PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

[Pv Béatrix] Mise au point
avatar
Invité
Invité

Lun 26 Oct - 15:08
« Mise au point »
"Béatrix Frollo hein ? "

Une fin de mois. Un début de semaine comme les autres, je me lève, me lave après avoir manger peu pour le petit déjeuner. Je m'habille ensuite, sortant pour aller jusqu'à la caserne de ma division. Les membres du conseil que je croise me saluent, je leur rends leur salut. J'observe le tableau en entrant, pas beaucoup de missions, je passe par la salle de repos. Tout le monde attend tranquillement la fin de la journée pour les informations, moi le premier je dois dire. Je vais jusqu'à mon bureau à l'étage. Je m'assois dans mon fauteuil devant mon bureau, sors une bouteille à moitié vidée, me sers un verre jusqu'à la ligne du milieu et sors les dossiers des membres de la division de traque affin de mettre au point les tableaux définissant les meilleurs traqueurs du mois. Je regardais les missions réussies et échouées de chacun. Tout se passait très bien pendant la première heure, cependant au début de la seconde, je tombai sur une femme dont le taux de réussite était bien trop faible.

Bash- "Béatrix Frollo hein ? ..."

Je regardais sa fiche en me demandant ce qui causait tous ces échecs.

???- "Bash, vire-la, c'est un élément nuisible. ..."

C'était moi, enfin le moi "blanc" . Celui qui prône la paix silencieuse. La plus sombre partie de mon esprit...

Bash- "Je ne suis pas comme toi."

OtherBash- "C'est vrai, je suis toi, mais tu te refuses à l'admettre."

Bash- "Il n'y a rien à admettre, tu n'es pas moi, preuve en est t'es idéaux destructeurs"

Le "moi" blanc se mit à rire aux éclats avant de disparaître comme à son habitude.
Le "moi" blanc se mit à rire aux éclats avant de disparaître comme à son habitude. Après tout, je ne suis pas de ceux qui virent les éléments inférieurs, chaque être à sa chance.
J'envoyai donc l'ordre de la faire venir à moi, ayant en tête quelques questions que je voulais lui poser afin de mettre les choses au point. Lorsqu'elle entra dans la pièce, je la saluai avant de commencer.

Bash- "Béatrix ? Bien, asseyez-vous. "

Bash- "J'ai observé vos résultats de ce mois-ci, et comment dire... Vous faites partie de ceux qui n'ont pas réussi un dixième de leurs missions. Je voulais donc savoir si vous avez quelconque chose à me dire."

Je voulais connaître les raisons de cet élément, dans le cas où il ne s'agit que d'un manque de compétence cela me rassurerait énormément, après tout, c'est bien plus simple d'entraîner un traqueur que de faire semblant de ne pas voir des échecs volontaires...

Béatrix Frollo

Pseudo
Le second Bash n'apparaît que dans mon esprit de par ma schizophrénie, je suis bien sûr le seul à être au courant, vivant ça comme une sorte de secret honteux.
Merci à notre Ryuu Seiko Dragneel nationale pour Fairy Tail Rebellion

http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/ http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Mage de Rang D
Âge :
100
Messages :
19
Jewels :
45930
Date d'inscription :
17/10/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Mage de Rang D

Mer 28 Oct - 1:31
Il n'était jamais facile d'avoir une double vie. Quelque soit les vies en question. Mais, admettons tout de même qu'être la protectrice de la veuve et de l'orphelin tout en travaillant pour le tyran de ce monde montrent que ces deux vies sont lourdes à supporter. Heureusement, Béatrix Frollo a la tête sur les épaules et une excellente force de caractères. Elle pouvait tenir grâce à son bonheur d'être une femme, une vraie, en tout point ou presque. Actuellement, Béatrix se regardait dans le miroir sans ses vêtements ne gardant qu'un sous vêtement masculin, plus confortable que ceux des femmes. Elle n'avait ni perruque, ni robe. La traqueuse voyait Benjamin dans le miroir. Un garçon qui n'avait pas confiance en lui mais, semblait tout de même heureux. Oui, cet individu était heureux de son choix de vivre. Et tant que ce bonheur perdurait, sa force de caractère le préserverait des plus grands tourments.

Malheureusement, quelqu'un d'anondin vint frapper à sa porte et lui ordonna de se préparer et de se rendre dans le bureau. Par chance la chambre de Béatrix était fermé puisque le garde avait voulu entrer sans frapper. Prenant sa voix mielleuse, Benjamin disparut.

«  Oui, oui, j'arrive. Attendez un instant » dit-elle d'une voix féminine et gênée en s'emparant de sa robe et de sa perruque, les remettant rapidement tout comme ses bottines confortable avant d'ouvrir la porte

En quelques mots échangés, Béatrix comprit rapidement qu'elle aurait affaire à Bash et sa magie de la traque. Intimidée par sa magie dont elle ne savait pas grand chose, la jeune femme demanda à son collègue d'attendre. En quelque secondes, elle se montra coquette et s'empara d'un flacon pour se parfumer. Elle en mit beaucoup, volontairement pour troubler l'odorat de Bash et ainsi cacher le fait d'être un garçon. Satisfaite, elle suivit son collègue durant quelques minutes en se demandant qu'est ce qu poussé son capitaine à la convoquer. Elle s'imaginait tous les scénarios inimaginables. La magicienne était même prête à faire usage de Serenitatem pour fuir la forteresse si les choses se passaient mal.

