PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bonjour à toutes et à tous,
je vous annonce que Kalerya Entre Monde ouvre ses portes !
Je vous invite donc à nous rejoindre sur le forum à l'adresse suivante :
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/


Au plaisir de vous revoir mes lucioles d'amours ♥️

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
[Mission] Un cheveu sur la soupe ! [PV Ryuku]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
23
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Sam 9 Avr - 19:57
Les mouvements rapides et précis du chef des comptables démontraient clairement son expérience avancée du combat. Oh oui, il avait dû s'entraîner durant des heures à reproduire les mouvements de dizaines de films d'action devant son miroir ! Un tel dévouement ne pouvait que laisser Kagami admiratif, tandis qu'il tentait de se défendre du mieux qu'il pouvait. La vivacité de son adversaire ne lui laissait guère le temps de tenter une manœuvre de riposte, et ce malgré le soutien de Ryuku qui lui aussi s'engageait de toutes ses forces dans le combat. Il ne pouvait qu'esquiver en attendant vainement qu'une ouverture se présente dans la défense du grand Shamero. Esquivant coup après coup, les deux mages parvinrent rapidement à prendre le rythme de ce qui semblait être davantage une danse qu'une réelle démonstration d'arts martiaux, ce qui eut pour effet de faire changer de tactique le samouraï en herbe. Celui-ci bondit en arrière avec agilité avant de positionner ses mains en avant comme pour incanter une technique. Sérieusement ? En plus de se débrouiller aussi bien qu'un maître d'arme au sabre, ce bâtard maîtrisait la magie ? Bordel ! L'homme au masque fut cependant rassuré de voir qu'il ne s'agissait que de l'énonciation du nombre pi. Il esquissa un rictus sous son masque, connaissant lui-même plusieurs dizaines de décimales suite à de nombreux concours de culture générale l'ayant opposé à l'Empereur par le passé. Malheureusement, il était dans son personnage ! Il se mit à tenir son ventre des deux mains, comme s'il était pris par de violentes crampes d'estomac, avant de tomber au sol pour se mettre en position fœtale. Sur le plancher, il convulsait de la même manière qu'un épileptique en pleine crise ou qu'un ver de terre en panique.

« R-Ryuku-chan !!!!!! MON CERVEAU !!!!! IL FOND !!!!!! IL FOOOOOOONNNNNNND ! AAAAAAARGH !!!!!! »

Prenant son courage à deux mains, lui aussi ayant visiblement souffert de la puissante attaque mentale, le Dragon Slayer glacé se saisit d'un coussin avant de le lancer d'un jet net et précis en plein dans l'ordinateur du comptable, qui focalisa instantanément son attention sur la machine désormais fumante alors qu'elle gisait sur le sol, inerte. La réaction ne se fit pas attendre : Shamero hurlait à la mort, se tenant la tête et pleurant toutes les larmes de son corps. Après qu'il eut examiné l'ordinateur et constaté qu'il était irrécupérable, sa voix prit un ton encore plus strident, comme si elle se déchirait sous le coup de la souffrance. Puis finalement, elle se fit de plus en plus distante après que le Seigneur des Comptables, submergé par le désespoir, eut sauté par la fenêtre. Ce n'est que lorsque le cri s'arrêta brusquement pour laisser place à un bruit de fracas métallique et d'antivol de voiture qu'un message d'annonce retentit pour annoncer la victoire de Ryuku et Kagami sur les comptables. Fiou ! Ils avaient eu chaud ! Se relevant, l'homme masqué ne put pas s'empêcher d'être fier de son compagnon et de l'éclat de génie qui les avait sauvés. Habituellement, c'était plutôt Kagami la tête pensante qui avait le chic de les sortir des pires situations, au contraire d'un Ryuku fonceur qui avait plutôt tendance à foutre encore plus la merde ! A croire que cette virée dans le labyrinthe était réellement en train de les rendre plus forts et plus expérimentés... Le mage noir rejoint le blondinet avant de lui adresser une tape amicale sur l'épaule, une tape tout à fait platonique et ne reflétant rien d'autre que le Bro Love qui les unissait. Et absolument rien d'autre.

« Bordel, t'es trop balèze Ryuku-chan, kéhé ! Depuis quand t'es aussi malin ?! Tu d'vrais penser à investir en bourse avec un intellect ausssi brutal, kyaha ! »

L'instant d'après, le décor se volatilisa, comme si ce qui avait précédé n'avait été qu'une illusion, que le fruit de leur imagination. Ils vérifièrent que Kasuki était bien là, et il fallait vraiment le faire avec minutie : Ce gars semblait n'être qu'un fantôme tellement il en branlait pas une ! Le groupe reprit ensuite sa route à travers les couloirs sinueux du labyrinthe, ainsi qu'aux moult pièges qui n'avaient plus aucun secret pour eux. Les esquiver relevait maintenant de l'automatisme, c'était comme si ils connaissaient leurs emplacements et leurs trajectoires par cœur ! Encore une fois, ils arrivèrent jusqu'à l'un des fameux carrefours qui allait décider de la suite de leurs pérégrinations. Cette fois-ci, ils optèrent pour une pioche à l'aspect pixelisé. Pourquoi ? Très bonne question. Au bout du couloir, ils tombèrent sur un nouveau portail qui les fit tomber dans un monde... Plutôt étrange.


