PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

[SOLO] Une nouvelle guilde pour gouverner.
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Mar 10 Nov - 6:57




Cela faisait un moment que je n’avais pas mis les pieds dans mon pays d’origine. Le froid me manquait pas mal, il était revigorant, il redonnait les forces dont on avait besoin.
Je ne fis pas halte dans mon village natal, ce dernier ne m’intéressait absolument pas, je préféré prendre la route pour le lac gelé, au pied de la grande montagne ou Wugareth m’avait élevé, depuis quand j’avais cette nostalgie ? Je ne le savais pas, c’était un drôle de sentiment, peut-être qu’au fond de moi, j’espérais retrouver ce dernier, dormant tranquillement.

Je voulais le revoir, oui. Je ne savais pas si j’allais être content, nerveux, en colère, mais je voulais le revoir plus que tout au monde, c’était lui qui m’avait élevé, qui m’avait vu grandir, m’avait tout appris… Sauf la lecture et l’écriture, mais ceci était une autre histoire, même si je me sentais un peu comme le dernier des ploucs quand je devais prendre une requête.

La route était longue. Après tout, il fallait traverser le pays tout entier, ce qui prendrait au moins une bonne semaine de marche. Je ne voulais pas prendre les transports, car cela me rendait malade, et je voulais profitais un maximum de ce pays qu’était Mulfass, mon pays, mais je pris un transport pour faire au moins la moitié de la route, malade comme un chien, avant d’être déposé à la sortie d’un village.
Je sortis donc de la voiture et pris la route, seul avec moi-même, voyant à quel point ce dernier avait changé en presque dix ans. La guerre entre les deux factions se faisait de plus en plus ressentir, je vis des villages et des villes dévastées, des originaires de Mulfass mort, des hommes, femmes et enfants dormant à la rue.

En temps normal, ceci ne me ferait ni chaud, ni froid. Mais je n’avais aucune idée du pourquoi, quand ça touchait mon pays natal, j’étais entièrement différent, j’étais une autre personne.

J’avais passé les premiers villages, ma route allait continuer maintenant en forêt, ces dernières étaient plutôt hostiles, le gibier se faisait rare, les arbres étaient grands et serrés, ce qui rendait les forêts très sombres et, on pouvait s’y perdre facilement.
Heureusement, ma route croisa celle d’un sanglier plutôt en chair qui ne fit pas long feu contre mon attaque. Une fois la bête morte, je la traînais plus loin en forêt, avant de prendre place littéralement au milieu de nulle part. Je dépeçais l’animal, coupant de bois pour faire un feu, mes gantelets servant à créer les étincelles, avant de m’acharner sur des arbres, manière de me faire un abri de fortune.

La nuit devait vraiment être froide, en cette saison, dormir à la belle étoile pouvait être mortel pour un simple touriste. Heureusement, en plus d’être originaire de ce pays magnifique, ma magie me permettait de ne pas ressentir la température extérieure, je pouvais donc profiter de cette nuit silencieuse, même si le ciel était plutôt couvert à cause des arbres, avant de m’endormir paisiblement. Je n’avais jamais ressenti un tel bien-être en moi.

Je me réveillai comme frais comme un gardon, mangeant un morceau de viande, continuant ma route. Je ne faisais une halte seulement pour me nourrir, quand la chance me fit passer par une ville ou un village, ou il m’arrivait même d’aider des personnes qui haïssaient autant la coalition que les séparatistes, qui vouaient juste vivre en paix dans leurs pays. Cela me fit bizarre d’aider des personnes, je n’étais pas habitué à cette chose, mais quand il était question de mon pays, je ne pouvais pas rester de marbre. Quand on me demandait mon nom, je répondais seulement que j’étais un chasseur originaire de ce pays.

La seconde nuit, et surement la dernière avant mon arrivé à destination se fit dans une petite auberge miteuse, qui haïssait les étrangers, il était d’ailleurs écrit sur la porte, selon les dires d’une personne qui avait rapidement discuté avec moi, que seul les originaires du pays étaient autorisé dans cette auberge. J’adorais le concept, il fallait préserver les traditions, ce pays courrait à sa perte.

Durant la nuit, je fus réveillé par les cris d’une femme, regardant par la fenêtre, j’aperçus une jeune fille, qui s’était fait accoster par trois hommes. Descendant dans la rue en sautant par la fenêtre, je demandais quel était le vacarme, que je voulais dormir.
Les hommes se revendiquaient être de la guilde du Dark Chess, et me menaçaient de me tuer si jamais je ne dégageais pas de là au plus vite.

