PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Quand fracas rime avec barbe à papa ! [PV Karia]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
22
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Sam 31 Oct - 20:37
Nightown, la célèbre ville lumière où la nuit ne meurt jamais... Mais aussi et surtout le plus grand sanctuaire de toute la vermine d'Arcadya. Des petits voleurs à la tire de bas étage aux riches patrons adeptes des pratiques mafieuses, on y trouvait toute sorte d'escrocs dont le but était de vous soutirer le plus d'argent possible, directement ou non. L'homme masqué qui était en train de poser pied dans l'un des ports de la ville pouvait aisément se fondre dans cette masse informe et pétrie de mauvaises intentions. Oh ça oui, des mauvaises intentions, il en avait ! Tout en adressant une petite bourse bien remplie en espèces sonnantes et trébuchantes au passeur qui venait de le faire entrer dans le port, Kagami était davantage concentré sur cet amas de projections lumineuses  qui illuminait la ville et ses environs. A quoi bon vanter la réputation d'être une ville où la nuit est éternelle quand la pollution lumineuse est telle que l'on ne distingue même plus les étoiles tapissant la voûte céleste ? Tandis que ses pas faisaient grincer le vieux ponton de bois d'où il venait de débarquer, le mage noir était songeur, comme à chacune de ses venues dans cette place forte du vice et de la cupidité humaine. Plus il se rapprochait de l'entrée de la ville, plus il pouvait distinguer les nombreux spots lumineux s'intégrant aux enseignes variées que l'on pouvait trouver à Nightown : Boites de nuit, casinos, clubs privés, salles de jeu... Rien ne manquait, pas même la pollution visuelle et sonore que constituaient ces innombrables poivrots qui faisaient la tournée des bars à toute heure de la journée. Une fois la grande porte gardée passée avec facilité via la présentation de son ancienne boucle d'oreille attestant son statut de Fou de Dark Chess, il put enfin progresser dans les rues pavées frappées d'un mélange archaïque d'architectures qui caractérisaient Nightown. C'était un endroit où la modernité se juxtaposait à l'architecture ancienne et originelle de la ville, un endroit sans âme et acculturé n'ayant plus pour seul but que d'enrichir les âmes noires avides d'argent facile et les pauvres hères trop simplets pour voir que leurs insignifiantes distractions ne faisaient que renforcer l'emprise de la noirceur sur la ville. Il restait toujours quelques bribes de lumière, certes, mais pas assez pour s'opposer au crime organisé et à la malhonnêteté ambiante. Et ils était encore plus difficile pour elles de subsister quand des êtres déterminés comme Kagami s'apprêtaient à briser leurs derniers relents de bonne conscience et de bonnes actions.

Fort heureusement, il n'était pas vraiment irrité par le fait de marcher. Pour atteindre le centre-ville, il lui fallut une bonne demi heure de marche où il ne cessa de penser à ce qu'il était venu chercher en ces lieux qu'il méprisait. En vérité, il en tremblait presque d'excitation, si bien que les passants observateurs qu'il rencontra sur le chemin auraient facilement pu penser qu'il était tout simplement en quête de la maison close la plus proche. Mais ce n'était pas le cas. Ses pas le conduisirent jusqu'à l'entrée de l'un des plus grands casinos de la ville, le Lucky Swan et son enseigne extravagante : Une statue en or géante représentant un cygne qui ornait l'entrée de l'établissement de luxe. Bien évidemment, qui dit casino de luxe dit vigiles ! On n'y laissait pas entrer n'importe qui, et encore moins des bouffons masqués qui mimaient un super-héros en vol pendant qu'il marchait ! Cela n'arrêta toutefois guère Kagami, qui n'hésita pas à faire face aux deux gorilles qui le dépassaient tout deux d'au moins deux têtes.

« Hep, toi. L'entrée est réservée aux VIP, dégage le passage, bouffon. »

Exerçant un geste vague de la main, à la manière des jedis :« Il n'y a aucun problème, je peux entrer ~ »

« Clyde, j'crois que celui-là a un problème... »

L'approche subtile n'avait pas fonctionné... Bordel, ils étaient plus forts que prévu ! Tandis que les deux brutes commençaient à décroiser les bras probablement dans le but de donner une correction au jedi en herbe, ce dernier se contenta de diriger les paumes de ses mains en direction des enquiquineurs. A mesure qu'il serrait les doigts et que ceux-ci se refermaient vers ses paumes, les gardes étaient pris d'une douleur progressive au niveau de leur entrejambe, à tel point qu'ils finirent par tomber genoux à terre sous le coup de la pression exercée sur leurs bijoux de famille.

« Pour la dernière fois : Il n'y a aucun problème, je peux entrer, kéhé. »

« Y'a... Y'a aucun problème, vous pouvez entrer... Gah ! »

Une pression supplémentaire suffit à les faire s'étaler au sol, libérant le passage à l'homme masqué qui s'aventura aussitôt dans l'édifice sans même leur prêter attention tandis qu'ils se tenaient les joyeuses, la larme à l’œil. Sans surprise, l'intérieur était aussi extravagant que l'extérieur : Mobilier précieux incrusté de dorures et de pierres précieuses, un grand chandelier un cristal qui illuminait la pièce principale... Le tout dans des tons violets et rouges, ce qui donnait un aspect très cosy à l'ensemble. Il fut interrompu dans son observation par la réceptionniste qui l'interpella.

« Bonsoir à vous, monsieur ! Êtes-vous ici pour jouer ? Avec combien de jetons voudriez-vous commencer ? »

« Kéhé, c'très tentant, mais ce soir j'viens pas pour jouer mam'zelle ! J'viens voir le patron, m'sieur Ekimoze, haha ! »

La jeune femme laissa tomber son attitude commerciale pour indiquer du bout de son index une série d'escaliers située en retrait de la salle principale. D'un léger hochement de tête, Kagami la remercia avant de se diriger à l'endroit indiqué, sans que personne ne prête attention à lui, étant bien trop occupés par leurs jeux. Il arriva finalement dans un couloir, au fond duquel se présentait à lui une porte et une plaque au nom du directeur de l'établissement, Mr. Ekimoze. Le mage noir pénétra dans le bureau sans frapper, provoquant la levée en sursaut de l'homme d'affaire. Il avait bien la dégaine de l'emploi : Sa carrure de quinquagénaire grassouillet contenue dans un costard bordeaux trop serré, ses petites lunettes carrées et ses cheveux gominés plaqués en arrière... Tandis que Kagami refermait la porte derrière lui, le patron fit le tour de son bureau pour venir à sa rencontre, visiblement énervé.

« Qui êtes-vous, que faites-vous ici ?! Répondez ou j'appelle la garde ! »

Il n'eut pour seule réponse que le poing de l'homme masqué s'enfonçant profondément dans son estomac. Séché par la force du coup, mais aussi par son manque de préparation à le recevoir, il tomba au sol, un filet de salive perlant au coin des lèvres et peinant visiblement à respirer. L'agresseur s'accroupit pour se pencher vers l'homme à terre. Le regard empli de détresse du businessman se perdit alors dans celui de Kagami, devenu rouge incandescent et terrifiant.

« C'est rien, c'est rien... Les cellules lésées libèrent de l'acide arachidonique. Ton corps le transforme en prostaglandine qui déclenche une fiesta d'enzymes qui provoque la douleur. T'as envie d'vomir ? Ça te soulagera pas. Dans une petite minute l'acide va se dissiper et laisser place à ta morphine naturelle. Bref... Ne perdons pas notre temps en bavardages futiles et autres poignées de main, nous avons mieux à faire toi et moi. Tu sais ce qui m'amène. »

Le mage noir attrapa sa victime au col avant de se relever et de la replacer dans son fauteuil de cuir. Incapable de bouger, il reprenait à peine son souffle lorsque que l'inconnu tira l'une des deux chaises lui faisant face de l'autre côté du bureau avant de s'y asseoir, nonchalant.

« Vous... Vous faites partie de Dark Chess, n'est-ce pas ? On a payé notre part ce mois-ci ! Et j'ai déjà utilisé mes fonds personnels pour combler notre dernier retard de paiement, qu'est-ce que vous voulez de plus ?! »

« Heh. Ne fais surtout pas l'erreur de penser que de telles futilités auraient pu me faire venir jusqu'ici. Ce qui m'amène est quelque chose de plus... Volatile. Mais pourtant beaucoup plus précieux... Je viens récolter une information. Je suppose que je ne t'apprends rien si je te dis que très récemment, une altercation a éclaté à Nightown entre mages de Dark Chess et mages blancs en fuite. Tu vas me dire tout ce qu'on t'a rapporté par rapport à cet incident. »

« Je... Pourquoi ne demandez-vous pas tout simplement à vos hommes...? »

« Pour ton propre bien, ne me prends pas pour un idiot. Tu le sais aussi bien que moi, toi qui diriges une affaire : Nos larbins ont souvent tendance à passer certains de leurs échecs sous silence, pour ne pas qu'ils viennent assombrir le tableau de leur réussite. Dans mon cas, c'est particulièrement vrai lorsque ces échecs concernent une certaine guilde blanche... Ce fut une belle prise, certes, mais dans tout ce tas... Il manquait ce que nous étions venus chercher : Le mage de Fairy Tail. »

L'homme perdit son sang froid, tout en pointant furieusement Kagami du doigt : « Je ne sais pas de quoi vous parlez ! Tous les mages ont été capturés, vous avez surement suivi une mauvaise piste ! Maintenant, allez-vous-en ! »

Perdant patience, le mage noir se saisit du doigt pointé vers lui avant de le briser d'un geste net et précis, ce qui eut pour effet de faire hurler de douleur l'homme d'affaire. Préservant malgré tout son calme, Kagami ne fit ensuite qu'attraper un petit cadre à photo exposé sur le bureau. Un mignon portrait de famille montrant Mr. Ekimoze en compagnie de sa femme et de sa fille...