Laissée seule face au bureau de Bash, elle frappa, attendit l'autorisation et entra. Son supérieur la salua, elle répondit pas un révérence avant de s'asseoir sur sa chaise, respirant un grand coup pour se calmer et être prête à répondre aux questions. Tendue, elle fixa son capitaine dans les yeux, ayant l'audace de ne pas détourner le regard et l'écouta attentivement. Extérieurement, rien ne parut sur le visage de Béatrix mais, intérieurement, elle s'en voulait d'avoir été tant laxiste avec les mages légaux libérés. Pas spécialement Arashi, puisque c'était un maître de guilde, mais d'autres, de simple membres. Elle devait trouver une excuse et sans réfléchir prit la parole

« Sire Molrich, connaissez-vous ma magie ? Serenitatem ?  C'est une magique assez unique qui ne réagit qu'à mes émotions et ma volonté. Or, je suis une femme qui préfère se défendre et préserver ses camarades. » Elle marqua une pause, ça, c'était fait, de paraître faible.

«  Toutefois... Ce n'est pas suffisant. Mes partenaires se sont fait abattre par l'adversaire et je n'ai pas été assez forte pour les protéger. Serenitatem a ses limites et je n'arrive pas à l'utiliser à son potentiel malgré toute ma volonté. C'est pour cela que des gens, comme Alexander sont morts en ma compagnie... Je crois que je ne suis pas faîte pour les champs de batailles.» De cette manière, elle justifiait son inutilité, un mauvais placement. Toutefois il était hors de question d'être mise de ôté

« Mais je veux progresser ! Je veux venir en aide à mes camarades et arrêter ces mages illégaux qui se permettent de dire qu'ils détiennent la véritable justice tandis que le conseil est détentrice de cette dernière ! Je déteste l'idée qu'ils nous nuisent et font de nous des monstres auprès de leurs semblables ! Alexander et les autres ne l'étaient pas ! C'étaient des gens bien... Leurs bourreau ne méritent pas de vivre ! Alors ecusez mes échecs, mais ne m'écartez pas de la chasse et ne me renvoyez pas ! »

Béatrix souhaitait ardemment. Elle mêla compassion et autre faux sentiments à la vérité pour que le tout soit assez crédible aux yeux de son supérieur. Et il était hors de question qu'elle soit renvoyée. Ce conseil était pourri jusqu'à la moelle et des personnes devaient agir comme des lueurs d'espoirs. Comme le faisait Béatrix. Tant qu'elle serait membre de la brigade, les mages blancs seraient préservés des griffes du Dark Chess et de l'Empereur. Pour le bien de tous, la jeune femme ne devait pas quitter son poste et continuer sa lutte. Et elle ferait en sorte que Bash la laisse où elle est.

avatar
Invité
Invité

Dim 8 Nov - 14:51
« Mise au point»
"Lequel du faux et du vrai à le plus de valeur ?"



J'avais inspiré un grand coup, ce qui me fit remarquer que le mage avait mis une dose de parfum assez conséquente pour que son odeur naturelle soit brouillée, elle essayait soit de cacher quelque chose, soit simplement de masquer son odeur qu'elle n'appréciait peut-être pas, enfin, je n'étais pas focalisé sur son odeur donc je n'en dîs mot. Elle expliqua rapidement le but de sa magie avant d'argumenter le pourquoi de ses échecs, son ton était le bon, cependant lorsqu'elle évoqua la mort de son compagnon, je ne sentis rien, pas le moindre saut de là par de son cœur, pas la moindre accélération, elle n'était pas plus désolée que cela. Enfin, ce soldat était loin d'être le plus intelligent ou le plus fort, ce qui me gênait à ce moment précis, c'était si cela avait était son oevre. Je ne le pensais pas réellement, mais c'était une hypothèse à garder à l'esprit. Je continuais d'écouter, elle voulait absolument rester dans la division, elle était sincère sur ce point, elle n'avait pas l'air de mentir.

"Je n'ai pas l'intention de te renvoyer, tout du moins, pas encore. Je veux simplement que tu sache quelque chose. La plupart des echecs lors de missions sont dûs au non-consentement du soldat impliquer. Je ne dis pas que tu es une traîtresse."


Je regardais la jeune femme dans les yeux, son regard était celui d'une personne motivée et sûre. Pourquoi ? Je ne le savais pas, cependant, il était contre ma politique de renvoyer un soldat qui n'a pas était prit en train de commetre un acte contraire au code.

"Sache que je ne suis pas avec le conseil, ni même avec Dark Chess ou avec l'empereur, je suis à leurs ordres. Je gagne ma vie en leurs obéissant, mais jamais je ne déroge à mon éthique. Si tu ne veux pas tuer quelqu'un, ne le tue pas, cependant n'empêche pas tes compagnons de le faire."


Je continuais de la regarder en silence pendant une seconde avant de me lever et de marcher jusqu'à la fenêtre derrière mon bureau.

"Je suis tolérant, pas idiot, souviens t'en. Je sais ne pas regarder, mais je vois tout. "



Je pensais avoir été assez convaincant sans paraître trop compréhensif, après tout, je n'étais capitaine que depuis peu, je ne savais pas encore qui était blanc et qui était noir...
Pseudo

Pseudo
Petite info Hors Rp ?
Par Ryuu Seiko Dragneel pour Fairy Tail Rebellion

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1