PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

In the middle of a forest ... [PV Elléhanor]
avatar
Invité
Invité

Mar 20 Oct - 18:03

La sueur perlait sur le front de Nemo, et commençait à couler le long de son visage jusqu'à tomber en petites gouttes de son menton. L'homme commençait également à haleter légèrement.

"Quelles conneries ... L'air frais et vivifiant de la forêt, tu parles. Ça fait des semaines que je patauge dans ce merdier."

En fait de merdier, Nemo marchait sur l'herbe la plus gracile et verdoyante que l'homme fut jamais autorisé à voir. A perte de vue, cette pelouse s'étendait dans une petite clairière bordée par les troncs massifs caractéristiques de Foreslate. Mis à part la délicate chanson de quelques oiseaux et le bruissement du vent entre les feuillages, aucun bruit ne venait parasiter la scène, qui aurait relevé aux yeux de n'importe qui du bucolique.

"Oh, c'est ... sympa comme endroit."

Nemo décida de faire une halte sur ce lopin de terre, et alla trouver un endroit où son dos pourrait se reposer contre l'écorce maternelle d'un tronc.

"Tu te remets à parler tout seul ... C'est malin. Est-ce que je deviens sénile ? C'est un peu tôt, non ? Quoi que ... J'm y perds dans tous ces chiffres. Bah, parler tout seul a jamais fait de mal à personne, nan ?"

Une fois installé, il posa son arme à son côté, et rabaissa son couvre-chef de façon à être caché des rayons du soleil. Il entama alors ce qui promettait d'être une sieste revigorante.

C'est cependant dans un rêve plutôt étrange que ses pensées émergèrent, alors que Morphée l'emprisonnait de ses bras. Nemo était perdu dans ce qui ressemblait à l'espace. Le vide, constellé d'étoiles et de nébuleuses aux couleurs lactescentes. C'était un spectacle plus beau que tout ce qu'il avait pu admirer jusque-là. L'infini semblait l'appeler, et la seule envie qu'il avait était de plonger dans le trou béant de l'inconnu, d'explorer le néant qui s'offrait à lui. Il commençait à nager, ou au moins à essayer de bouger dans cet espace vide, quand il aperçut une lueur se précipiter vers lui. En fait, c'était plus qu'une simple lumière, et il réalisa bientôt qu'il s'agissait d'une sorte de cube bleu, duquel émanait un son ressemblant à s'y méprendre à celui d'une personne en train de s'étouffer. Nemo voulut éviter ce danger, mais alors que le vaisseau allait le percuter, il ouvrit les yeux dans un sursaut. Il se releva légèrement, alors que lui venait l'impression d'avoir entendu quelque chose avant son réveil. "Le soufflé est ton ami ..."

"Tu dérailles, vieille branche ..."

Il allait poursuivre, mais s'arrêta net, tendant l'oreille. Le chant des oiseaux, le vent dans les arbres ... Et pourtant il lui semblait percevoir un tiers son.

"Vous savez, c'est pas sympa de faire le fourbe comme ça."

Pas de réponse.

"Dites, vous êtes pas un lapin au moins ?"


avatar
Invité
Invité

Mer 21 Oct - 10:59
Elléhanor avait quitté tôt la guilde ce matin. Elle devait prendre la route pour Foreslate et se rendre à la forêt des morts. Les légendes qui la citent l'intrigue au plus haut point. Elle se disait qu'elles pouvaient être vraies et qu'elle pourrait y découvrir des choses intéressantes. Elle ne prit pas la peine de proposer son escapade à un autre membre de la guilde, elle préférait être seule lors de celle-ci.

Elle mit plusieurs jours pour atteindre sa destination. Préférant voyager de nuit tout en cachant son tatouage de guilde. Le voyage ne fut pas toujours aisé, plutôt fastidieux à vrai dire. Mais tout cela en valait la chandelle, elle se le persuadait à chaque instant. Il fallait qu'elle découvre des indices pouvant mener à la découverte des artefacts. C'était, pour Elléhanor, le seul moyen pour faire renverser les choses actuelles. Mais avant de parvenir à destination, il fallait passer par la forêt perdue.