« Heeeh... Regardez-moi ça. J'imagine que c'est ta fille ? Elle est mignonne... A vue de nez, je dirais... 13, 14 ans ? Elle n'a probablement encore jamais connu d'homme, kéhé. Je parie que beaucoup de mes collègues se battraient pour avoir l'honneur, non... Le privilège de pouvoir la déflorer... Puis de lui passer dessus, encore, encore, et encore, jusqu'à qu'elle soit... "cassée". Oh oui, ils adoreraient ça... Quant à ta bonne femme... Un trou usé et ramolli reste un trou, mais j'espère qu'au moins son expérience la fera durer un peu plus longtemps. Tu sais, avec des garnements aussi passionnés et imaginatifs, on arrive vite à court de jouets, kéhé... Bon, écoute patron, voilà ce qu'on va faire : Tu vas me dire tout ce que tu sais maintenant, et j'oublierai tout ce qui vient de se passer. Après ça, nos chemins ne se croiseront plus jamais et nous pourrons tous les deux retourner vaquer à nos occupations l'esprit tranquille. C'est un marché honnête, tu ne trouves pas ? Personnellement, je pense que tes grognasses seraient à l'aise avec ces termes, mais c'est toi l'homme de la maison, la décision finale te revient, kéhé. »

« Sale monstre, vous le paierez un jour... Très bien. Je vais tout vous dire... »

L'homme déballa finalement son sac. Avant de refermer la porte en sortant du bureau, le mage noir adressa une dernière attention au patron.

« Oh, au fait. Ta phalange proximale et ta phalange moyenne sont brisées. De la glace pendant 45 minutes, c'est ce que tout médecin vous conseillerait. Alors inutile d'aller en voir un. Sur ce. »

Il ferma la porte délicatement. Quelques instants plus tard, Kagami était enfin sorti du Lucky Swan, le cœur lourd, mais sans pour autant exprimer de regrets quant à ce qu'il venait de faire. Ce petit numéro était nécessaire, et il avait beau vouer une haine farouche aux mages blancs que le patron avait tenté de couvrir, ce n'était pas ce dernier qui méritait de subir un tel traitement. Non, les mages blancs étaient coupables, encore une fois. Ceux qui avaient mené ce benêt inconscient sur cette voie et qui l'ont fait se confronter aux mages noirs, c'étaient eux et personne d'autre. Impliquer des non-mages et des "innocents" qui n'ont à la base rien à faire dans ce conflit constituait l'une des nombreuses raisons de la haine de Kagami à leur égard. Bon, au moins sa visite n'avait pas été inutile : Un coup de filet avait bien pris place à Nightown, à l'occasion d'une rencontre entre mages blancs issus de guildes différentes. Un mage de Fairy Tail était censé être présent, d'où le dispositif exceptionnel mis en place pour la capture de tous les participants à ce rassemblement clandestin. Seulement, le détail que ne manquèrent pas d'omettre les mages de Dark Chess ayant participé à cette opération était que ledit mage de Fairy Tail avait réussi à prendre la fuite. Selon les informations d'Ekimoze, il s'agirait d'une jeune femme qui serait toujours en ville à l'heure qu'il est. Il allait falloir compléter ces informations d'une manière ou d'une autre... Peut-être auprès des gamins des rues... Mais en attendant, moment détente ! Pas très fier de sa performance au Lucky Swan, l'homme masqué se dirigea en direction du parc d'attractions de la ville dans l'espoir de se changer les idées. Une fois arrivé à destination, la première chose qu'il fit fut de chercher le stand de barbes à papa le plus proche ! Et d'attendre dans l'interminable file d'attente jusqu'au précieux sésame... Merde ! Et en plus, le dernier à passer avant lui mettait trois plombes à se décider, faut pas déconner non plus, y'a une limite à la malchance ! Dans un élan d'impatience et d'irritation, il lança un coup de pied au cul du gamin indécis qui ne manqua pas de se ramasser par terre.

« Oï tablard, dans la vie faut savoir faire des choix, bordel ! Alors tu t'magnes le cul, j'ai la dalle moi ! Kéhé ! »

Coupant court à sa leçon de morale, une voix féminine l'interpella.




Dernière édition par Kagami le Sam 17 Sep - 2:56, édité 3 fois
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2035-karia-seiko-dragneel-la-mage-solaire http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2114-fiche-technique-karia-kagami http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
♠Lumière de l'ombre♥
Âge :
24
Messages :
361
Jewels :
92560
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
♠Lumière de l'ombre♥

Lun 9 Nov - 22:26
Nous vous attendons ? Voilà tout ce qu'ils pouvaient dire sur ce mot. Nous. Vous. Attendons… Pour le coup Karia était dubitatif. Ryuu en vadrouille et ce mot qui demande un rassemblement extraordinaire secret… Non vraiment, elle avait beaucoup de mal à croire, à penser même au fait qu'elle devrait se rendre à l'une de ces pompeuses réunions qui ne lui donnaient que l'envie de fuir loin, très très loin de tout ceci.

Cette farce. Cette guerre. Cette chasse qui ravage ce monde lui donne envie de vomir et c'est avec le coeur lourd et l'estomac au bord des lèvres qu'elle daigne bien se rendre à cette fichu réunion. A Nightown en plus, comme si elle n'avait pas eu assez d'ennuie ou même moment mouvementé dans cette ville maudite. Suintant de méfait et d'aura noir comme la nuit…
Elle soupirait une fois de plus. Que dirait son père s'il la voyait. Que dirait-il vraiment en voyant ses deux filles se déchirer ainsi pour un monde en proie à la destruction… Rien. Il ne dirait rien. Il n'avait malheureusement jamais eu le temps de dire quoi que ce soit. Disparaissant du jour au lendemain. Soit. Elle se débrouillait toute seule.

La princesse solaire froissait le document, montrant son mécontentement par ce geste puéril. Elle quittait le bureau d'un geste presque rageur, arpentant ainsi les couloirs du palais pour rejoindre ses appartements. Ou tout du moins sa chambre. Entrant elle fit glisser les vêtements, un à un, le long de ses courbes. Détachant sa chevelure rose perlée elle pénétrait dans la salle de bain pour une douche chaude et délassante.
Autant partir la tête vide. Doucement, elle sortait de cette même douche. Elle passait une serviette autour de sa poitrine, rattachant ses cheveux mouillés avant de sortir de la salle de bain. Là elle passait un Short et un débardeur. Pas besoin de grande pompe aujourd'hui, non, simplement elle…

Une fois prête elle se rendait dans la salle du passeur, payant ainsi pour son voyage jusqu'à Nightown.
Là elle entrait dans la ville sans trop de soucis. Sortant le bout de papier qu'on lui avait transmis elle le lissait doucement pour lire l'adresse d'un bar peu connu dans une ruelle.

Soit. Elle traversait les artères principales de la ville, argent d'une certaine audace pour tenter de se fondre dans le décor. Ne pas paraitre sur ses gardes, ne pas avoir l'air effrayé. Se fondre dans la masse décadente d'une ville nocturne sans soleil.
Arrivé dans le quartier désiré elle soupirait cherchant la ruelle dans un dédale de petites rues. Elle finit par trouver ce qu'elle cherche. Un bar sans prétention. Presque imparfait pour ce genre de rencontre. C'est vrai qui n'irais pas chercher des mages blancs dans un coin cachés hein ? Sérieusement. Cette histoire sentait mauvais, elle avait un mauvais pressentiment. Quelque chose de presque malsain.

Là elle donnait le mot de passe, accédant à une salle cachée où se trouvait déjà nombre de personne. Tremblant de peur, peu sûr d'eux… Victime. N'est-ce pas ce qu'ils sont ? Des victimes.  Des proies que les mages noirs se font un plaisir de chasser. D'un signe de tête elle saluait l'assemblée, prenant place dans un coin pour ne pas déranger. Sa parole n'avait finalement aucun poids et pas vraiment d'intérêt, elle n'était que le bras droit, comptant qu'elle n'avait absolument pas envie de venir à la base si en plus il fallait participer… Bref.

Karia baillait aux corneilles du blablabla et ainsi de suite. Pourquoi ? Honnêtement, POURQUOI faire une réunion extraordinaire qui en plus d'emmerder tout le monde avait passablement l'aire dangereuse. Surtout à Nightown. Bandes d'imbéciles…

Double bande d'imbécile. Il fallait y penser quand même. Nightown, repaire de mage en tout genre. Avec leurs aires d'anges ils faisaient forcément tâche dans le paysage. Elle s'est frappéz la tête contre le mur. Vraiment. Pourquoi ?
Elle se répétait cette question en boucle.
Cette question lui venait en tête quand des mages noirs entraient en trombe. Quand elle voyait ses mages tremblant se faire attraper un à un, se débattre de toutes leurs forces. Elle se posait la question quand ses jambes s'accointaient pour courir, quand son corps souple évitait les bras, quand son poing entrait en collision avec sa mâchoire. Elle aurait un bleu. Oui, Karia se posait la question quand elle était attrapée, à ce moment où elle utilisait sa magie dans un flash de lumière. Assez pour qu'il la lâche, assez pour qu'elle rejoigne la porte.

Pas assez pour qu'elle soit en sécurité. Alors la demoiselle court. Oui elle court pour se mettre en sécurité. Elle sort de l'auberge sans faire attention à son entourage. A rien. Non elle doit juste fuir le plus loin possible.
Alors elle se fond dans la masse, elle prend les artère les plus peuplés puis les ruelles. les moins connues. Elle n'a plus le temps de penser, nu de faire attention. Non, elle doit fuir, avancer et surtout disparaitre.

Essoufflée à bout de force, ses jambes la lâche finalement. Elle est sauve… Presque, pourtant elle se maudit, elle s'en veut, car elle est comme eux. Faible. Elle est comme un lapin que l'on chasse. Comme une biche traquée… Des larmes de rage coulent le long de ses joues. Mais elle se reprend. Kara n'a pas le temps. Non elle ne doit pas se laisser aller.
Elle se relève, la biche inspire et expire longuement, lentement. Là elle cherche un plan, une idée quelque chose…

Puis elle trouve. Elle a se qu'il faut. Entrant dans une boutique elle achète des vêtements qu'elle met tout de suite : Un short, des bottes, une bassiere et une chemise qu'elle ne ferme pas, ça fera l'afffaire. Là elle attache ses cheveux et se remaquille, tentant de changer d'apparence autant que possible. Pas de teinture pour cheveux, non elle est fière de leur couleur.
Elle paie et déambule finalement dans les rues.