Le trio était perdu dans une vaste prairie dont ils ne voyaient pas la fin. A l'horizon, à travers le ciel bleu se dressaient fièrement quelques montagnes dont la silhouette était légèrement dissimulée par un étrange brouillard. Autour d'eux, quelques arbres et quelques rivières entre lesquels gambadaient poules, cochons, vaches... Rien d'anormal, n'est-ce pas ? Et si maintenant je vous disais que tout ce qui vient d'être cité est cubique et pixelisé ? Ouais, cubique et pixelisé ma gueule. Autant dire que c'est bien crade visuellement. Et le pire, c'est que ça s'appliquait aussi à Ryuku et Kasuki, et donc très certainement à Kagami aussi ! Le mage masqué n'eut cependant pas de mal à reconnaître Ryuku par sa blondeur et sa veste rouge, et Kasuki par le fait que ce soit un random. Enfin, une différence apparaissait tout de même chez ce dernier : Il joignait les bras bizarrement, avait maintenant un gros pif à l'allure phallique, et émettait d'étranges bruits : "Haaah". Toujours aussi utile, quoi ! Ryuku quand à lui ne semblait pas plus perturbé que ça par la situation, trouvant même de bon ton de charrier l'homme au masque, qui devint blême à l'énonciation du mot "cubique". Aussitôt, il partit derrière un arbre, et on l'entendit simplement hurler :

« CUBIQUE ! Il est cubique aussi, bordel ! Tout c'que j'ai maintenant, c'est une GROSSE FRITE en guise de PÉNIS, PUTAIN DE BORDEL A COUILLES. »

Enfin, "hurler" serait plus approprié. Kagami n'avait émis aucun son : Ses paroles s'étaient affichées de façon manuscrite dans le coin inférieur gauche de son champ de vision. Il se souvint alors des bribes de discussion qu'il avait aperçu sur l'écran de Shamero, sans doute était-ce là le même principe... Sous le coup de la colère et du désespoir (Surtout du désespoir), il se mit à marteler l'arbre derrière lequel il s'était caché. Celui-ci commença à se craqueler de plus en plus à un endroit, jusqu'à que le bloc disparaisse, ou plutôt ne soit remplacé par un bloc de bois plus petit que l'homme masqué ramassa aussitôt. Le reste de l'arbre quant à lui, malgré l'absence d'une partie de son tronc, restait là, figé dans les airs. Quel monde de teubé. Celui qui avait inventé ça devait vraiment être une espèce de gros mongole pour omettre à ce point les règles élémentaires de la physique. Troublé par le cube qu'il venait de ramasser, Kagami ouvrit une sorte d'interface en voulant voir ledit cube de plus près. Au milieu des cases de l'interface, le cube de bois était là, à la disposition de l'homme masqué qui put le prendre dans sa main avant de le reposer au sol. Il commençait à comprendre comment fonctionnait ce drôle de monde, mais... Que devaient-ils faire pour terminer l'épreuve ?

« Oî Ryuku-chan, on branle quoi du coup ?! Ces enfoirés, même pas ils nous filent des indications ! Tout c'qu'on peut faire c'est jouer aux legos comme des putains d'braillards ! Et j'ai autre chose à foutre que d'me construire une baraque avec un p'tit potager, j'suis plus un gamin, merde ! Kyaha !... OH BORDEL ! C'est quoi cette merde ?! »

A l'horizon, une silhouette se dressait sur un plateau surélevé par rapport au trio. Durant les quelques secondes où elle resta figée avant de disparaître dans le brouillard, le groupe put distinguer ce qui semblait être un homme en train de les observer. Il portait un T-shirt vert et un pantalon bleu, avait les cheveux bruns et courts et la peau relativement bronzée. Mais le détail qui le rendait particulièrement terrifiant, c'était ses grands yeux blancs livides et totalement inexpressifs. D'instinct, l'homme au masque comprit aussitôt que cette apparition presque fantomatique était liée d'une façon ou d'une autre à l'épreuve en cours. Malheureusement, ils ne pouvaient pas faire grand chose dans l'immédiat : Le soleil pixelisé était déjà en train de se coucher, et le ciel commençait à prendre une teinte orangée. Il leur fallait trouver un abri pour la nuit, et si possible de quoi se nourrir. Et comme ils allaient vite le découvrir, ces deux objectifs étaient vitaux dans un monde comme celui-ci, un monde impitoyable où la survie était le seul mot d'ordre.


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Sam 9 Avr - 22:57




Ce monde cubique était plutôt amusant à première vue, et la démonstration de la gravité de ce monde montré par Kaga était plutôt amusante elle aussi. La chose qui était un peu moins amusant était ce drôle de type qui avait disparu aussi furtivement qu’il n’était apparu, ça laissait prévoir quelque chose de badass pour la suite.

Cependant, l’heure n’était pas à la réflexion, je pouvais voir dans mon champ de vision deux lignes, une avec des cœurs, et l’autre avec ce qui ressemblait des gigots, et deux de ces derniers avaient disparût, j’en déduisais qu’il s’agissait de la barre de vie, et celle de faim. Il fallait donc trouver de la nourriture et vite, surtout que le soleil était en train de se coucher, et l’on pouvait commencer à entendre des râles venant de partout à la fois.
Que fut ma joie quand, au loin, j’aperçus un cochon aussi moche que cubique, mais qui devait rester tout aussi comestible, je courrais vers lui, ce dernier ne faisant même pas case ma présence, avant de le frapper frénétiquement avec mon poing. Cependant, ce dernier se mit à courir dans tous les sens, je me retrouvais donc à courir comme le dernier des cons derrière ce cochon en continuant de le frapper avec le poing, avant que ce dernier ne disparaisse et laisse place à deux côtes de porc au sol qui firent aspiré dans une sorte d’inventaire à l’intérieur de moi.

Quand soudain, au moment où j’allais rejoindre mes compagnons, une sorte de chose bizarre à quatre pattes carré se jetais sur moi avant d’exploser, faisant disparaître presque tous mes cœurs, laissant au même endroit un énorme trou, avec pleins de blocs de terre, roche et quelques morceaux de bois qui venaient se loger dans mon inventaire.
Je courrais comme le dernier des abrutis jusqu’à mon petit groupe, avant de creuser la terre pour faire une sorte de couloir, en proposant de s’y loger pour la nuit, manière de pouvoir un peu manger et voir comment ce monde fonctionnait, on allais juste recouvrir d’un bloc le passage pour que les monstres ne puissent pas venir jusqu’à nous.

