; si poser simplement son doigt dessus et limite caresser délicatement une surface tranchante ne faisait pas saigner, une fois renforcé cette simple action mènerait d'office à une coupure profonde.

L'espace d'un instant, la demoiselle pensait tester un peu cette faculté de tranchage sur de pauvres mages noirs "innocents". Cependant ce soir était sous le signe de la détente, Reina n'avait aucune envie de faire souffrir ses collègues inconnus. Que ces mages profitent de leur liberté et de leur vie tant qu'ils le pouvaient encore. Un jour peut-être quelqu'un viendrait détrôner l'empereur pour tous les emprisonner, elle-même y compris. Si certains voyaient en elle un coeur corrompu par les ténèbres, ce n'était pas le cas entièrement. Une faible partie de son esprit pleurait à chaudes larmes en appelant à l'aide de tout son saoul. C'était peut-être cette partie qui l'empêchait de tuer quiconque, mais il était certain que Reina n'hésiterait pas une seconde à créer la douleur chez quiconque la chercherait...

avatar
Invité
Invité

Dim 10 Jan - 22:33
Les ténèbres éternelles régnaient dans le ciel de cette ville d'Arcadya nommée Nightown. Peu importe l'époque, que ce soit avant ou après la prise de contrôle de Dark Chess, la ville avait toujours été grouillante de criminels divers et variés de par le climat idéal pour les actes illégaux en tout genre. On y trouvait surtout, a l'époque de cette histoire, des brigands qui profitaient des merveilleuse ruelles obscures pour kidnapper et voler en toute impunité. Ces actes expliquaient entre autre la présence en très grande quantité de missions pour les guildes noirs comme blanches consistant en l’éradication de tel bandit ou de tel voleur. Malgré cela, Nightown restait tout de même un endroit très vivable et loin d'être extrêmement dangereux, possédant de nombreux établissements tels que des casinos, des bars, etc. Toutes ces caractéristiques en faisaient un lieu propice a l'amusement.

Il y avait aussi un certains nombre d'artistes tels que des peintres et des écrivains qui résidaient dans cette ville et qui entretenaient des commerces. Satoru avait voyagé jusqu’à cette ténébreuse citée pour cette raison précise. En effet, il avait eu l'occasion de consulter des œuvres, que ce soit écrites ou peintes, venant de divers artistes faisant commerce dans ce même lieu et il avait donc décidé de s'y rendre pour acheter des livres et peintures. Ses achats furent bref, étant donné qu'il savait déjà ce qu'il allait acheté, et après avoir dépensé ses Jewels, il eut envie de se reposer un moment et de boire un peu, histoire de se rincer le gosier un petit peu avant de reprendre la route. C'est cette raison qui l'amena a un bar du coin dont l'entrée était faiblement éclairé par des bougies a l'odeur de citronnelle.

Dystopia, principalement de par ses origines et de par sa nature, appréciait particulièrement l'alcool de haute qualité et avait tendance a dédaigner tout ce qui était de basse ou de moyenne qualité, soit les bières paysannes et autre boissons de fortunes. C'est principalement pour cette raison que, même s'il se trouvait dans un lieu rempli de personnages qu'on pourrait qualifier de peu recommandables, il n'hésita pas une seule seconde a demander au tavernier sa boisson la plus chère et la plus raffinée. Cette demande fit hausser les sourcils pas seulement au tavernier mais aussi au client qui avaient pu l'entendre, ces derniers se demandant probablement ce qu'un homme aisé pouvait bien faire dans un quartier loin d'être noble. Satoru fit malgré tout mine de les ignorer et une fois que l'homme qui semblait s'occuper du bar lui eut apporter une bouteille d'un alcool qui était parfaitement inconnu au mage de Northern Hunter, ce dernier se dirigea vers les tables extérieurs, ne pouvant supporter l'air que les faibles et pauvres clients de la taverne semblaient respirer.