Quand elle arriva à la lisière de la forêt, Elléhanor senti l'air frais dans ces cheveux, ainsi que le chant mélodieux des oiseaux sauvages. Relevant, en serre-tête, ces lunettes de soleil sur ces cheveux, elle examina le chemin qui s'offrait à elle. Ajustant son sac à dos, resserrant son paréo, elle se lança dans une randonnée plus ou moins improvisée. Elle dut marcher ainsi trois bonnes heures, le soleil tapant au travers du feuillage. Elle arriva à une petite clairière, fort charmante pour les yeux. Elle chercha des yeux la suite du sentier, s'avançant dans la clairière tout en faisant le tour à l’orée des arbres. Ces yeux se posèrent alors sur une masse noire à l'ombre d'un arbre. S'approchant le plus discrètement possible, elle resta tout de même à l'abri des regards. Cherchant des yeux un signe distinctif permettant de l'affilier à une guilde, elle n'en trouva pas, surtout au vu de son accoutrement qui recouvrait chaque partie de son corps. Celui-ci remua légèrement et se mit à marmonner. Comme s'il était endormi et qu'il parlait dans son sommeil. Ce qui était le cas, mais ces paroles étaient incompréhensibles. Il remua plus vivement cette fois-ci et tout devint étrangement silencieux. Le chant mélodieux des oiseaux c'était interrompu. Le souffle de vent faisant chanter les arbres, s'était levé.

"Vous savez, c'est pas sympa de faire le fourbe comme ça."

Elléhanor resta muette, ne sachant pas si elle devait répondre ou juste quitter les lieux sans faire de vague. Il aurait d'ailleurs été plus sage de quitter les lieux, de continuer son chemin pour découvrir ce qu'elle était venue chercher. Mais non, elle resta planter là, scrutant l'homme qui s'était réveillé.

"Dites, vous êtes pas un lapin au moins ?"

Alors un petit rire s'éleva des arbres, Elléhanor s'approcha dans la lumière pour se découvrir. Un air amusé sur le visage.

« Veuillez m'excuser, mais vous aviez un sommeil plutôt agité. »

Elle plongea ces yeux dans ceux de l'inconnu, comme pour essayer de lire en lui. Elle détourna assez vite le regard, comme si elle avait peur de le faire entrer dans un autre monde.

« J'ai été aussi surprise de rencontrer quelqu'un dans un endroit aussi reculé. »

avatar
Invité
Invité

Ven 23 Oct - 17:56

Le visage de la jeune femme apparut comme une étoile rare dans tout ce méli-mélo végétal. Nemo fut tout de suite saisi par le calme olympien qui irradiait de son visage. Sa présence semblait rasséréner le vent, adoucir les piaillements des volatiles, et emplir l'atmosphère d'une sorte de zénitude. En même temps que cette incarnation de Bouddha, Nemo plongea son regard dans celui de l'ingénue, n'y trouvant que la confirmation de son précédent sentiment. Le jeune femme détourna cependant bien vite le regard, comme si elle était gênée par les yeux, qui se faisaient presque insistants, du dormeur du val. Ce n'était certes pas la première personne à réagir ainsi devant lui, mais Nemo s'en trouva néanmoins déconcerté. Les gens avaient la fâcheuse manie de détourner le regard quand ils se hasardaient à le regarder les yeux dans les yeux. Bien évidemment, la raison lui en échappait complètement.

"Un endroit aussi reculé ... C'est l'expression qui convient."

Il se leva d'un bond souple mais gracieux, et tendit une main amicale à sa nouvelle interlocutrice.

"Je suis complètement perdu dans ce merdier depuis des semaines. Appelez-moi Nemo, c'est ce que font la plupart des gens."

Il se tourna ensuite de nouveau vers la mare verdoyante qui s'étalait à ses pieds, grouillante de la vivacité des plantes.

"Je sais vraiment pas ce qui m'a pris de venir ici. Ca doit être une lubie du précédent, il était du genre à se fixer des objectifs bizarres ... Ca fait des semaines que j'erre dans ce trou, sans avoir croisé le moindre humain. Par contre, j'ai eu des conversations passionnantes avec les piafs. J'ai aussi une furieuse envie de viande, tiens. Ca fait des jours que j'me nourris plus que de feuilles et de racines. Mon cerveau va finir par se rebeller, et embarquer mon intestin avec ... J'ai toujours été contre les révoltes violentes."

Il jeta un regard interrogatif à la jeune femme, oubliant complètement ce qu'il venait de dire.