Elle trouve un endroit protégé, plein de monde. Elle doit encore faire attention si elle veut être sauvé. Il faut qu'elle se fasse petite. Alors, elle cherche une idée… Quoi de mieux que les attractions pour ça ? C'est certainement l'endroit où elle avait le moins de chance d'être reconnu. Rien de mieux.
Karia inspire et expire à nouveau, lentement. Et maintenant calmé elle se rend compte que la faim la tiraille.

Depuis quand n'avait-elle pas mangé ? Mystère. Alors, elle cherche et au hasard se met derrière un homme un peu trop pressé apparemment, assez pour violenter un jeune garçon indécis qui n'avait apparemment rien demandé.
Sourire étirant son visage elle lève la jambe et ose mettre son pied dans le derrière de l'homme devant. La violence ok, envers les enfants non.
Alors, de son sourire mutin et narquois elle prend la parole.

- Oï batard, dans la vie, il faut savoir prendre son temps, bordel !

Elle va encore s'accorder des soucis. mais soit. Souriant elle le caressait du visage, lui passant devant pour commander deux grandes barbes à papa à la fraise, une pour l'enfant qui prenait la poudre d'escampette l'autre pour elle-même qu'elle affichait avec un air supérieur à l'homme un peu trop pressé.

- A toi ~

Tout, il fallait qu'elle fasse tout pour cacher sa nature.
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
22
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Sam 14 Nov - 17:35
Il ne s'y attendait vraiment pas. Habituellement sur ses gardes malgré qu'il soit en permanence incognito, le goût amer que lui laissait cette journée et la nature de la traque qu'il entreprenait l'avaient incité à se relâcher. Un peu trop visiblement, si ce pied put se frayer un chemin jusqu'à son postérieur ! Bon sang, comme si devoir trouver un mage de Fairy Tail dans cette immense ville avec une infime poignée d'informations suffisait pas à plomber suffisamment sa journée, il allait en plus devoir se coltiner des enquiquineurs... Le coup fut assez fort pour le pousser en avant et lui faire un lâcher un « Gah ! » aigu traduisant sa surprise. En retournant, il s'attendait à se retrouver nez à nez avec une espèce de gros malabar se sentant obligé d'user ses gros bras pour jouer aux justiciers du dimanche, mais il fut surpris de ce qu'il vit. A mesure que la main de la jeune femme caressait son masque, Kagami l'observa brièvement. Une paire d'yeux noisettes malicieux qui semblaient le narguer pour le piquer encore davantage dans son ego, mais il y avait aussi et surtout cette chevelure rose poudrée qui lui procurait un sentiment de déjà vu. De même, les traits de son visage lui étaient familiers, bien qu'il était quasiment certain de ne jamais avoir rencontré cette fille auparavant. Étrange... Mais l'heure n'était pas à la réflexion ! Cette gueuse lui avait chouré sa place dans la file d'attente, en plus de l'avoir humilié de la sorte ! Un Roi bousculé par une roturière, non mais bordel, dans quel monde vivions-nous ? L'homme au masque fixait la jeune femme sans réagir. Elle n'en avait pas conscience, mais elle venait d'érafler l'orgueil du mauvais type ! D'un coup, l'homme se raidit tout en serrant les poings, comme si il s'apprêtait à en venir aux mains. Une aura combative semblait même émaner de lui. La barbe à papa qu'elle tenait dans sa main, c'était celle de Kagami, et elle allait le lui rendre ! Son talon émit un léger frottement en reculant, trahissant le fait que le mage noir s'apprêtait à charger. L'instant d'après... Boum !

Se tortillant au sol comme un ver tout en émettant des gémissements suffisamment aigus et bruyants pour alerter la foule des alentours, l'homme masqué agissait comme un enfant capricieux à qui l'on refusait d'offrir le jouet qu'il voulait. Non, ce n'était pas tout à fait ça... On aurait plutôt dit un gamin autiste désespéré en pleine crise d'angoisse. Au milieu de cet foule de sanglots simulés et de plaintes inaudibles, il parvint à se faire entendre du plus grand nombre en ces termes :

« Elle... Elle m'a volé ma barbe à papaaaaaaa ! Ouiiiiiin !!! Le docteur... Le docteur il m'avait dit que j'pourrais en avoir... Et elle m'est passée devant, snif ! Alors que moi à l'hôpital j'ai jamais pu en manger ! Pourquoiiiiiiiiiiiii ?! Waaaaaaaah !!!!! »

Et il continuait, non sans se rouler par terre pour accentuer l'aspect misérable de la scène. Toutefois, cette petite comédie avait eu l'effet escompté : Une foule de gens s'était rassemblée autour du stand, bouchant toute échappatoire. Il ne fallut pas longtemps avant que les premiers reproches fusent envers la jeune femme : « Dans quel monde on vit, voilà qu'on vole la barbe à papa des handicapés, maintenant... », « Il y en qui ne manquent pas de culot, en plus d'avoir un cœur de pierre... Dégoûtant. », « Le pauvre... Bon sang, mais faites quelque chose ! Elle peut pas s'en tirer comme ça ! » et bien d'autres... Bientôt, ce fut tout un brouhaha qui s'éleva, empêchant de discerner les arguments de chacun. Il ne fallut pas longtemps avant que cette masse en colère ne commence à s'en prendre à la jeune femme pour lui arracher sa barbe à papa des mains. Toujours au sol, Kagami observait la scène tout en ayant du mal à s'empêcher de rire. Il observait la scène d'un œil mêlant sadisme et satisfaction. Putain, il était vraiment trop fort ! Tandis qu'une partie de la foule le relevait délicatement tout en le consolant, l'autre partie s'était évertuée à récupérer la barbe à papa pour la remettre entre ses mains. Une fois la sucrerie en main, il commença à être évacué hors de la horde par les bonnes âmes qui prenaient soin de lui. Juste avant de perdre la jeune femme de vue, il se retourna vers elle pour soulever son masque jusqu'au niveau de sa bouche avant de profiter de la première bouchée sucrée de sa barbe à papa. Une fois bien savourée, le mage adressa un grand sourire narquois toutes dents dehors à la fille aux cheveux roses qui elle était toujours en difficulté, avant de disparaître hors de la foule.

Une barbe à papa gratuite et une vengeance bien exécutée, que demander de plus ? Satisfait de sa performance et de son come-back, Kagami gambadait aux alentours du parc d'attractions, près d'un canal paisible aux bords garnis de bancs en bois. Lorsqu'il considéra qu'il fut suffisamment éloigné de toute présence pour pouvoir réfléchir à la suite de sa mission, l'homme au masque se posa sur l'un d'eux pour savourer sa barbe à papa durement gagnée tout en méditant à la situation. Il en vint vite à une conclusion : Disposant de trop peu d'informations, il allait devoir grapiller des informations chez les malfrats de la ville, les marchandeurs d'informations, ou même les gamins des rues. Toutes ces options ne l'enchantaient guère, mais il n'avait pas le choix. Étrangement, il avait du mal à rester serein. Il ne pouvait s'empêcher de repenser à la fille de tantôt. Elle lui avait laissé une drôle d'impression, mais surtout, on pouvait deviner qu'avec ce genre de tempérament elle risquait de ne pas lâcher l'affaire et de vouloir se venger. De ce fait, Kagami était légèrement inquiet, jusqu'à en devenir presque parano ! Ça se trouve, elle l'observait déjà... Sur son banc, il faisait mine de regarder aux alentours, sursautant au moindre craquement, au moindre sifflement du vent. Bordel, c'était même pas dit qu'elle soit une mage, pourquoi il était autant sur ses gardes ?! Ouais, y'avait pas de quoi s'inquiéter, après tout, ce monde était constitué en majorité de non-mages ! Sur cette pensée, il s’évertua à finir sa barbe à papa, avant d'en lancer le bâton usagé d'un geste désinvolte derrière lui. Bizarre, sa chute n'aurait pas dû faire ce bruit, il n'y avait que de l'herbe derrière lui... Il se retourna alors, se retrouvant nez-à-nez avec une silhouette rendue effrayante par le manque de luminosité aux abords du canal. Pas de doute, c'était elle ! Surpris, le mage tomba à la renverse de son banc avant de se retrouver à genou et de joindre les mains, comme pour implorer la pitié de la jeune femme.

« O-O-O-Oï, c-c-c'est toi, haha ! T-T-Tu sais, pour tout à l'heure... J-J'ai pas réfléchi à c'que j'faisais, c'était une b-b-bête erreur de ma part, kéhé ! D-Désolé, désolé, désolé, pardonne-moi ! J-J-J'ferai n'importe quoi pour te dédommager, mais me tape pas steuplait ! Nan vraiment, steuplait me tape pas ! »


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2035-karia-seiko-dragneel-la-mage-solaire http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2114-fiche-technique-karia-kagami http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
♠Lumière de l'ombre♥
Âge :
24
Messages :
361
Jewels :
92560
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
♠Lumière de l'ombre♥

Dim 20 Déc - 23:24
Elle avait récupéré sa barbe à papa, elle prenait un morceau, elle le portait à sa bouche… Comment pouvait elle se douter que l’homme ? la femme ? la chose masquée qu’elle avait en face d’elle allait se mettre à faire un scandale en pleine place publique ?
Pourtant c’était le cas. Lui qui avait attaqué cet enfant, il était entrain de se tortillait sur le sol… Hurlant à qui le veux que la princesse lui avait volé sa barbe à papa. Elle était hébété, elle n’en revenait pas.