Gardant une expression neutre, Dystopia se dirigea vers une table vide mais, a peine avait-il bougé qu'une jeune femme assise seule attira son attention. Ce ne fut pas les longs cheveux roses de cette individu qui attirèrent l'attention du Dragon Slayer de la terre, ni les vêtements légèrement provocateurs qu'elle portait. Alors, vous me direz, serait-ce la batte de baseball que la dame aux cheveux roses gardait en place sous son pied qui fit tourner la tête de Satoru? Non. La réponse a cette question est l'air que la jeune femme avait dans ces yeux. Un air hautain qui semblait dédaigner les faibles créatures de ce monde. Cette lueur familière qui lui rappelait celle qui brillait dans ces propres yeux amenèrent le mage noir a se diriger vers le siège vide qui faisait face a la dame aux cheveux roses. Cette dernière semblait d'ailleurs intrigué par son verre d'eau, faisant bouger ce dernier devant ces yeux dorées. Quand Dystopia eut attiré l'attention de cette dernière, il lui fit un léger sourire en coin tout en fixant son regard dans le sien avant de prendre la parole.

-Mademoiselle, vous semblez seule et ne me donnez pas l'impression d'attendre un ou une individu quelconque. Me donneriez-vous la permission de m'asseoir, si ça ne vous importune point?

http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
25
Messages :
40
Jewels :
115000
Date d'inscription :
23/01/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Mar 26 Jan - 10:30
Ce liquide aquatique était en effet intriguant, mais uniquement pour Reina. Après tout, qui d'autre pouvait comprendre un élément qui ne pouvait pas être affecté par sa magie autre que l'utilisateur en question ? La demoiselle s'en servait constamment, que ce soit avec sa batte de base-ball ou juste son propre corps, c'était devenu une faculté normale pour elle, et personne d'autre qu'elle. Cependant certains trouvaient ça étrange que la demoiselle fixe l'eau sans la boire, ce liquide si fade, inconsistant et lassant. D'habitude on commandait des boissons alcoolisées, ou encore du soda, mais là c'était clairement un petit verre d'eau. Après, personne ne savait lire dans ses pensées et ne préféraient pas essayer d'entrer dans sa tête. Elle portait tout de même le symbole de Dark Chess sur son corps, personne ne voulait avoir d'ennui avec elle. Si on l'avait choisie, ce n'était pas juste pour remplir le rôle de main de l'empereur.

C'est alors qu'un individu pas des plus dégoûtants à regarder il fallait avouer s'incrusta dans son cercle de vie privée. La demoiselle haussa les yeux vers lui sans quitter son verre de devant son visage. Cet illustre inconnu voulait en plus s'asseoir à ses côtés afin de -sans doute- partager un verre de ce liquide pur et sans défaut, ou de bière. Il était soit arrogant pour oser venir lui demander de s'acoquiner avec lui indirectement, soit inconscient pour s'asseoir avec une Chess sans même une once de peur dans le comportement. Quoiqu'il en soit, ce jeune homme avait le droit comme n'importe qui de prendre une place à une table, alors Reina lui offrit une occasion de s'essayer.


-Eh bien non je n'attends personne, je n'ai aucun compagnon ni coéquipier. Si tu t'en sens digne, viens donc t'asseoir puisque tu en as envie. Je ne te dirai pas de ne pas avoir peur de moi, c'est une réaction tout à fait naturelle.

Il ne pouvait pas être mage blanc, sinon ce serait juste du suicide de se présenter même devant son regard, entouré de mages noirs qui plus est. Les rues étaient bondées de ce genre d'individus tout à fait répréhensibles, si il ne l'était pas ce serait très vite aussi visible qu'un point noir sur une feuille blanche. Bien sûr Reina n'allait pas le juger d'avoir du cran, c'était bien le genre de trait mental qu'elle aimait bien dans son entourage. Les faibles n'avaient pas le droit de vivre, pour elle ceux qui en avaient un, c'étaient bien ceux qui dominaient ou au moins qui ne se laissaient pas faire. Ce gaillard avait justement une bonne qualité pour venir s'asseoir et pour lui parler, rien que le fait de s'asseoir avec un mage des plus puissants de la région sans même avoir peur.