"Qu'est-ce que quelqu'un comme vous peut avoir à faire par là ? Vous devez pas être une locale, vos vêtements sont trop différents de ce qu'on voit ici. Vous, vous devez venir d'une ville. Peut être même ... Peut être même que vous êtes une magicienne", dit-il d'un ton malicieux, les yeux pétillant de curiosité.


avatar
Invité
Invité

Ven 30 Oct - 16:10
Elléhanor ne souhaitait pas trop perdre son temps dans le coin. Sétons jamais, des magiciens des guildes noirs pourraient très bien rôder dans le coin. Et puis, elle avait d'autres chats à fouetter. Mais l'homme l'intriguée. Comme un enfant avec un jouet dont il ne comprend pas le fonctionnement.

"Un endroit aussi reculé ... C'est l'expression qui convient."

Elle fut légèrement surprise quand l'homme se relevât avec agilité, la faisant reculer de trois pas, prête à prendre ces jambes à son coup. La jeune femme fut néanmoins ravie de pouvoir contempler l'homme sans avoir à baisser la tête, ce qui lui arrivait régulièrement quand elle est en ville.

"Je suis complètement perdu dans ce merdier depuis des semaines. Appelez-moi Nemo, c'est ce que font la plupart des gens."

Elle scruta la main, plissant les yeux tout en réfléchissant. Et si c'était un piège ? Et s'il cachait bien son jeu pour mieux appâter les pauvres demoiselles se promenant seule ? Mais quand on est éduqué, on ne refuse pas les marques de politesses. C'est avec une légère méfiance qu'Elléhanor serra la main de dénommer Nemo.

« Enchanté Nemo. Appelé moi Elléhanor… Et vous avez un chemin vers l'Est qui vous ramènera au-dehors de la forêt, si vous le souhaitez. »

Mais celui-ci n'avait plus l'air de l'écouter. Se lançant alors dans un monologue incompréhensible pour la jeune femme. Elle se mit à rire doucement, se demandant s'il n'est pas fou, ou peut-être en manque cruel de compagnie et d'un bon repas. Puis il lui lança un air interrogateur, comme s'il venait de se souvenir qu'elle était là :

"Qu'est-ce que quelqu'un comme vous peut avoir à faire par là ? Vous devez pas être une locale, vos vêtements sont trop différents de ce qu'on voit ici. Vous, vous devez venir d'une ville. Peut-être même ... Peut-être même que vous êtes une magicienne"

Un air inquiet s’afficha alors sur le visage si serein d'Elléhanor. Elle réfléchit assez vite pour trouver une réponse ne dévoilant pas trop d'elle :

« Et bien, je suis archéologue. Et les contes qui citent la Forêt des Morts m'intrigue, je suis donc en route pour savoir s'il y a une part de vérité. »

Elle se disait que c'était parfait comme ça. Ni trop peu et ni trop. Simple et concis et ne révélant pas qui elle est.

« Et vous ? Vos conversations avec la faune locale vous ont tellement pris de temps que vous n'avez pas vue le sentier à l'Est ramenant au-dehors de la forêt ? »

Habile, ou pas, mais elle préférais changer de sujet et pourquoi pas se débarrasser du monsieur. Oui, elle aurait mieux fait de ne pas se manifester lorsqu'il s'était réveillé.

avatar
Invité
Invité

Sam 7 Nov - 16:09

Nemo considéra attentivement la jeune femme. Elle avait l'air de savoir ce qu'elle disait. Même si il avait l'impression de l'avoir légèrement effarouchée, il la sentait plutôt sûre d'elle.

"Une archéologue ? Ca c'est un joli métier. J'ai moi-même été conservateur de musée il y a longtemps. C'était une autre vie, en quelque sorte. Et ca remonte à ... des siècles, j'ai l'impression."

En effet, il croyait se rappeler une vie sous un autre visage où il avait dirigé et protégé un musée. C'était un beau musée, ancien, et regorgeant de trésors de l'Histoire. Labyrinthique, on se perdait facilement entre deux couloirs bordés d'artefacts d'une ère antique. Cependant, c'étaient des mémoires d'un autre temps, très lointain, et floues. Le plan du musée ne se dessinait plus que vaguement dans l'esprit de Nemo, et il se surprit à penser qu'il se faisait vieux.