Comment ? Pourquoi ? … MAIS POURQUOI ? Comme si sa journée n’avait pas été assez pourrit… Mais pourquoi, vraiment, elle n’en revenait pas. C’était lui qui avait attaqué ce garçon et maintenant c’était lui qui se tortillait sur le sol comme un ver, arguant qu’elle lui avait volé son dû. Connard.
Karia pouvait entendre les chuchotement, elle pouvait voir les gens s’approcher, beuglant des mots comme jamais elle n’en avait entendu à son encontre. Elle s’entait qu’on lui arrachait sa fiandise. 
Elle tenter de s’expliquer : ‘’Attendez !’’, ‘’Non, je ne l’ai pas volé…’’, ‘’Il a attaqué un enfant’’, ‘’Ecoutez moi…’’. Pourtant, personne ne l’a écouté. Non ils avaient préféré les mots de ce nabot, ils avaient préféré les gestes aux paroles. Elle avait ressentit les coups de coude, les griffures et les pincements.

Maintenant ? Elle n’avait que les larmes aux yeux en pensant à son sourire narquois qui mangeait SA barbe à papa. Elle était en état de choc devant la crédulité et la méchanceté des gens. Fort heureusement le vendeur avait prit sa défense, l’emmenant derrière son stand pour s’excuser, il aurait du arriver plus vite oui, il aurait dû dissiper le malaise des le début.
Pour le moment il ne pouvait que lui donner une nouvelle barbe à papa et soigner les marque de griffure qu’elle avait sur le visage et les bras.

Puis il lui fit boire un grand verre d’eau avait de la laisser partir sur et certain qu’elle allait mieux.
Et effectivement oui, elle allait mieux, elle avait encore du temps à perdre dans cette ville, autant chercher l’auteur de tout se raffut, il avait quelque chose à lui rendre et des dommage et intérêt à prendre.
Tout ça pour une barbe à papa, vraiment.

Elle en profitait pour mordre dans la sienne, avalant le sucre sans cérémonie. Il avait été emmené vers les alentour du  parc si sa mémoire était bonne. Bien elle chercherait là bas.
Karia revoyait petit à petit, les visage penaud qui l’avait aggréssé, ils n’osaient s’approcher, sentant cette aura meurtrière qui pouvait émané de cette mage au combien blanche. Ce soir elle n’en avait plus vraiment l’air…
Sortant du parc en question elle logeait le canal avant de voir un banc. Un blanc ou était assis une forme connu depuis peu.
Son sourire s’allongeant au fur et à mesure, elle tentait de taire sa présence, passant par le bosquet qui se trouvait dans le dos du patient enfantin.

A pas de loup elle s’approchait, se plaçant dans son dos sans trop faire de bruit, elle rattrapait même le bâton qu’il laissait hasardaient tomber au sol et s’en servit pour appuyer dans son dos. La réaction ne se faisait pas attendre, il se retournait. Tomber au sol si elle pouvait définir ça comme ça et se complaisait en baisement et autre politesse et excuse dont Karia n’avait pas vraiment cure.

Non, elle préférait mordre dans sa barbe à papa plutôt. C’était plus sympa. Mais soit, il avait finit de parler, elle s’agenouillait devant lui, posant le bâton de barbe à papa contre son masque avec un air légèrement dédaigneux accroché au visage.

- Arrête de faire la beg. Tu parlais correctement quand tu as mit ton pied dans le derrière de ce gamin.  N’importe quoi hein ?

Dit elle en mettant une pichenette sur le front du masque de l’homme en face d’elle. Elle se relevait. Lui faisant signe de faire pareil sans pour autant le quitter des yeux avant de lui tendre sa barbe à papa.

- Tu en veux ? Elle est au chocolat, je partage si tu veux, je suis pas sur de tout manger.

Ah innocence et gentillesse quand tu nous tien, elle faisait ça tellement bien. Qui se douterait d’elle et sa tête de petite fille hein ?
Elle avait même réussi à passé inaperçu. Le bonheur à l’horizon, vraiment, sa journée était peut être pas si pourrie que ça.
Si on enlevait bien évidement les marque de griffure qui la tire et les bleue qui lui font mal.

Bref, s’appuyant contre le dos du banc elle fit mine de réfléchir. Sous ses air simplet il avait pas vraiment l’air bête, autant tenter le coup.

- Mon nom c’est Kiara et toi c’est quoi ?

Mensonge, encore, quelle vilaine fille, vraiment. Sourire aux lèvres elle continuer a mordre dans sa barbe à papa.

- Y’a eu du grabuge en ville tout à l’heure, certain disent que c’est à cause d’une réunion entre mage blanc, autre disent qu’ils courent après quelqu’un, tu as une idée de qui ça pourrait être ? Une idée pour me divertir peut être ? Sinon j’te tape.

Ouuuuuuh, elle se mettait peut être en danger avec ses paroles, mais elle faisait assez bien l’innocente pour qu’il ne la démasque trop vite.
De toute façon à moins de l’allonger et lui écarter les cuisses il ne pourrait pas voir son tatouage. Elle était donc sauve pour le moment. Mais elle restait tout de même méfiante, sait on jamais.

- Attraction ça te dit ?

Laissait elle passé comme ça au file de l’eau, elle avait besoin de bouger.





Dernière édition par Karia Seiko Dragneel le Dim 27 Déc - 23:07, édité 1 fois
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
22
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Dim 27 Déc - 20:41
Hmm, curieux. Il s'attendait à recevoir une correction, du genre une bonne trempe ou un lattage de cul à coup de pompes, mais on lui tendait juste une barbe à papa saveur chocolat ! Méfiant, Kagami se saisit d'une main molle et craintive d'un bout de la sucrerie avant de l'avaler d'un geste vif, de peur qu'on le lui reprenne. Ce revirement était étrange : Elle qui avait l'air fière, dédaigneuse, et qui avait l'air d'être du genre à aimer faire régner la justice sociale compte tenu de sa réaction face à un simple coup de pied au cul, elle ne semblait pourtant pas éprouver la rancœur qu'elle devrait normalement ressentir. Ce constat intrigant se renforça quand l'homme au masque remarqua les traces de griffures et les bleus qui parcouraient maintenant les bras de la jeune femme. Heh, la foule n'avait pas été tendre... Mais c'est ce à quoi devaient s'attendre tous les "héros" en herbe qui tiennent à secourir la veuve et l'orphelin, même lorsqu'il s'agit de sujets aussi triviaux qu'une simple barbe à papa. Dans un sens, c'était une bonne leçon qu'elle venait de recevoir, kéhé ! Une fois relevé, le mage noir ne cessait de réfléchir. Attendait-elle quelque chose de lui ? Enterrer la hache de guerre si facilement et offrir un bout de sa barbe à papa, c'était une situation qui avait vraiment des airs d'introduction à un échange de bons procédés, qu'il soit conscient ou non. Elle agissait un peu comme une mère qui offrirait ce qu'il aime à son gosse pour obtenir de lui tout ce qu'elle veut. Et puis, il y avait aussi le fait qu'elle vienne le chercher dans un lieu si reculé et isolé d'une ville comme Nightown, seule, ce qui signifiait qu'elle n'était pas vraiment craintive et qu'elle avait les moyens de se défendre... Et aussi le fait qu'elle lui dise vraiment quelque chose et qu'il était certain de l'avoir déjà vue quelque part, en étant pourtant sûr de n'avoir jamais connu de Kiara ! Raaah, il pensait trop ! Chaque question trouverait une réponse le moment venu, il allait juste falloir se montrer patient et malin.

« Kyaha, moi c'est Kamagi ! Mais t'peux m'appeler Kamagi, kéhé ! »

Mensonge, encore, quel vilain garçon, vraiment. Sourire aux lèvres, il continua de la regarder mordre dans sa barbe à papa avant qu'elle ne reprenne la parole, suite à quoi le sourire de Kagami s'effaça aussitôt. Visiblement, le coup de filet avait fait grand bruit, et les rumeurs faisaient même état d'un mage blanc en fuite... C'était mauvais, que la rumeur se répande augmentait les risques qu'elle se fasse capturer par une autre organisation ou que d'autres mages blancs viennent lui prêter main forte pour qu'elle puisse prendre la fuite... Heureusement, l'information faisant état de son appartenance à Fairy Tail avait été bien gardée, bien que vraisemblablement connue par un petit nombre. Dans tous les cas, retracer les bonnes informations au milieu des rumeurs transformées par les racontars qui ne se priveront pas pour remanier l'histoire à leur sauce devrait suffisamment retarder l'échéance si de tels scénarios devaient se produire. Trouver la bonne version au milieu de celles de tous ces poivrots en quête d'attention, ça allait être compliqué pour eux ! Quant au fait à ce que cette Kiara s'intéresse à ce genre de choses, c'était très certainement innocent, après tout c'est le genre d'histoire qui alimente facilement les conversations ! Mais il ne fallait pas écarter les autres possibilités... Elle pouvait être envoyée par une autre organisation ou pouvait être une mage blanche envoyée pour porter secours à sa collègue, ou bien une colporteuse d'informations cherchant à gratter auprès des gens... Ou bien elle pouvait carrément être la mage blanche en fuite, même si la chance que ce soit le cas était infime et qu'il faudrait à Kagami une chatte de l'extrême pour que ce soit le cas ! L'expérience du mage masqué lui avait appris à ne laisser de côté aucune possibilité, pour lui, tous les scénarios étaient possibles et envisageables. Au final, il n'y avait schématiquement que deux possibilités : Soit c'était innocent et elle ne cherchait qu'à faire la conversation, soit elle cherchait à récolter des informations. Dans quel but et en étant un membre de quelle organisation, il était encore impossible de le savoir... L'intérêt du mage noir en était donc piqué. Visiblement apeuré par la menace de la jeune femme, en témoignent ses tremblements et sa posture grossièrement défensive, l'homme au masque reprit la parole.