Une fois en protection, je demandais de l’aide pour creuser une petite grotte, manière que nous soyons plus à l’aise au lieu d’être confinés dans ce petit couloir.
J’essayais de découvrir en cachette l’interface de ce monde, cet inventaire me laissait perplexe, à quoi pouvait servir les quatre petits carrés à côté de notre personnage ? (qui apparaissait aussi dans l’inventaire, ce qui était assez troublant). Machinalement, je posais un bloc de bois qui avait atterri la dedans par le pouvoir de je ne sais quoi et, miraculeusement, il me donnait quatre blocs de planche en bois à la place de mon morceau.
Je ne savais pas à quoi cela rimait, je refaisais pareil avec les blocs de planches, mais rien ne se passait, je les mettais dans tous les carrés possibles avant d’en mettre un de chaque, ce qui me donnait un cube appelé « Planche à Craft ». Je ne savais pas à quoi cela rimait, mais je le prenais avant de le poser au sol.

Frappant de ma main droite dessus, il y eut une sorte d’action, laissant cette fois-ci non pas quatre, mais neuf bloc de libre, ce qui me laissait paraître qu’on allait avoir besoin d’énormément de choses, mais je ne comprenais pas de quoi, que pouvait-on faire ? La pierre allait servir à rien selon moi, et la terre encore moins.

« Eh Kaga-nii, tu sais à quoi peut servir tout ça ? On a aucun moyen de griller le cochon-là ! »

J’allais faire en sorte de glacer les côtes de porc pour les conserver, mais une chose me troublait, aucun pouvoir magique sortait de mon corps, c’était comme si j’étais devenu… Un humain de la plèbe…

« Ça ne s'est pas cool par contre ! »

Il allait falloir vite trouver un moyen de s’en sortir dans ce pays de merde, sinon je donnais pas cher de nos culs…

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
23
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Sam 9 Avr - 23:51
Kagami ne fut pas surpris de voir Ryuku tout plaquer pour se précipiter vers un cochon, il avait toujours eu une certaine attirance pour les truies. Fier de sa vanne qui ne sortira malheureusement jamais de son crâne, l'homme masqué songea à se rendre utile de son côté en récoltant diverses ressources qui pourraient leur être utiles. La première de ces ressources, hormis la nourriture que le Dragon Slayer se chargeait de récupérer, était sans conteste le bois, le précurseur de tous les matériaux de construction. C'était une tâche plutôt chiante, mais nécessaire étant donné qu'ils ne savaient pas combien de temps ils devraient rester dans ces contrées inhospitalières. C'est dans cette optique de durée qu'il entreprit une vaste opération de déforestation... A mains nues ! Bordel, dans leur monde à eux, il aurait tellement la classe... Là, on dirait juste un autiste qui aurait vécu une sale expérience impliquant des arbres par le passé. En tapant les feuilles, il eut même la joie de récolter quelques pommes qui allaient certainement leur être utile, compte tenu du fait que Ryuku ne semblait pas revenir de sa chasse épique et ne donnait plus signe de vie. Enfin, jusqu'au bruit d'explosion qui retentit quelques minutes plus tard, en tout cas. Alerté par la détonation, l'homme au masque revint en sprintant à l'endroit où ils s'étaient quittés et où ils avaient laissé Kasuki, lequel n'avait pas bougé depuis et semblait avoir perdu toutes ses facultés intellectuelles. Ses bruits étranges commençaient même à leur briser les couilles, pour tout dire ! Par chance, le blondinet avait réussi à récupérer quelques côtelettes de porc, ce qui laissait présager un copieux repas avec les pommes de l'homme masqué ! Pour se mettre en sécurité pour la nuit, rien de plus simple : Les deux hommes se mirent à creuser dans le sol avant de se recouvrir de terre.

« J'te cache pas qu'j'ai connu mieux comme piaule, kéhé ! »

C'était toutefois suffisant pour que Ryuku puisse se mettre à expérimenter les mécaniques régissant ce monde. A l'issue de plusieurs tentatives, il finit par créer une sorte d'atelier permettant d'avoir plus de blocs disponibles pour la création d'objets. Voilà qui était propice ! Fort de sa fortune en bois, Kagami put expérimenter moult recettes, dont plusieurs s'avérèrent porter leurs fruits : D'abord les cubes de bois travaillé et les bâtonnets de bois, puis vinrent les pelles, les pioches et les épées en bois pour équiper le duo. Mais un problème demeurait : Comment cuire ce putain de cochon ?

« Hmm... Il nous faudrait un four, et j'pense que même dans c'monde un four en bois effectif c'est aussi réel qu'un mage blanc avec des couilles, kyahah ! Va falloir récolter d'la grosse pierre, kéhé ! Ces pioches pourraient servir... En attendant, j'ai quelques pommes bien rouges, fufu ! »

Il commença à lâcher quelques pommes de son inventaire, qui furent automatiquement absorbées par Ryuku et Kasuki. Au même instant, le blondinet constatait, impuissant, que la magie était inopérante dans ce monde. Ce qui risquait d'être problématique, bordel ! Mais ils n'eurent pas le temps de se lamenter davantage, coupés par une série de sinistres gémissements et de claquements malsains qui provenaient d'à peine quelques blocs au dessus d'eux.