"Désolé, je radote un peu ... L'âge me rattrape, petit-à-petit."

La jeune femme désigna alors le sentier sur la droite de Nemo. Il tourna le regard vers ce passage à travers les buissons, et se sentit tout d'un coup bien idiot face à l'évidence de cette issue. Il avait longé la route de son salut pendant un bon moment sans s'en apercevoir, et maintenant qu'elle apparaissait comme un miracle dans les ténèbres de sa perte, il ne savait plus trop s'il avait envie de se sortir de ce pétrin.

"C'est p'têt pas la faute des lapins, mais j'avais pas vu le sentier. Et pourtant, ça fait une pige que j'le suis. Mais c'est la solution de la facilité. J'aime bien me compliquer la vie. C'est comme ça qu'on croise les accidents. Tenez, si j'avais aperçu ce sentier plus tôt, je l'aurais suivi et on se serait pas tombés dessus l'un-l'autre. Après, est-ce que c'est un bon ou un mauvais accident ? J'en sais rien, à vous d'me le dire."

Il jeta un regard malicieux à la jeune femme. Elléhanor, donc. Très bien. Elle n'avait rien dit à propos de sa réflexion sur l'éventualité qu'elle soit une magicienne. Etait-ce une simple étourderie, ou avait-elle quelque chose à cacher ? Nemo n'en avait, à vrai dire, aucune idée. Mais il préférait se baser sur la confiance plutôt que sur la méfiance, qui n'apportait à son goût que trop souvent le conflit. Peut être n'était-elle pas une magicienne, après tout. Tout le monde ne pratiquait pas la magie. Il avait largement eu l'occasion de le constater quand il était tombé sur une famille de locaux, qui n'avait pas la moindre idée de la notion de magie. Mais elle, elle avait l'allure d'une citadine, il s'était déjà fait la réflexion. Elle devait en connaître au moins un brin sur la magie.

"La Forêt des Morts ? Ca a pas l'air franchement sympa comme endroit. Non, vous voulez vraiment aller là-bas ? Rien que le nom suffit à me faire flipper. M'enfin, c'est vous qui voyez. J'espère que vous savez vous défendre ..."


avatar
Invité
Invité

Dim 15 Nov - 16:02

La jeune femme n'était pas réceptive à ses tentatives de conversations. Nemo avait l'impression de parler tout seul, et ses recommandations tombèrent comme un soufflet dans le silence de la forêt, seulement interrompu par le léger gazouillis de quelques oiseaux exotiques.

"Enfin, si vous êtes là, c'est que vous avez survécu. Y'a pas de raison que vous claquiez en chemin. Même si le nom fait vraiment pas envie ... Mais c'est pour une bonne cause, donc je peux qu'approuver."

Il pensait ce qu'il disait. L'Histoire, c'était pour lui une des bases sur lesquelles se fondait une société. L'Histoire, la mémoire du passé, c'était l'échappatoire face aux pièges que pouvait tendre le futur. On pouvait éviter les mauvaises décisions, et prendre les bonnes, en se souvenant des actions du passé et de leurs conséquences. Nemo se sentait tout à fait proche de cette discipline, et il croyait même, dans un lointain passé ... Mais peu importe, c'était un détail. Toujours est-il que le but du voyage de Elléhanor était d'une intention louable. Il ne pouvait que l'encourager dans sa recherche de la vérité quant au passé.

"J'espère que vos recherches porteront leurs fruits. L'Histoire, c'est pas quelque chose à prendre à la légère, et on a toujours besoin de plus d'informations. Mais, la soif ne doit pas engendrer la cupidité. Le passé doit parfois rester secret. Il y a des terres qu'il vaut mieux éviter de remuer ... Ne faites pas trop attention, ce sont des radotages de vieil homme. Prenez soin de vous."

Là-dessus, il se leva et reprit sa route, ne désirant pas éterniser la conversation. Il avait du chemin à parcourir lui aussi. Il ne savait pas vraiment vers où aller, mais il savait qu'il fallait qu'il aille. Marcher, voyager, vagabonder, c'était en quelque sorte son objectif.

Les oiseaux s'étaient tus. Le vent sifflait maintenant sinistrement entre les feuillages. Une brume d'inquiétude voilà l'esprit de Nemo, alors qu'il s'éloignait de la paisible clairière. Le futur, son futur, était plus qu'incertain.


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1