« C'pour le taper aussi, hein ?! Y'a un pauv' gars qui s'fait courser par les mages noirs et toi tu l'cherches pour l'taper ?! Bordel t'as vraiment honte de rien, tu devrais avoir honte !... Non, non, j'ai rien dis, m'tape pas ! J'ai juste entendu ce que tout le monde sait déjà ! Mais ils disent tous des trucs différents, c'dur de savoir à qui s'fier, kéhé ! Bon apparemment, c'serait une gonzesse ! Ouais, une gonzesse ma gueule ! Kyaha ! Après... J'suis un peu curieux alors j'me suis renseigné auprès d'gens un peu fiables... Mais ça, je t'en parlerai pas. Pas moyen tant que je saurai pas si je peux te faire confiance ou pas. »

Il avait délibérément pris un air plus sérieux à la fin de sa prise de parole, quitte à donner des raisons supplémentaires à Kiara d'avoir des soupçons. Si elle avait décidé de lui demander des informations à lui, c'était bien qu'elle se doutait de toute façon qu'il n'était pas totalement stupide et qu'il devait y avoir autre chose que la première impression qu'il donnait. Il avait choisi de laisser filer des informations au compte-goutte : Dans un premier lieu, si elle n'avait vraiment rien à voir avec ça, il alimentait simplement la conversation sans trop en révéler, et dans un second temps, il captait son attention en montrant qu'il savait des choses, de quoi faire flipper ou intéresser la jeune femme selon son camp, ce qui pourrait la pousser à se révéler davantage. A l'évocation du mot "attractions", l'homme masqué reprit son entrain et sa joie habituelle, sautant carrément de joie en hurlant « Ouaaaaais ! La grande roue ! La grande roue ! », avant de détaler tel un gamin excité dans la direction de ladite attraction, forçant Kiara à suivre le rythme. Keh, au moins elle allait pouvoir perdre des cuisses ! Après leur sprint, ils arrivèrent à devant la grande roue, et surtout en dernière position de la file d'attente, au grand dam de Kagami qui regardait Kiara d'un air bougon et impatient. Heh, ça lui rappelait une certaine scène ! Quand ils purent enfin grimper dans la nacelle, l'homme au masque était littéralement subjugué par le panorama qu'offrait Nightown. Vue du ciel, elle apparaissait moins crade, moins corrompue... Elle n'était plus qu'un buffet de lumières dont il était difficile de détourner les yeux. Curieusement, cette vue lui fit penser à Nakami, lequel ne put jamais profiter d'un tel spectacle à cause de ces mages de Fairy Tail... Le mage noir serra le poing à cette pensée. L'air pensif, il resta silencieux durant la montée, observant sans rien dire la vue, avant de plonger son regard dans celui de Kiara.

« Si t'es le genre de personne à venir en aide à un inconnu pour quelque chose d'aussi insignifiant qu'une barbe à papa, alors peut-être que... Dis-moi. Est-ce que tu penses être quelqu'un de bien, quelqu'un en qui on peut avoir confiance ? »

Il écouta sa réponse sans la quitter des yeux. Encore une fois, il était d'un sérieux qui tranchait relativement avec sa conduite habituelle. Quand elle eut finit, il reprit.

« Hmm... Alors écoute, il va falloir me promettre que tu ne parleras de c'que je vais te dire à personne. Je suis venu ici en espérant y trouver des mages d'une certaine guilde... Ça fait des mois que j'essaye d'en trouver, que j'me renseigne ci-et-là et que j'exploite des pistes qui pourraient me mener à eux. Donc, j'ai appris qu'une réunion entre plusieurs guildes se tiendrait ici, à Nightown, et je suis venu en espérant que des membres de cette fameuse guilde y participeraient. Et devine quoi ? 'Parait que la fugitive en fait justement partie ! Putain, t'imagines pas depuis combien de temps j'attendais une occasion comme ça... J'ai jamais été aussi proche du but, il me suffit juste de la trouver et c'le jackpot ! Avec ça, c'est certain... Je pourrai enfin devenir un membre de Fairy Tail ! »

Héhé, cela devrait suffire à faire avancer les choses. Comme à son habitude, il raisonnait en se disant que c'est en se présentant à l'opposé de sa véritable appartenance qu'il obtiendrait les meilleurs résultats. Il était plutôt satisfait de sa prestation. Après tout, hormis la dernière phrase, il n'avait absolument pas menti, d'où la sincérité qui émanait de son discours. Selon la réaction de Kiara, des premières réponses allaient peut-être pouvoir être obtenues. A cette pensée, le Roi de Dark Chess affichait un grand sourire sous son masque.


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2035-karia-seiko-dragneel-la-mage-solaire http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2114-fiche-technique-karia-kagami http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
♠Lumière de l'ombre♥
Âge :
24
Messages :
361
Jewels :
92560
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
♠Lumière de l'ombre♥

Dim 27 Déc - 23:56
- Kamagi hein ?

En plus de jouer les idiots il avait un nom débile. Profondément débile, c’était à croire qu’il se jouer d’elle depuis le début. Karia était adulte, littéralement plus mature que la plupart des personnes de son âge. Trop sérieuse, oui, elle était bien trop sérieuse.
C’était compliqué. Enfin, pour le moment elle avait surtout un sourcil haussé en le voyant faire. Un coup il l’accusait de tous les maux, un autre il se complaisait en excuse pour éviter qu’elle le tape, comme si quelqu’un comme Karia pouvait le taper.
Elle était douce, tendre, mignonne, élégante, empreint à toujours dire la vérité…
Vous y avez cru hein ?

Elle lui remettait une pichenette sur le front du masque, souriant en coin. Qu’il se calme un peu. Il était trop mauvaise acteur et c’était dommage pour lui. Enfin il lui donnait des informations intéressantes c’était déjà ça. Ce mage était une femme… Comme elle, se qui la mettait passablement dans la mouise, pour rester polie.
Ca veut dire qu’il recherchaient potentiellement quelqu’un de féminin et manque de chance elle n’était pas aussi douée que Ryuu pour le travestissement.
Il ne pouvait pas lui en dire plus ? Pas sans savoir si il pouvait lui faire confiance ? Soit, elle haussait les épaules avant de le suivre simplement jusqu’à la grande roue. Suivant son pas cadencée sans trop de soucis. Fallait pas la prendre pour la plus faible de tous non plus.

Enfin dans la queue pour aller vers cette immense roue elle le laisser faire, désabusé par son comportement de gamin sans retenu, sans éducation. Franchement ? Qu’est ce que sa mère avait bien pu lui enseigné pour que ce gamin simplet, pas si simplet, soit véritablement hyperactif ?
Sérieux. C’était bien sa veine tien. Quand c’était pas les gars lourds c’était les gars bizarre, si tant est que ce soit bien un homme sous ce masque.
La file diminuait petit à petit et ils payaient leur tour, montant dans la nacelle elle se prit place en face de lui prenant soin de s’assoir assez proche du bord pour voir la ville nocturne et ses lumières d’ors. Il avait eu une bonne idée… Elle ne pouvait pas le nier. La coude contre la fenêtre et la joue posé contre son poing, son regard divaguait le long du ruisseau lumineux.
Pis sa voix résonnait, faisant sortir la mage da sa contemplation.

Son corps ne bougeait pas. Mais à sa question. A ses mots, elle se sentait comme une oiseau en cage. Un loup piégé par son propre jeu. Etait-elle digne de confiance ? Drôle de question. Son regard bleu comme le ciel vint à ce poser sur le masque de son interlocuteur. Souriait-ils sous se dernier ?
Il était loin du débile qu’elle avait accompagné jusqu’ici, comme ci cette bulle d’acier, ce monde unique à eux révélait la présence d’un être plus dangereux qu’il ne pouvait en donner l’apparence. Moins simplet, plus mature. Il lui demandait si elle était une personne de confiance. Si elle était quelqu’un de bien.
Drôle de question. Pour Karia la confiance est quelque chose de relatif. Elle ne voulait que le bien des autres et si pour leur bien elle devait agir comme la pire des garce, elle le ferait, c’était une histoire de confiance aussi. En soit la réponse serait non. Pourtant, jusqu’à maintenant elle n’avait jamais faillit, personne ou presque, n’avait eu a souffrir de son comportement. Plus que tout, elle restait toujours muette comme une tombe.

Soit, autant lui répondre. D’un sourcil arqué elle soupirait doucement, le regard reporté sur l’horizon.

- Il y a une différence entre brutaliser un enfant innocent et un adulte ayant commis des méfaits. Je me considère comme quelqu’un de bien. Et on peut facilement me faire confiance.

Au prix d’une trahisons possible si la princesse l’étamait de bon augure pour le futur. Mais ça il n’était pas obligé de le savoir. Le plus important pour le moment était de savoir si Kamagi allait aller plus loin dans sa pensée.
Et quelle ne fut pas sa surprise quand il lui apprenait que la fugitive en question était une mage de Fairy Tail. Pire que tout. quand il lui indiquait vouloir rejoindre cette guilde. Cette grande famille dont l’épée de Damocles s’abaisse un peu plus chaque jour.

Son visage quittant le poing qui le maintenait elle le regardait tout de même assez surprise. Une boule se formant dans son estomac. Elle n’avait rien. elle avait pas son arc, rien que sa magie, mais ce serait la mettre en danger plus qu’autre chose. Ce jeune homme, cette chose en face d’elle avait changé de ton, ou était cette innocence puéril ? Cet air chantonné qui lui cassait les oreilles depuis le début de la conversation ?
Se redressant elle le jaugeait de haut en bas, inspirant un bon coup de façon discrète avant d’expirer une nouvelle fois. Elle n’aurait pas à en arriver là.

- Pourquoi tu me dis ça ?


Dit elle assez surprise tout de même mais gardant son calme. Elle se sentait prise aux pièges, sous pression. Mais le bel oiseau qu’elle était ne pouvait décemment pas laisser paraitre sa peur et l’impression qu’elle avait de tomber dans un piège. En soit il lui annonçait qu’elle était réellement dans la merde. Alors elle reprenait.