« O-Oï, c-c'est quoi ça...? J'vais m'chier dessus, Ryuku, j'vais m'chier dessus j'te préviens ! ALORS FAIS QUELQUE CHOSE ! »

Face à l'absence de réaction du blondinet, le mage se saisit de l'une des pioches en bois qu'il venait de confectionner et se mit à creuser frénétiquement vers le bas, comme pour éviter de penser aux horreurs qui étaient en train de déambuler au dessus de leurs têtes. Lorsque sa pioche finit par se heurter à de la roche et à se briser, il prit une pioche en main pour continuer sa progression en forme d'escalier tournoyant vers les profondeurs de la terre. C'était plutôt efficace : Plutôt que de se focaliser sur le bruit des monstres, il était maintenant tout seul dans l'obscurité à creuser vers on ne sait où, et avec par moment des bruits encore plus étranges qui venaient retentir dans la cavité ! Toutefois, l'homme masqué eut le loisir de récupérer du charbon, grâce auquel il put confectionner ses premières torches, et du fer en quantité moindre, qui s'avérerait surement utile par la suite. Puis enfin, le jour finit par se lever, pour le plus grand bonheur d'un Kagami qui avait obtenu un inventaire plein à craquer de pierre, de charbon et d'un peu de fer, et qui était prêt à en découdre avec l'artisanat. Première chose : Après plusieurs essais, il parvint à créer un four dans lequel il put cuire les côtes de porc de Ryuku à l'aide de charbon ! Et surtout, un coffre apte à stocker les ressources qu'il avait récupéré durant la nuit. Deuxième chose : Il se mit à utiliser le bois récolté la veille pour commencer à construire avec l'aide de Ryuku une ébauche de maisonnette pour ne plus avoir à dormir sous terre comme un clodo et à devoir se coller contre deux hommes d'âge mature à cause de l'étroitesse des lieux ! Dans quel monde un Roi devait se contenter d'un trou dans la terre pour dormir, sérieusement ?! Troisième chose... Et bien, elle restait encore à définir, de même que les limites de ce monde ainsi que tous les mystères qui l'entouraient... Un mystère d'autant plus persistant qu'ils n'avaient cette fois aucun guide pour les aider, aucune indication, et qu'ils ne savaient rien de cette étrange apparition aux yeux blancs. Ils avaient simplement été lâchés en pleine nature, seuls face à leur destin.

« On dirait qu'on est partis pour rester là un moment, kéhé ! Bon, l'plus malin ce serait d'aller explorer les alentours ou bien d'récolter des ressources sous terre maintenant qu'on a un début de mine sous la maison... On peut s'séparer pour faire les deux ou bien partir ensemble pour être plus efficaces, fufu ! A toi d'voir Ryuku-chan, kyaha ! Et Kasuki... Bah ! Il sera bien ici, on l'enferme dans la baraque et il fera pas chier mémé, kéhé ! »

Dans les deux cas, ils avaient l'équipement adéquat. Mais cela serait-il suffisant pour assurer leur survie en cas d'attaque de monstre ? Kagami repensa à l'explosion de la veille, inquiet de ce sur quoi ils pourraient tomber durant leurs pérégrinations. Des cases de son inventaire laissaient entendre qu'ils avaient la possibilité de s'équiper d'armures... Restait toutefois à en dénicher les matériaux. Tant de choses à faire, et si peu de temps !


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Dim 10 Avr - 1:54




Je n’avais pas vraiment fait cas de l’absence de Kagami avant que ce dernier ne remonte d’un trou aussi profond que l’inutilité de Kazuki, l’homme au masque avait ramené une quantité incroyable de ressource avant que nous allions construire ce qui ressemblait plus ou moins à une maison, laquelle nous avions bloqué la porte pour que Kazuki reste bien au chaud dedans, à l’écart de tout danger, comme il a pu si bien le faire durant les autres épreuves.
Kagami me proposait par la suite deux solutions, partir chacun de notre côté ou ensemble, la seconde me paraissais plus logique, ce que je ne manquais pas de lui faire remarquer.

« La seconde proposition est plus logique, vaut mieux partir en duo, on ne sait pas ce qui se passe vraiment la dedans, vaut mieux partir en laissant l’autre chieur se branler au chaud ah ah »

Le voyage pouvait alors commencer, j’aspirais une épée que Kagami me balançait avant de pouvoir partir à l’aventure.

La route était plutôt tranquille, on rasait des forêts, tuais des cochons, poulets et vaches, qui nous donnaient en plus de la viande, du cuir, nouvelles ressources dont nous allions devoir tester. Sur la route, nous traversions forêts, jungle et autres pays bizarre, en récoltant différents bois et, nous avions même trouvé des champignons.
Notre route la plus longue était sans doute quand nous avions atterri dans un vaste désert, nous trouvions canne à sucre, cactus, ramassions du sable et avions tué quelques lapins.

Soudains, j’arrêtais mon compagnon de route et lui indiquais un étrange bâtiment, ce dernier ressemblant à une sorte de temple. Cela voulait-il dire qu’il y avait de la civilisation dans ce monde ? En attendant, nous sautions comme deux gamins partant à l’aventure, l’entrée avait été un peu enterrée dans le sol, mais nous découvrions une étrange salle, avec des dalles de couleurs et un carré au centre.
Au moment où j’allais creuser au centre de la pièce, Kagami me poussa et creusa un bloc à côté du bloc central, avant d’entendre un bruit sourd, dans la vraie vie, il se serait surement pété une jambe, voir les deux. Je le rejoignais et vu mes cœurs partir en miette après la longue chute. Une dalle était là, posé au centre, frénétiquement, je la cassais avec ma pioche en bois, chose que je trouvais pas spécialement logique, mais après avoir vu un arbre flotter dans l’air, plus rien ne pouvait me surprendre.