« Le Dark Chess ? Donc je vais vous renvoyer dans votre QG, deux morts, et le dernier en vie, pour qu’il puisse saluer Kagami de la part de Ryuku, je suis sûr que ça lui fera plaisir. »

Une fois ma phrase terminée, j’envoyai un coup de pied à la première personne, plantant mon gantelet de toute la longueur des lames à la seconde au niveau de la poitrine, avant de me baisser pour esquiver un coup-de-poing du troisième.
Une personne allait être dans l’incapacité de se battre, mais cela allait rester du deux contre un. Je n’étais pas vraiment un adepte de ce genre de combat, encore moins pour prendre la défense d’une femme, je pense qu’en revenant à Arcadya je me régalerais de tuer quelques personnes.

La première personne fit apparaître une épée de nulle part alors que la personne m’envoya une hache matérialisée en glace. Comme quoi dans mon attitude bizarre, il allait y avoir du bon, j’allais affronter un mage utilisant le Ice Make, donc ça allait devenir dû un contre un en fin de compte.
Le mage de rééquipement se débrouillait plutôt pas mal, il me fit avoir des sueurs froides plusieurs fois, le mage de glace, lui, c’était une autre histoire. Il devait être un simple pion qui devait surement avoir rejoint la guilde il y a peu, se prenant déjà pour le maître du monde.

Je me contentais donc de parer les attaques du mage à l’épée, avant d’intercepter la hache de glace de l’ice maker, croquant à pleine dent dedans, sous l’effet stupéfié de mes adversaires.
La glace m’avait redonné des forces, une aura bleutée m’entourait, c’était ma technique de vitesse que j’utilisais pour rapidement me rendre derrière le mage de glace, prenant sa tête entre mes mains, la tournant d’un coup sec pour lui briser la nuque, avant de lancer un hoko sur le dernier adversaire, en faisant sorte de pas le tuer, je voulais qu’ils retournent saluer Kagami après tout.

Je rejoins ensuite la jeune femme qui avait tout regardé, lui disant que ça allait changer dans le futur, avant de prendre a route.

Une fois sur la route, je me remis en question sur le pays, je ne pouvais pas le laisser tel quel, je devais faire quelque chose pour Mulfass, ça ne pouvait pas rester comme ça. Oui, j’allais prendre le contrôle de ce pays, j’allais diriger Mulfass, quitte à tuer quiconque se mettrait en travers de ma route.
J’allais commencer par tuer les membres des armées différentes, manière de me laisser champ libre, j’allais ensuite m’attaquer au chef des armées, avant de tuer le prince, j’allais tuer tous les gêneurs, et prendre le pouvoir, j’allais transformer le pays, en faire le pays que je rêvais.
Cependant, je savais que je n’allais pas réussir seul, il me fallait des pantins, de la main d’œuvre, des larbins prêts à se sacrifier pour ma cause, pour ma guerre.

Le temps de réfléchir à tout cela, j’arrivais à ma destination, j’étais sur le grand lac que Wugareth avait gelé il y a des siècles de cela, au pied de la plus haute montagne du pays de glace. Un pont traversait le lac, menant à un énorme château entièrement gelé.
Selon les légendes et les histoires de mon papounet Dragon, il y avait un puissant mage qui habitait à cet endroit, patron d'une armée de mages qui partait à la conquête de tout et n'importe quoi. Malheureusement pour eux, ils n'avaient pas les compétences ni la puissance requise pour battre un Dragon, ce dernier utilisant ses plus puissantes techniques pour geler le lac, le château et les environs.

Longeant le pont, j'arrivais à l'entrée de ce palais glacé, ouvrant les portes sans mal à cause du temps, j'arrivais dans ce grand hall, ou même l'intérieur était entièrement de glace, un imposant trône me faisait coucou.
M’asseyant sur ce dernier, j'appuyais mon coude avant de poser ma tête sur mon poing, je réfléchissais, m'imaginant à la tête d'une armée. Je voulais une armée, j'aurais une armée.

Une guilde, oui, j’étais en train de créer une guilde, qui sera le futur gouvernement de Mulfass, je devais changer ce pays, le remodeler à ma sauce. Je n’allais pas passer par les directives du conseil magique, je ne voulais pas de cette merde, surtout qu’avec les tueries que nous allons faire, ma guilde ne pourra être qu’une guilde noire, qui sera crainte par le monde entier. Mais il me fallait un nom…

J’étais un chasseur, je venais du nord… Oui voilà, je le tenais, ce nom qui, bientôt, sera craint par toutes les personnes qui ne seront pas de Mulfass.

Northern Hunter est née.

créée par Matrona


Page 1 sur 1