- Me donner des informations ok, me dire que tu veux rejoindre Fairy Tail ça ne me regarde pas. Mais fait attention à toi. C’est jamais cool d’être le gibier plutôt que le chasseur. Je veux dire je pourrais être n’importe qui.

Son regard se reportait sur la ville illuminée, la roue s’était arrêtée pour leur permettre de regarder ce panorama à la fois magnifique et tellement faux.
Elle déglutissait.

- Ton secret sera bien gardé, mais… Pourquoi Fairy Tail ? Il y a tellement d’autre guilde moins en danger que les guildes blanches. Ah moins que tu sois un masochiste qui veut à tout prix être pris en chasse. Y’a pas mal d’avis de recherche sur leur tête. Je préfère les chasseurs de primes. En tout bien tout honneur, mais garde le pour toi.

Oui, pourquoi ? Cette guilde avait des ères de famille, on y veille les un sur les autres sans se poser de question. Mais c’est aussi une malédiction. Karia le voyait comme ça.



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
22
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Mar 5 Jan - 15:12
Ne jamais se fier aux apparences, hein ? Contre toute attente, la jeune femme opposait une résistance à laquelle Kagami ne s'attendait pas, ce qui eut pour effet d'ôter tout sourire de son visage. Il avait pris des risques en évoquant clairement Fairy Tail, il le savait. Mais il était également pressé d'en finir avec toute cette histoire, d'où son empressement qui aurait pu nourrir des soupçons chez Kiara. Cette dernière n'en avait surement pas conscience, mais elle venait de le mettre dans une situation délicate : Un mot de travers ou un mensonge trop alambiqué ou bien trop facilement perceptible risquerait de compromettre sa couverture. Suite à la perche tendue par l'homme masqué, la voleuse de barbe à papa ne laissa donc filer aucune information capitale, mais sa réaction démontrait une chose : Elle était sur la défensive, et prise au dépourvu, ce qui permettait de conclure avec quasi-certitude qu'elle avait des implications dans cette histoire. Sa question n'était donc pas innocente... Restait maintenant à savoir qui l'envoyait. Des gros bonnets de Nightown du côté des mages blancs ou bien cherchant à obtenir les faveurs de Dark Chess ? Des intermédiaires des guildes blanches ? Une autre guilde noire ayant débauché des chasseurs de prime ? Ou même carrément une mage blanche venue en aide à un allié en détresse ? Difficile de le savoir pour le moment. En l'absence d'éléments pouvant l'aider à répondre à ses interrogations, l'homme masqué se contenta d'essayer de se tirer du bourbier dans lequel il venait se mettre. Pour cela, il revêtit son visage de gamin bouffon de plus tôt, lequel semblait contrairement à plus tôt extrêmement dépité et déçu.

« Heeeh... Alors tu sais rien, kéhé... T'avais l'air d't'intéresser à c'genre de ragots, pis en plus t'es une gonzesse, donc commère par définition, fufu... Alors j'pensais qu'tu saurais p'têt des trucs qui auraient pu m'aider... Mais c'jamais aussi simple, hein ? Kyaha... »

Le ton morne, on aurait dit qu'il était au bord des larmes et du suicide. Cette dernière partie n'était pas tout à fait fausse, c'était franchement usant de suivre les très maigres pistes laissées par les mages blancs. Ces bâtards devenaient de plus en plus doués pour dissimuler leurs traces au fur et à mesure que les années passaient ! L'homme au masque se ressaisit, adressant un pouce levé à la jeune femme et adoptant un air faussement confiant.

« Mais t'inquiète pas, kéhé ! C'pas la première fois qu'ça arrive ! Pour en arriver là, j'ai dû faire cracher le morceau à pleeeeeiiiiiiiiin d'pécores, et la plupart savaient que dalle non plus, haha !... J'dis pas qu't'es une pécore hein, calmos ! Juste que j'savais dans quoi j'm'engageais en voulant courir après les ombres, kéhé ! »

Bon, jusque là il avait plutôt bien rattrapé le tir ! Pensif, il reporta une nouvelle fois son regard sur la ville illuminée tandis que la grande roue se remettait en marche pour les ramener au sol. Curieusement, il n'était pas convaincu par cet amour des chasseurs de prime, bien que ce ne soit qu'une intuition basée sur un cliché. Pour lui, les chasseurs de prime n'étaient qu'une bande de gars passifs et neutres uniquement motivés par l'appât du gain, et certainement pas par souci du bien-être d'autrui. Il voyait mal ce genre de gugus venir en aide à un gamin pour un simple coup de pied au cul. Mais bon, le monde est vaste après tout... Alors que la nacelle de métal descendait lentement, Kagami devait encore justifier son intérêt pour Fairy Tail. Pour ça, il allait clairement pas se faire chier. Et il valait mieux ça que de se perdre dans un amas de mensonges qui pourraient au final se contredire et le mener à sa perte !

« J'ai mes raisons, fufu ~ »

Classique. Il fallait cependant espérer que cette aura de mystère ne la fasse pas tomber amoureuse, ce serait problématique ! Une fois redescendus au sol, l'homme masqué poussa un soupir : Sa pause avait bien assez duré, il était temps de repartir en chasse. D'un autre côté, il était curieux de savoir qui envoyait Kiara et qui elle était vraiment ! Il eut donc une idée qui concilierait ces deux intérêts.

« Oï, j'vais aller voir dans l'quartier où a eu lieu la réunion d'mages blancs ! Les gamins des rues qui sont dans l'coin ont ptêt de quoi rencarder sur "Tu-sais-quelle-guilde", kéhé ! Ça t'dirait pas de venir avec moi ? J'ai un peu d'mal avec les chiards, kyaha ! »

Quelques instants plus tard, du grabuge commençait à retentir au loin : Des mages de Dark Chess reconnaissables à leur uniforme noir et blanc venaient de bloquer les issues de la fête foraine pour contrôler l'identité des personnes cherchant à entrer et sortir. Visiblement, ils mettaient les bouchées doubles pour choper le mage de Fairy Tail, ces bâtards zélés ! Il fallait cependant espérer qu'aucun d'eux ne connaisse Kagami, qui avant d'être Roi était un Fou, une position importante dans la guilde. Les Pions et les Tours avaient pour consigne de ne pas compromettre la couverture des hauts gradés, mais ils n'occupaient pas de basses positions pour rien : Ils ne se démarquaient pas toujours par leur fiabilité !

« Tsk. Accroche-toi. »

Sans lui demander son accord, il attrapa la jeune femme, laquelle était soudainement devenue légère comme une plume sous l'effet de la magie de l'homme masqué, pour la porter sur son épaule comme un sac à patate. Ne lui laissant pas le temps de protester, les pieds du mage noir quittèrent le sol avant de s'élever progressivement dans les airs. Une fois arrivés à une altitude suffisamment élevée pour que la nuit puisse dissimuler leur avancée dans la voûte céleste, le duo fila à travers le ciel sombre, disparaissant du regard de ceux qui les avaient vu prendre leur envol.

« Je sais : J'ai la classe, muhaha ! »

Arrivés à destination, ils constatèrent vite qu'ils n'étaient pas les premiers arrivés sur les  lieux : D'autres mages noirs étaient là, fouillant les ruelles jouxtant le bar où avait eu lieu la rencontre entre mages blancs. Ils étaient surement là pour la même raison qu'eux... Et c'était problématique, puisque les enfants voleurs peuplant les ruelles n'allaient certainement pas se montrer tant que les membres de Dark Chess étaient là. Ces gêneurs...

« Yare yare... Bon, on va manger un bout en attendant qu'ils se barrent ? J't'invite, kéhé ! »


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2035-karia-seiko-dragneel-la-mage-solaire http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2114-fiche-technique-karia-kagami http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
♠Lumière de l'ombre♥
Âge :
24
Messages :
361
Jewels :
92560
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
♠Lumière de l'ombre♥

Jeu 14 Jan - 11:25
Cette grande roue. Elle lui offre une vue magnifique. On peut en oublier l’instant présent, la débauche dans laquelle on se trouve. Que demander de plus ? Peut être pas autant de pression ? Karia s’était mise dans une drôle de situation. Cet homme, ce voleur lui faisant fasse n’était pas se qu’il paraissait. Plus calculateur, plus fourbe aussi. 
Il jouait bien son jeu, cachant certainement beaucoup de chose. Comme elle après tout. Un autre nom, une autre profession… Elle n’allait pas lui crier qu’elle était le second du maître de Fairy tail. A moins d’avoir un élan de masochisme. Se qui n’est pas vraiment son truc.

Bref, son regard posé sur la ville lumineuse elle l’écoutait sans grand intérêt. Haussant les épaules à ses dires. Bien sur qu’elle en sait plus, elle sait tout se que qu’il voudrait savoir. Pourtant la princesse solaire n’irait rien lui dire, encore moins lui révélé, sur ce mage si mystérieux et cette guilde qu’elle chéri temps.
Elle se contenterais donc de ne pas ouvrir la bouche. Pour ne rien trahir. dire qu’elle savait des choses la mettrait en Danger et cet abrutie, aussi bizarre soit il, paraissait tout de même bien plus dangereux que prévu.
Karia se sentait comme un oiseau en cage.
A sa deuxième Annonciation elle haussait un sourcil. Pécore ? Il en avait passé combien pour obtenir des informations ? oh pire des cas suivre une mission rempli par des mages blanc aurait été le meilleur moyen pour arriver à ses fins. Avec un peu de jugeote on pouvait facilement trouver une mission à laquelle un mage blanc était susceptible de participer. Mais elle n’étais pas là pour l’embêté là dessus il faisait se qu’il voulait. La louve n’était pas forcément mécontente qu’il ne soit pas dans la guilde. Dans un sens ce truc lui glaçait le sang.

- J’espère simplement que tu arriveras un jour à tes fins.