La petite pièce était ornée de quatre coffres, j’en ouvris un, récupérant du fer, de l’or, des bottes en fer. Dans le second coffre, j’avais récupéré deux diamants, un plastron en fer, et deux livres violets, un portant le nom de « Fortune V » et l’autre « Efficacité III », je n’avais pas trop compris ceux que c’étais, car je ne savais pas lire, mais Kagami pourrait surement m’en dire plus.
Ce dernier avait dû regarder dans les deux autres coffres, mais le problème n’étais plus là, il fallait voir comment nous allions remonter là-haut, ça n’allais pas être chose facile, puis je me souvenais avoir récupéré pas mal de terre, je sautais donc en balançant mes blocs de terre, ce qui me faisait monter au niveau de la salle du rez-de-chaussée, avant d’attendre Kagami, qui ne tarda pas à me rejoindre.

Une fois sorti, la route pouvait continuer de plus belle, nous restions cependant perdus dans ce désert qui n’avait pas l’air d’en finir, mais notre route fut stoppée par un village, il y avait quelques maisons, avec ces personnes ressemblant étrangement à Kazuki avec leurs nez phallique, et leurs « ghnééé » assez étrange.
Nous savions cependant qu’il y avait des civillation, c’est donc en toute amitié que nous visitions ce village, ramassant toutes les patates et les carottes qu’ils cultivaient. Dans les maisons, il y avait des bibliothèques, nous les cassions donc et avions ramassés pleins de livres, je ne savais toujours pas à quoi cela allait nous être utile, mais nous finirions bien par le découvrir.

Cependant, la nuit était tombée plus vite que nous l’avion pensé, et c’est dans une des maisons que nous avions trouvé refuge, le temps de laisser passer la nuit. Je proposais à Kagami de rester là-dedans pour la nuit, il y avait des fenêtres, nous pourrions voir nos ennemies d’un plan panoramique, et voir comment ils réagissent et quelles sont leurs armes.

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
23
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Lun 11 Avr - 3:47
Tiens ? Voilà qui était curieux. Même après tant d'années, Kagami n'était pas habitué à se retrouver face à un Ryuku qui faisait autant sa tafiole ! Le pauvre bichon ayant peur de se retrouver tout seul dans un monde qu'il ne connaissait pas, le Roi était ainsi contraint de lui tenir la bite durant l'expédition à venir. Équipés des quelques épées en pierre préalablement fabriquées par l'homme au masque, le duo était fin prêt pour un voyage plein de rebondissements ! Enfin, c'est ce qu'il espérait, du moins. A première vue, cet immense bac à sable semblait plus propice à la construction et à la création qu'à l'amusement... Après avoir pris soin d'enfermer Kasuki dans leur cabane en bois, le duo entreprit son périple à travers les terres sauvages. Le terme "sauvage" était plus qu'approprié : Ils ne croisèrent la route d'aucune forme de civilisation, sauf si vous êtes du genre à considérer une bande de poulets perdus en pleine cambrousse comme une société à part entière. Faute d'être trépidante, cette marche à travers vallées et forêts permettait au moins aux deux mages de garnir leur inventaire de nouvelles denrées propices à leur survie. Par exemple, ils eurent vite fait de récolter suffisamment de cuir sur les malheureuses vaches ayant croisé leur route pour se confectionner de luxueuses armures en peau ! Restait tout de même le problème du repérage : En l'absence de carte et de boussole, il leur fallait être prudent si ils ne voulaient pas perdre leur camp de base, et surtout leur client... Pour ça, pas de souci ! Porté par un éclat de génie bien propre à lui, Kagami prit soin de laisser dans leur sillage une multitude de tours en bois éclairées par des torches de façon à tracer un chemin entre la maison et leur position actuelle. Et il constata rapidement qu'il eut raison de prendre cette précaution... Ce monde... Ou plutôt la géographie de ce monde n'avait aucune putain d'logique ! D'abord ils étaient dans une prairie verdoyante et ensoleillée, l'instant d'après ils se retrouvaient dans un biome enneigé ! Et encore après, ils se retrouvaient perdus dans des jungles tropicales et autres énormités climatiques ! Pour compléter le tableau, ils déboulèrent même en plein désert, au beau milieu des cactus et du sable qui s'étendaient à perte de vue. Heureusement que dans cet état pixelisé ils ne ressentaient ni la fatigue ni les aléas du climat...

« Ça rappelle la maison, kéhé ! Rien n'vaut un bon désert pour clamser de déshydratation comme un pécore, te faire piquer par un scorpion mortel-qui-tue ou t'faire ramasser par des tribus indigènes chelous, kyaha ! Le sempiternel sanctuaire des morts de merde ma gueule ! Dire que certains préfèrent la neige... C't'insouciance, fufu ! »

Son apparente bonne humeur dissimulait en réalité un début d'ennui face au manque d'événements intéressants. L'action et l'intensité des dernières épreuves semblait bien loin désormais... Si bien que l'homme masqué regretterait presque ces moments chers à son cœur où des zombies essayaient de le bouffer, où il était contraint de chanter et danser comme un Dieu pour ne pas rester piégé dans une dimension étrange, où une bande de nerds s'était donné pour but de lui mettre une pile... Non, maintenant il devait se contenter d'explorer des étendues vides et ramasser des objets dont il n'allait probablement jamais se servir pour la plupart ! Son désespoir intérieur fut finalement interrompu par Ryuku qui pointait de son bras rectangulaire un étrange édifice. Vu l'emplacement et l'état du machin, on pouvait vite deviner qu'il était très probablement désert de toute civilisation, mais il ne coûtait rien d'y jeter un œil... Surtout lorsque ça risquait d'étancher la soif d'aventure de Kagami ! Après avoir déblayé pour découvrir l'entrée du temple, le duo s'engouffra sans hésiter à l'intérieur, armant leurs épées pour parer à toute éventualité. Ils ne savaient pas vraiment à quoi s'attendre, mais une chose était sure : Temple ancien est synonyme de trésors ! Excité en envisageant cette perspective, l'homme au masque tapa Ryuku pour le faire bouger des blocs qu'il était en train de creuser.