Cinq minutes, c'est le temps de liberté qu'il te reste
avatar
Invité
Invité

Lun 8 Fév - 2:40
Ayant obtenu la permission de la demoiselle, Satoru prit place sur une des chaises entourant la petite table extérieur. Il déposa sa bouteille d'alcool sur la table avant de sortir un verre en vitre de son sac. Il ne tarda pas a s'en verser et, tout en gardant ses yeux fixés sur la jeune femme en face de lui, Dystopia commença a déguster ce qui lui avait coûté un bon petit paquet de Jewels. Plus il observait la mystérieuse inconnue, plus il se demandait s'il ne l'avait pas déjà vu quelque part. Pas en personne, sinon il s'en serait probablement rappelé, mais les cheveux roses et les vêtements provocants de la jeune femme lui disait quelque chose, il était certain de cela. Il ne put mettre le doigt sur l'endroit ou il l'aurait vu jusqu’à ce qu'il aperçoive le tatouage de Dark Chess sur la peau révélée de la femme. Il compris a ce moment la le sens des paroles que la fille aux cheveux roses avait prononcé précédemment. Elle avait probablement cru que Satoru savait déjà qui elle était et la guilde auquel elle appartenait, ce qui n'était pas le cas. Malgré sa découverte, le Dragon Slayer de la terre préféra ne pas révéler qu'il venait seulement d'apprendre l'identité de la guilde de celle en face de lui.

En prenant en compte les regards que la mage noire lui avait envoyé précédemment et comment elle avait eu l'air de le jauger, Dystopia put déduire que la jeune femme aux cheveux roses semblait être surprise de son audace, ce qui n'était pas surprenant étant donné l'appartenance de cette dernière a la guilde la plus importante de tous le royaume. En gardant une expression neutre avec un petit sourire en coin, lui donnant un air légèrement provocateur, Satoru posa ses coudes sur la table et déposa son menton dans la paume de sa main droite.

-Je n'ai pas eu encore la courtoisie de vous demander votre prénom, mademoiselle. Donneriez-vous le plaisir a mes oreilles d'entendre le doux son de votre nom?

Après cette phrase, Dystopia détendit volontairement l'air neutre de son visage pour avoir une expression un peu plus chaleureuse et amicale, élargissant un peu son sourire. cette jeune femme l'intriguait grandement, que ce soit de par la lueur familière de ses yeux ou son appartenance a une des plus puissantes organisations de mage noire du royaume. Ce faire une alliée parmi Dark Chess était une opportunité que Satoru ne rejetterait pour rien au monde. Mais a peine avait-il initié son visage amical qu'il vit, du coin de l’œil, trois hommes a l'allure menaçante (comme la moitié de ce qui existait dans cette ville) s'approcher de la table occupée par les deux mages noirs. Dystopia préféra les ignorer, attendant de voir la raison de leur visite et la réaction qu'aurait une mage de Dark Chess face a de faibles voyous dérangeants.

[HRP : Désolé si c'est un peu court, je préfère ça a prendre un temps excessif de réponse ^^.]


Dernière édition par Satoru Dystopia le Jeu 25 Fév - 13:06, édité 1 fois
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Âge :
25
Messages :
40
Jewels :
115000
Date d'inscription :
23/01/2016

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage inconnu

Jeu 25 Fév - 11:43
Ce n'était pas tous les jours que Reina rencontrait quelqu'un. Pas quelqu'un comme amoureux, tout simplement quelqu'un qui connaissait son identité et qui s'approchait d'elle en toute connaissance de cause. Généralement on préférait l'éviter pour ne pas avoir de problèmes, mais preuve en était que finalement elle n'inspirait pas tant de peur que ça. Dans un sens ce n'était pas plus mal, mais ça faisait toujours mal à son égo. Non seulement il l'approchait, mais il s'asseyait aussi en face d'elle sans la moindre peur. Son courage était fort admirable, il méritait bien quelques clappements de mains imaginaires.