Et qu’elles fins ? Dans un sens elle voulait voir sa tête le jour où il atteindrait la guilde, où il verrait qu’elle en ai l’ancien maître et le second actuelle. Elle voulait voir ses yeux ce jours là. Qu’il lui mente ou pas, qu’il soit là pour les détruire ou les rejoindre, elle voulait voir la surprise se lire sur son visage.
Mais il avait ses raison et ne voulait rien lui dire… Bien, elle n’insisterait pas. Pour le moment elle préférait regarder le rêve s’échapper et le retour de cette ville décadente. Soupirant un peu, même si la pression entre les deux potentiels mages était monté en flèche lorsqu’ils étaient en haut, elle ne pouvait pas nié, ce moment loin de tout lui avait fait du bien. Elle aurait préféré resté là bassin temps de plus.

Se croyant enfin libre, elle allait prendre le chemin du retour il était temps qu’elle rentre, amorçant un mouvement d’au revoir avant qu’il ne lui demande de venir avec lui. C’était bien sa veine tien. Il voulait aller parler aux orphelin du coin…
Elle grinçait des dents. Encore plus quand elle se rendait compte que les issues de la fête foraine étaient bouché par des membres du Dark Chess… Ca sentait mauvais pour elle, il était hors de question qu’elle finisse comme sa mère. Qu’elle disparaisse comme sa soeur. Hors de question qu’elle meurt maintenant. Non, pas maintenant.

- Ok- HEY.

Dit elle simplement en approbation avant qu’il ne la prenne comme un sac de patate sur son épaule, lui déclenchant un hoquet de stupeur. MAIS QU’EST CE QU’IL FAIT !! Etait la seule question qu’elle se posait. Dans un sens il y avait du bon. Il l’a mettait en sécurité, il lui prouvait aussi qu’il était bien mage. Et apparement il maîtrisait pas n’importe qu’elle magie.
Elle revoyait cette ville illuminé, elle revoyait ce moment passé dans la grande roue, se permettant un sourire tendre.
Sans savoir il lui offrait se qu’elle désirait revoir par dessus tout, un moment serein, loin de tout. N’avait elle peut être pas de peur à avoir…

Attendant qu’il se repose au sol et qu’il la pose à son tour elle s’étirait doucement. Sans prendre la peine de s’enquérir de son état. Karia se savait légère, elle n’a jamais été bien lourde, elle n’aurait pas vraiment pu lui faire de mal.
La pression se faisait bizarre. On pouvait sentir les mages noirs en mouvement et sa proposition d’attendre un peu lui paraissait la plus juste. Au fond, elle aussi voulait savoir pourquoi se rassemblement avait mal tourné.
Elle pu entendre des bruits de pas, venant dans sa direction, alors elle se tournait vers Kamagi.

- Je veux manger une Pizza viens !

Sourire aux lèvres elle attraper la main de son acolyte de la soirée. L’emmenant quelques rues plus loin en passant par des passages et des ruelle, pour entrer dans une pizzeria. Elle avait des allures de taverne, le gérant n’était pas physiquement des plus commode, mais il avait tendance à détester qu’on dérange sa clientèle. Ils seraient donc en sécurité un temps. Ou tout du moins Karia le serait.
L’emmenant a une table un peu reculé. il leur donnait les cartes, les laissant décidé.

- Tu manipules la gravité ?

Question faussement innocente. Karia* voulait surtout en savoir un peu plus sur les mystères qui entourait ce mage. Savoir si oui ou non elle devait rester sur ses gardes…
Le tenancier revenait pour prendre leur commande. notant cette dernière pour repartir ensuite.
Re portant son regard sur l’homme marqué un demie sourire. Contente de pouvoir remplir son estomac autrement qu’en sucrerie.

Penchant la tête un peu sur le côté elle fronçait cependant les sourcils.

- Mais dis moi, si tu n’es encore affilié à aucune guilde pourquoi as-tu préféré fuir pas les airs tout à l’heure ? Plutôt que de passer le barrage comme tous le monde ? On dirait que tu évites le Dark Chess.

Et toi donc bécasse… Mais ce n’était pas vraiment dans ses pensées pour le moment. Il y avait de fortes chances pour le garde qui l’avait empoigner plutôt dans la journée se souvienne de son visage, ça elle n’avait pas pu le changer. Elle espérait fortement qu’on ne la reconnaisse pas. Vraiment.
Enfin, pour le moment c’était surtout son estomac qui lui dictait sa conduite. Aussi quand elle vit son plat arriver elle avait presque des étoiles dans les yeux. Faisait abstraction se tout se qu’il se passait autour d’eux.

- Bon appétit. J'espère qu'on pourra aller chercher des infos après.

Dit elle en mordant dans une part. Ce repas lui permettrait peut être dans savoir un peu plus sur cet homme dont elle ne connaissait que le masque.



http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
22
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Jeu 14 Jan - 13:09
Il savait maintenant d'où elle tenait ses guibolles, dans le même temps que son projet de lui faire perdre des cuisses tombait à l'eau, tsk. De toutes les options possibles, la jeune femme avait choisi une pizzeria ! Pas très jouasse à l'idée de s'engraisser, l'homme au masque se laissa guider à travers les ruelles par une Kiara visiblement pressée de se garnir la panse proprement. Cet empressement était-il uniquement dû à la perspective de laisser parler son appétit d'ogre en s'enfilant moult pizzas ? C'te grosse. Dans tous les cas, dans un tel contexte, il était dur pour un être à la vie cérébrale active comme Kagami de ne pas succomber à la suspicion pour un rien ! Sans rien dire, il laissa donc Kiara le mener à la baguette de la même manière que le ferait une petite fille à son père pour aller visiter une confiserie ou un magasin de jouet. Elle devait vraiment la vouloir, cette pizza offerte. Ils finirent après quelques minutes par arriver à la fameuse pizzeria, relativement isolée et difficile à trouver, laquelle arborait une enseigne traditionnelle, voire rustique, qui laissait présager de quel genre d'établissement il s'agissait. Elle devait donc bien connaître la ville pour situer un tel endroit ! L'intérieur s'accordait à la façade : Pas de fantaisie, une décoration sobre et classique, une petite clientèle probablement constituée d'habitués de longue date, un patron baraqué et intimidant aux airs bourrus qu'on avait pas tellement envie d'enquiquiner... C'était autre chose que les grandes salles à banquet royales et luxueuses du château ! Mais parfois la simplicité avait du bon. Guidés par le patron à la grosse moustache jusqu'à la dernière rangée de tables au fond, ils s'installèrent confortablement sur les banquettes de cuir usées par les âges avant de commencer à feuilleter le menu. C'est durant cette lecture que la jeune femme brisa le silence, en demandant directement à Kagami s'il maniait la gravité. Eh beh, elle n'y allait pas par quatre chemins ! Et elle démontrait une fois encore qu'elle était pourvue d'un certain intellect si elle avait pu deviner la nature de ses capacités avec aussi peu d'éléments.

« Impressionnant, hein ? Kéhé. Il fallait au moins ça pour contenter le grand Kamagi ! D'autant qu'j'ai pas trop eu l'choix, fufu ! Quand j'étais encore qu'un gamin, j'ai eu disons... Des p'tites embrouilles, kéhé. Et donc c'le type qui m'a tiré d'ce merdier et qui s'est occupé d'moi après ça qui m'l'a enseignée !... »

Encore une fois, il avait été honnête, mais sans toutefois trop en dire. Dévoiler quelques informations pas très importantes de ce genre pourrait peut-être l'aider à gagner la confiance de la jeune femme, celle-ci voyant que Kagami se confiait elle pourrait finir par en faire de même à son tour, qui sait. La simple évocation de Bando l'avait cependant troublé momentanément, minant sa bonne humeur pendant un bref instant. La seule pensée que ce fils de pute puisse être encore en vie lui fit serrer le poing sous la table. Conscient que son changement d'humeur était visible et qu'il pourrait intriguer Kiara, il termina sur le sujet en prenant un air légèrement mélancolique tandis que le patron était en train d'arriver pour prendre leurs commandes.

« ...Mais malheureusement, certaines personnes sont juste incapables de donner sans reprendre. Hep, patron ! C'sera une Mullienne pour moi, kéhé ! »

Pas un instant de répit ! Une fois le colosse moustachu reparti, la jeune femme enchaîna aussitôt avec une autre question. Elle était curieuse ! Mais d'un autre côté, ça signifiait aussi qu'il l’intéressait... Quel tombeur, bordel ! Même pas besoin de draguer, les meufs se perdaient toutes seules dans ses filets, kéhé ! Toutefois, cette question lui montra qu'il fit bien de filer à travers les airs : En plus d'éviter la petite possibilité d'être reconnu, il se montrait comme étant un individu fuyant Dark Chess et étant opposé à lui. Kéhé, il était vraiment trop fort.

« Je te l'ai dis sur la grande roue : J'ai mes raisons, kéhé. »

La série d'interrogations trouva une fin abrupte avec l'arrivée des plats, qui eurent raison de l'attention de Kiara. C'te morfale. Kagami n'était pas en reste avec sa pizza aux saveurs épicées qui ne manquèrent pas de lui arracher la gorge. Il avait beau être né à Mu, les saveurs locales lui faisaient bien du mal ! Sans un mot, il termina rapidement son plat avant de prendre la parole, d'un ton encore plus sérieux que lorsqu'ils étaient sur la grande roue.

« Ecoute Kiara, je ne vais pas y aller par quatre chemins. J'ai bien vu à quel point tu étais curieuse, et j'ai finalement compris ce que ça cachait. Il faut donc que je te le dise maintenant... »

Il ramena ses coudes sur la table pour joindre ses mains entre elles, renforçant son air sérieux, voire dramatique.