« Les trésors sont à moi ! A MOIIIIIII ! MOUHAHAHA... AAAAAAHHHHHH ! »

En creusant le sol au centre de la pièce, le mage fut aussitôt aspiré dans un trou pour entamer une longue chute dans le sous-sol de l'édifice. Bordel, un panneau pour prévenir ça mange pas d'pain ! A l'issue de la chute, il avait perdu bon nombre de cœurs de vie, mais qu'importe : Il était maintenant face à quatre coffres probablement garnis de butins, mufufufu... Et merde, l'autre a vite suivi, tsk !

« Je... J'rigolais, hein ! Kéhé ! »

Laissant sa cupidité enfouie s'exprimer, l'homme au masque se jeta sur ses deux coffres. Dans le premier, il dénicha de la redstone, de l'or et un plastron en fer. Dans l'autre, un CD de musique et... Du pain. Sans déconner, question foutage de gueule c'était fort ! Le butin de Ryuku était déjà nettement plus intéressant, avec notamment deux livres embaumés dans une aura violette qui laissait supposer qu'ils étaient certainement magiques. Sans doute une connerie pour enchanter des objets, mais dans l'immédiat ils étaient loin de disposer du matos pour en profiter. Suivant le même procédé que Ryuku, qui semblait vite assimiler les mécanismes inhérents à ce monde, Kagami le suivit pour sortir du temple et ainsi reprendre la route. Quelques minutes plus tard, ils tombèrent pour la première fois sur une civilisation intelligente ! Ou plutôt, "intelligente" ! Un village blindé de Kasuki... Et pas que physiquement, eux aussi ne faisaient que répéter inlassablement ces bruits dégueulasses ! Voyant leurs tentatives pour communiquer avec eux échouer, les deux mages sans-gêne se mirent à dévaliser les maisons des pauvres villageois, qui semblaient s'en battre totalement les couilles de voir deux inconnus piller leurs habitations. Puis, le soleil ne tarda pas à se coucher, signe annonciateur pour les villageois qu'il fallait rentrer chez eux. Les deux mages n'échappèrent pas à la règle et suivirent le mouvement, squattant chez un villageois qui encore une fois ne voyait pas d'inconvénient à loger deux inconnus qui venaient de lui piquer toutes ses affaires. Puis, les bruits de la nuit dernière reprirent, et enfin il fut possible de voir quel en était la source. Kagami fut déçu de voir qu'il ne s'agissait que de zombies et de grosses araignées : Bordel, il avait vraiment flippé sa race pour si peu ?! Bon, les espèces de squelettes archers semblaient assez chiants, mais le reste... C'était la facilité la plus absolue ! Il était peut-être temps de s'offrir un peu d'amusement, kéhé ! Joyeux, l'homme masqué s'adressa à son comparse.

« On s'les fait ? Kéhé. »

Le blondinet n'eut pas le temps de répondre. Dès que Kagami eut fini de parler, un monstre vert, probablement constipé vu la tronche qu'il tirait, débarqua juste devant la fenêtre, comme pour essayer de pénétrer dans la maison. Bah, il pouvait essayer si ça lui chantait, ils étaient bien protégés ! C'est ce que pensait l'homme au masque. Du moins, jusqu'à qu'un sifflement ne se fasse entendre et que toute la façade de la baraque ne soit soufflée par une explosion. Un kamikaze, sérieux ?! N'ayant pas fini de récupérer tous ses cœurs perdus lors de la chute dans le temple, Kagami fut sauvé par un Ryuku qui semblait savoir ce qui allait se produire. Il fit rapidement le lien avec l'explosion qu'il avait entendu la veille... Ça casse les couilles pour jouer en coopération, mais ça omet des détails aussi cruciaux, du Ryuku Yamiko typique ! Alertés par le bruit de la détonation, les monstres commençaient déjà à rappliquer. Privés de leur cachette, ils n'avaient maintenant plus le choix... Il fallait se battre pour survivre jusqu'au crépuscule !... Ou juste fuir, c'est pas mal aussi. Pour rentrer à la maison en un seul morceau, ce serait même pas mal, en fait ! Cette option prit un poids encore plus conséquent lorsque Kagami croisa le regard d'une créature qui se distinguait nettement de toutes les autres : Une silhouette longiligne noire dont les yeux violets lumineux perçaient à travers l'obscurité.


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Mar 12 Avr - 3:09




Se faire tous les monstres en extérieur ? Toute façon, on avait plus le choix, l’espèce de chose verte bizarre qui m’avait fait exploser la vieille avait fais de même à cet instant et avait donc pété une partie du mur, nous laissant à la merci de tout, il n’y avait donc plus le choix, nous devions agir et faire ce que nous savions le mieux faire, montrer notre style !
Épée en mains, je courrais en extérieur et commençais à frapper les zombies avec cette épée qui ressemblait à tout sauf à une épée. À chaque mort, ils laissaient apparaître des petites boules vertes que nous aspirions, et une petite barre verte montait progressivement, avant de faire apparaître des symboles bizarres, cela devait être des chiffres, j’en avais déjà vu sur des morceaux de papier, mais je n’en connais aucun, c’est plus rapide comme ça.

Mes cœurs descendaient petit à petit, mais je luttais encore et toujours pour tuer ces espèces de formes cubiques qui avaient un regard à dévorer n’importe quelle âme dans ce monde.
Le combat continuait de plus belle, je n’avais jamais ramassé autant de chairs pourris dans toute ma vie, ainsi que des os trouvés sur des squelettes qui nous tiraient des flèches sur la gueule.