Sans plus attendre, le jeune homme entra dans le vif du sujet en lui demandant son prénom, puis son nom, se montrant de plus en plus confiant. Reina l'aurait bien frappé pour exprimer son désaccord, mais on lui disait de ne pas tout le temps régler les conflits par la violence. L'empereur avait raison sur ce point, même si c'était bien le seul au monde à part sa propre personne à qui elle pouvait donner raison. Et puis ce n'était pas une chose bien difficile à respecter comme conseil, elle était parfaitement capable de contrôler son caractère impulsif. Cependant le jeune homme ne méritait pas encore de connaître son prénom, encore moins son nom de famille, même si le prononcer était facile dans l'absolu.


-Il est d'usage de donner son prénom en premier lorsqu'on le demande à une autre personne, ne le sais-tu pas ? Vivais-tu sous terre avant de me rencontrer ?

Malheureusement leur temps de discussion risquait de s'écourter par la présence de trois perturbateurs. Même si ils n'avaient encore rien fait, leur posture et leur dégaine laissait clairement penser à de la racaille pure et dure. Une petite bande de petites frappes qui voulaient jouer les poids lourds alors qu'ils valaient largement moins que des mages discrets qui cachaient leur vraie puissance au commun des mortels comme Reina. Le trio s'approcha justement du duo qui se trouvait le plus proche de la rue principale pour leur faire une farce tout sauf drôle. Mais comme ils n'avaient pas d'amis, de vrais amis, ils se forçaient à rire avant même de connaître la suite. Le trio entoura alors Reina et son interlocuteur avant de se mettre à ricaner. Après tout maintenant que les mages noirs régnaient sur le monde, pourquoi se priver de méchancetés en tous genres.

Selon eux, ils avaient pris leur place et voulaient la récupérer au plus vite sans se priver d'insulter le duo gratuitement. Reina ne put retenir un nerf de tiquer sur son front avant qu'elle ne se lève calmement, contenant sa rage. Visiblement Dark Chess n'était pas craint ou connu par tout le monde, il était temps de leur apprendre ce que c'était. Après elle venait tout juste de débarquer au service de l'empereur alors ils pouvaient la prendre pour un imposteur.


-Je te conseille de te rasseoir, la catin, on t'a pas sonnée.

-Le nom de Dark Chess vous évoque-t-il quelque chose ?

-Bien sûr, c'est la guilde numéro un de l'empereur, on est au courant.

-Et ça c'est un tatouage de quelle guilde ?

-Quoi ce tatouage de céréales lavable à l'eau ?

-Si t'étais de cette guilde, ça se saurait, on connait tous les membres par coeur.

-Alors laissez-moi mettre à jour votre tête, elle manque de données.

Sur ces mots, Reina tendit ses bras de chaque côté d'elle avant d'empoigner les deux sbires les plus proches et les faire entrer en collision frontale de plein fouet. Maintenant que le présumé chef était à découvert, il ne restait plus que lui à mettre hors jeu pour de bon. La demoiselle se servit alors de sa batte de base-ball renforcée par sa magie pour en placer le bout sur le front du voyou, le laissant imaginer ce que ça fait un oeuf dur quand on le place dans la trajectoire d'une batte de base-ball. Le mage noir n'était cependant pas intimidé et en profita pour lui lancer un sort de feu. Cependant la demoiselle n'attendit pas d'être touchée pour envoyer sa batte heurter la tête du mage pour l'envoyer valdinguer plus loin dans un courant d'air créé par son court élan. Reina avait beaucoup attiré l'attention pendant le court combat, mais une fois les bandits dégagés tout le monde reprit sa consommation et sa discussion comme si de rien n'était. La demoiselle se remit alors à table, clairement calmée pour un bon moment.

-Alors, nous disions donc, c'est plus poli de donner son prénom avant de le demander.



Cinq minutes, c'est le temps de liberté qu'il te reste
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Afficher la navigation