« Je ne suis pas un garçon facile. Donc, mon pénis restera dans mon pantalon pour la soirée. J'espère que tu comprends et que tu sauras réprimer ton évidente soif de coït, car je ne fais jamais rien le premier soir. »

Une fois les choses bien mises au clair, il fit signe au patron de venir prendre la commande des desserts. Celui-ci lui proposa la carte où était listée moult plats gras et sucrés, avant que Kagami ne décline l'offre. Il savait déjà ce qu'il voulait : Un putain de parfait à la fraise des familles, bordel ! Durant leur temps d'attente, alors qu'il avait repris son ton enfantin, l'homme masqué prit l'initiative de redistribuer les rôles :

« Kéhé ! Et donc, t'es du coin ou t'es là de passage ? Parce que pour connaître un endroit comme ça... »

Les desserts arrivèrent finalement, pour le plus grand bonheur d'un Kagami qui avait du mal à contenir le filet de bave qui perlait sur le coin de ses lèvres. L'instant d'après, le parfait avait été consumé en un éclair, comme si il avait désintégré par une force occulte ou comme si il maîtrisait la téléportation, tandis que l'homme masqué, repus, se tenait le ventre affalé sur sa banquette.

« Oh, bordel ça fait du bien, kyaha ! Bien, bien, bien, on va pouvoir repartir en chasse, kéhé ! Mais, par contre... T'es sure d'vouloir venir ? J't'ai un peu embarquée sans te demander ton avis, fufu ! Donc t'es pas obligée de venir galérer avec moi tu sais, j'peux me débrouiller ! A moins qu'cette affaire t'intéresse aussi ? »

C'est vrai, elle devait bien avoir ses raisons pour encore être là. Il était déjà quasiment certain que sa question initiale concernant la réunion de mages blancs n'était pas innocente, son implication réelle restait donc à découvrir. Et à cet instant, Kagami sentait qu'il était sur le point de mettre le doigt dessus, qu'il ne lui restait qu'à creuser un peu. Confiant, il sortit du restaurant accompagné de Kiara avant de repartir sur les lieux de la rencontre. Les Pions étaient finalement partis, et la foule avait commencé à réinvestir la place, reformant le flux constant de passants dans la rue. Toujours pas de signe de gosses crasseux, cependant. Mais pas de problème : Kagami savait quoi faire ! Se mettant à tituber et à pousser des "hips", il mimait l'alcoolo venant de sortir de sa beuverie tandis que sa bourse dépassait légèrement de sa poche. Dans cet état, il fit signe à Kiara de le suivre, longeant ainsi l'un des bords de la rue, de façon à passer près des ruelles sombres qui jouxtaient la route. Après quelques minutes de marche, il eut la réaction attendue : D'un geste vif, il lança son bras en arrière pour attraper au col le morveux qui venait de lui faire les poches, lequel s'apprêtait à fuir avec son butin.

« Kéhéhéhéhé, t'arrives 100 ans trop tard pour espérer faire les poches du grand Ka... Oh bordel. ENCORE TOI ?! »

« AHHHH NON, PAS ENCORE LUI ! »

L'homme masqué, stupéfait face à une telle coïncidence, arracha sa bourse des mains du petit voleur, lequel n'était autre que le gamin à qui il avait botté le cul plus tôt au stand de barbes à papa. Traînant le gamin par le col jusqu'à un endroit isolé dans la ruelle d'où il venait, Kagami finit par lâcher prise, laissant le chiard partir se réfugier derrière Kiara.

« De tous les chiards crasseux, il fallait que j'retombe sur toi ! C'est le destin qui s'amuser à me faire chier pour s'fendre la poire, j'en suis sûr !... Rah, bon, pas le choix... Kiaraaaaaaa, tu peux le convaincre de nous emmener voir ses potes steuplaiiiiit ? Sans lui, c'sera impossible de les trouver dans une ville comme Nightown... Et si on les trouve pas, ben j'vais être triste, bouhou... »


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2035-karia-seiko-dragneel-la-mage-solaire http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2114-fiche-technique-karia-kagami http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
♠Lumière de l'ombre♥
Âge :
24
Messages :
361
Jewels :
92560
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
♠Lumière de l'ombre♥

Jeu 14 Jan - 19:12
Hum. Elle restait septique. Comment dire ? Il lui avouait en soit que oui il maîtrisait la gravité ce qui n’était pas forcément une bonne chose pour elle qui maîtrise la force du soleil. plus que ça. Il accentuait le fait que ce soit un maître qu’il lui avait appris. Pourquoi donc faire dans le mélodrame pour finalement ne pas répondre à ses questions ?
Il cachait beaucoup de chose et elle ne pouvait clairement pas lui faire confiance.

Mais il y avait plus intéressant pour le coup, son assiette et autant dire qu’elle n’avait rien mangé depuis ce matin. Moins goinfre sur son interlocuteur elle mettait cependant un point d’honneur à finir son assiette se qui ravirait, une bonne fois pour toute, le grand moustachu de tenancier. Elle avait prit une pizza légère tout de même, pas trop garnit t qu’elle pourrait manger sans trop de soucis.
Enfin finissant son assiette dans les dernière bouché elle eu le droit à un véritable sketch de Kamagi. Comment dire ? Elle restait là sa fourchette en suspend, il… iiiil… Non, il n’avait pas dit ça. Sérieusement pas.

Elle avalait sa boucher. Laissant couler la boucher en déglutissant au passage, elle devait tout faire pour ne pas s’étouffer. Elle répétait ses paroles… Encore et encore et encore. Son air sérieux, ses coudes sur la table. Ses paroles. Autant dire qu’elle bugguait.
Alors elle levait la main, lentement, surement, presque furieusement. On pourrait penser qu’elle allait le frapper de plein fouet pour se qu’il avait osait dire. Mais non, non, elle préférait faire quelque chose d’un peu moins violet pour lui. Elle se frappait le front. Un facepalm digne d’une reine. Qu’elle autre réaction pouvait elle avoir ? Elle ne répondait même pas à son imbécillité. enfin ci, quelques petits mots bien sentit qui lui laissaient un gout amer dans la bouche.

- T’es vraiment con enfaite.  

Elle relevait la tête  se pinçant l’arrête tu nez avant de voir le tenancier qui revenait avec la carte des dessert. Pour elle se serait une charlotte aux fraises. Elle en avait déjà mangé ici, c’était une valeur sure et il lui fallait bien ça pour faire passer la bêtise de son interlocuteur. C’était d’ailleurs à son tour de répondre à ses nombreuses questions alors que leurs dessers arrivait pour son plis grand ravissement.
Elle remercier le serveur et planter sa cuillère dans la charlotte pour en mettre une première bouché assez lentement dans sa bouche. Elle avait une réponse parfaite pour tous ceci. Absolument parfaite.

- Désolé mon chat mais je ne suis pas de ces filles qui s’intéressent à ton masque sans voir le reste et au passage couche le premier soir. Après tout, j’ai mes raisons ~ Dis toi que ses dernières engages également une parfaite connaissance de certaines villes.

Elle avait dit ça en posant le menton sur sa main, prenant un air et un ton suave et amusée. La vengeance est un plat qui se mange froid après tout. Rien de mieux dans tout ça. Puis ça dissolvait un peu plus son identité, rien de mieux. 
Ainsi elle finissait son dessert. Savourant ce dernier en prenant son temps. En regardant l’autre idiot au masque s’affalait sur sa chaise. Au moins ça avait fair assez bon pour qu’il lance un Ecrit comme le sien. Indiquant qu’elle n’étais pas obligé de venir. Et pourtant.

- Ca me dérange pas tu sais. Si je t’ai demandé des infos sur cette affaires c’est pas pour rien. Donc si ça peut me servir et m’en apprendre plus. Je t’accompagne.

se lever, payer l’addition et finalement le suivre dans une artère maintenant pleine de monde. Il avait un plan en tête et elle ne pouvait pas y redire grand chose. Si ça leur permettait finalement d’avancer elle voulait bien le laisser faire. Ca pourrait peut être lui en apprendre plus sur tout ça.
Le voyant imiter un homme soule, elle eu la surprise de voir également qu’il avait une bonne garde et de bons réflexe. Trahissant ainsi le fait qu’il n’était vraiment l’imbécile qu’il paraissait être, non, loin de là, il était expérimenté.  
Un enfant. Et pas n’importe lequel, la base de tout leur malheur venait finalement d’apparaitre, au grand damne de la princesse, Malheureusement il était en faute et elle ne pouvait pas vraiment l’aider. Sauf quand Kamagi se mit à minaudé une demande absurde.

- Pourquoi toi…  

Elle soupirait, se pinçant à nouveau l’arrête du nez avant d’attraper la main du garçon ainsi que celle de Kamagi pour les emmener dans un endroit un peu plus solitaire et calme, loin des oreilles expertes. Alors, elle se baissait à sa hauteur. Plongeant son regard dans le sien en souriant doucement.

- Tu as tenté de nous avoir et de nous dépouiller. Pour te faire pardonné j’aimerais que tu nous emmène auprès de tes petits copain.
- Et si je refuse ?
- Je le laisse en pâture à cet homme présent juste là.  

Elle pointait Kamagi du pouce, souriant de façon amusé alors que le jeune garçon réfléchissait un peu. Oui, non, oui, non… Qu’allait il faire au final ?
Il semblait réfléchir pendant de longues et longues minutes. Alors, sans dire mot, il attrapait la main de Karia pour l’emmener avec lui. La louve fit signe à Kamagi de les suivres dans le dédale de ruelle.
Il les menait jusqu’au fin fond de la ville, sur une petite place difficile d’accès. Caché de tout. Là des enfants jouaient, riaient, mangeaient. Vivaient. Elle qui trouvait la vie des orphelin de Fairy tail difficile elle pouvait dire maintenant qu’ils avaient le grand luxe. L’enfant lâchait sa main pour appeler ses amis. Chacun trouvait la tête vers eux. Curieux, le regard plein d’appréhension et de questions.

- Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal, mais nous aurions des questions à vous poser. Auriez vous entendu quelque chose sur une réunion de mage blanc qui aurait eu lieux aujourd’hui ?  

Savoir dans quelle merde elle était ? Oui, c’était entre autre la base de sa question. Elle pourrait également, peut-être savoir un peu plus de chose sur les recherche de Kamagi, savoir qui il était pour la rechercher ainsi.
Alors elle le regardait, l’invitant à poser ses questions et peut être à obtenir des réponses.



Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Afficher la navigation