C’est au moment où je m’étais retourné que j’aperçus cette chose aux longues jambes, toute noire, qui apparaissait et disparaissait comme par magie, en s’en battant royalement de notre gueule. Tout ce qu’elle faisait, c’était prendre un bloc lambda, se promener trente secondes avec, disparaître, et refaire la même chose en boucle.
J’allais m’approcher de la créature avant de l’attaquer, lorsque un villageois passa devant moi de manière random, regardant partout autour de lui et de croiser le regard de l’étrange créature, la réaction ne se fit pas attendre, cette dernière apparaissait pile devant l’homme, avant de ce dernier ne disparaisse dans un nuage de fumée, puis, elle repartit faire ses occupations.
Je ne préférais pas jouer avec elle, sans la magie pour se défendre, c’était vraiment compliqué. J’allais donc laisser Kagami faire ce que bon lui chantais avant d’apercevoir le soleil se lever, on pourrait bientôt reprendre la route.

Cependant, là était le problème, par où allons-nous partir ? On ne savait même pas ce qu’il nous faillait, on se contentait de prendre ce que l’on trouvait par terre comme des clodos.
Il nous fallait plus d’aventures, plus de monstres, plus d’actions ! Il nous faillait trouver une mine !
Les mines pourraient avoir pas mal de ressources qui nous seraient utiles, même si on ne savait pas vraiment ce qu’il y avait en plus du cailloux, fer et charbons. Personnellement, je voulais surtout y aller pour voir s'il y avait des monstres. De toute façon, on avait une ration de carotte et de pommes de terre assez grande pour nourrir tout Acaria jusqu’à la fin du monde.

Nous reprenions donc la route, traversant encore une fois plusieurs morceaux de pays de manière lambda. On tombait souvent sur des grottes, mais c’était surtout les petits trous qui cachaient peut-être trois ou quatre morceaux de fer. Je voulais trouver LA mine, celle qui serais aussi grande que ce putain de monde.

Mais comme on dit, c’est en cherchant qu’on finit par trouver. C’était un petit trou dans une montagne, mais on n’en voyait pas le fond. Tout ce qu’on pouvait voir, c’était plein d’yeux rouges partout dans l’obscurité de cette grotte. J’espérais que Kagami avait trouvé un moyen de faire des torches, car on allait rien y voir la dedans.

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
23
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Mar 12 Avr - 16:46
Ce sacré bon vieux Ryuku des familles comme on les aime ! Enfin on le retrouvait, avec sa gouaille et son entrain légendaires ! Sans sourciller, le bonhomme s'était lancé à corps perdu dans la mêlée, épée pixelisée à la main, prêt à en découdre avec les dizaines, non, les MILLIERS de créatures qui commençaient à s'agglutiner devant la maison éventrée. Les araignées tentaient de bondir sur lui ? Il les esquivait. Les zombies essayaient de se nourrir de sa cervelle peu copieuse ? Il leur explosait le crâne sans vergogne. Les squelettes archers essayaient d'en faire une passoire avec leurs flèches ? Il slalomait entre les projectiles avec aisance avant de les trancher en deux. Bon, le tableau est un peu enjolivé, certes ! Mais ce spectacle de bravoure et de violence ne pouvait laisser que rêveur ! Suivant l'exemple de son ami de presque toujours, Kagami se jeta à corps perdu dans la bataille, tapant de manière presque aléatoire dans la foule monstrueuse qui se pressait aux portes de leur bastion improvisé. Au cœur de l'habitation dévastée, le villageois propriétaire des lieux ne semblait pas plus inquiété que ça, et ce même lorsque les monstres commencèrent à le prendre pour cible. Pris de pitié, l'homme au masque entreprit de défendre ce pauvre hère intellectuellement limité, de la même manière qu'il le faisait toujours avec Kasuki depuis le début de l'expédition.

« Oï, bande de crevards pixelisés ! On touche pas aux handicapés ! Surtout quand ils ont un putain d'chibre en guide de pif ! »

Profitant dans le même temps de l'appât que constituait son nouveau protégé, Kagami éprouvait maintenant une certaine facilité à nettoyer la zone de ses intrus. Qu'ils soient de nature arachnide, osseuse ou mort-vivante ne faisait pas grande différence, leur destin était déjà scellé à partir du moment où ils avaient essayé de s'en prendre à BakaTaku ! Oui, il lui avait donné un nom, et alors ?! Ayant terminé de terrasser les envahisseurs, l'homme masqué recentra son attention sur la créature qu'il avait aperçu au loin quelques instants auparavant. Cette chose était toujours là, à se téléporter de temps à autre et à s'amuser avec des blocs... Le sale quart d'heure qu'il fit passer à un villageois qui eut le malheur de croiser son regard voulait tout dire quant au danger que cette chose représentait. Ouaip, ils n'étaient certainement pas prêts de s'y frotter dans l'état actuel des choses. C'est pourquoi Kagami éprouvait l'irrépressible envie de lui casser la gueule, kéhé !

« Oï, sale... Sale truc ! Ramène toi que j'te botte ton p'tit cul de truc chelou ! Allez, viens voir papa, kéhé ! »

La bestiole le fixa un instant dans les yeux avant de charger à une vitesse plus qu'étonnante compte tenu de son apparence. L'homme au masque sauta en arrière tout en donnant un coup d'épée pour à la fois esquiver l'attaque de la créature et lui asséner un coup qui la fit reculer. Il répéta l'opération une fois, deux fois, quatre fois, dix fois... Jusqu'à ce que le soleil ne commence à se lever pour assister à ce combat qui n'avait absolument rien d'épique. Concentré sur sa tâche et ne se laissant pas perturber par les cris aigus de l'engeance démoniaque, Kagami parvint finalement à lui faire mordre la poussière. Au centre de la fumée résultant de la disparition du monstre, il trouva un petit orbe verte portant le nom de "Perle de l'ender". Encore une babiole sans utilité, tsk ! Réprimant sa frustration d'avoir combattu pour que dalle, il prit tout de même la perle avant de se mettre à ramasser les objets laissés par les derniers monstres survivants qui venaient de se faire cramer la gueule par les rayons du soleil. Une information qui pourrait s'avérer plutôt utile ! Enfin, il finit par rejoindre Ryuku, qui n'avait pas participé au combat tel la tafiole qu'il était.

« C'pas le courage qui t'étouffe, p'tite teub ! Kéhé ! »

Ils reprirent finalement leur route, un peu au hasard, dans l'optique cette fois-ci de trouver une mine à exploiter. Le Dragon Slayer, malgré qu'il soit visiblement du genre à se chier dessus face à des adversaires un tantinet coriaces, avait soif d'action et de divertissement, de même que l'homme au masque qui s'était bien échauffé durant cet affrontement nocturne contre la faune locale. Il leur fallait trouver une caverne, les souterrains étant probablement l'endroit où les monstres se terraient durant la journée, de même que de nombreux trésors insoupçonnés. Puis, après quelques dizaines de minutes de marche, ils arrivèrent finalement à une cavité creusée à même le flanc d'une montagne. A l'intérieur, on entendait le bruit du vent se mêlant à celui des monstres qui les observaient. Il y avait aussi cette ribambelle de yeux rouges illuminant l'obscurité, accompagnés de crissements que Kagami reconnut aussitôt : Ils étaient en face d'une petite armée d'araignées. Hypothèse qui se confirma dès que l'homme au masque posa quelques torches pour éclairer les lieux. Cette fois,les deux aventuriers n'attendirent pas que les monstres lancent l'assaut, préférant prendre l'initiative et donc l'avantage sur leurs adversaires. Comparé à la baston de la nuit passée, c'était une vraie promenade de santé ! Forts de leur expérience, ils nettoyèrent rapidement les lieux avant de pouvoir se lancer dans l'exploration de la caverne. Celle-ci, bien que recelant moult ressources en fer, charbon, or, et même parfois en diamant, était aussi particulièrement labyrinthique... Et elle s'enfonçait loin dans les profondeurs de la terre. A fur et à mesure de leur progression, ils tombèrent sur quelques ennemis qui ne leur donnèrent aucun mal, avant de finalement débouler sur une grande cascade d'eau s'abattant dans un lac de lave en fusion. Le mélange de ces deux composants formait une espèce de pierre noire aux reflets violets... Et qui était particulièrement difficile à briser, si bien que Kagami dut confectionner une pioche en diamant pour en venir à bout. De l'obsidienne, hein ? Voilà qui devrait être utile ! Toutefois, leurs inventaires commençaient à approcher de leur limite, et ils étaient déjà bien loin de leur camp de base. Malheureusement pour eux, il était temps de rebrousser chemin pour stocker et utiliser les matériaux qu'ils venaient de récolter. Finalement, miner n'était pas une activité très amusante ! Une amertume d'autant plus forte qu'ils n'avaient toujours aucune information sur ce mystérieux gugus aux yeux blancs...




Dernière édition par Kagami le Ven 29 Avr - 14:00, édité 1 fois
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Mar 12 Avr - 22:07




Cette grotte était remplie de surprises, et je savais qu’on n'avait pas tout exploré, mais nos inventaires étaient pleins, et il fallait faire demi-tour pour rentrer faire le topo et commencer à tester différentes combines, et commencer à se faire une base digne de ce nom.

La route n’était pas spécialement dure à suivre, Kagami avait posé des blocs avec des torches sur tout le long de la route pour qu’on puisse facilement se retrouver.

L’espèce de cube qui servait de maison pour Kazuki était toujours là, sans égratignures, avec son nez phallique et ces « ghné » qu’on ne comprenait absolument pas. Il tournait autour de la maison, sans but, comme un esprit apeuré, mais un esprit avec une bite au milieu de la figure.
Cependant, l’heure était à la construction, nous avions rasé tout le petit bloc qui était là à couvrir le cul de Kazuki avant de faire l’inventaire de tous le bois que nous avions. Nous creusions pour faire les fondations, puis le sol, avant de monter des murs, faire des fenêtres, et un toit pour finir. La maison était assez grande pour abriter nos trois personnes pour le moment. Nous avions ensuite fabriqué une houe en pierre, pour labourer la terre et ainsi planter les patates et carottes que nous avions pillées chez les villageois dans le désert.
Pris d’une idée, je réussissais (sans savoir comment) à créer une clôture, pour mettre des animaux et avoir de la viande. Cependant, je ne savais pas comment élever un cochon, je décidais donc de poser les œufs par terre, mais ces derniers s’éclater au sol, laissant sortir pour certains des poulets.

Notre base commençait à ressembler à quelque chose, nous avions un toit pour nous protéger des monstres (enfin, pour protéger Kazuki des monstres), et une ressources maintenant inépuisable de patates, carottes, et poulets. Nous étions prêts pour fouiller de fond en comble ce vaste monde.
C’est en essayant de mettre du charbon avec du fer que j’avais réussi à faire un briquet, je ne savais absolument pas ce que l’on pouvait faire d’un briquet, sachant que les fours qu’on avait marchaient directement avec le charbon. Je m’amusais à tout cramer jusqu’à cliquer le briquet sur les espèces de pierres violettes que Kagami avait placé au sol, ces dernières laissant une drôle de couche violette transparente onduler dans le vide.
Pris d’une envie présente, et d’une curiosité sans pareille, je sautais dans cette porte ondulante. Au début, il n’y avait que des déformations, avant que tout ce ne mette à bouger.

La déformation était insupportable pour mon estomac, mais le monde commençait à reprendre ces formes cubiques et dégueulasses, mais pour laisser cette fois-ci place à un monde rouge, plein de lave à la place de l’eau, et des cochons croisés avec des zombies, marchant sur leurs deux pattes arrière, des épées en or à la main. Cependant, ces derniers n’avaient pas l’air hostile, ils nous passaient à côté tout en s’en battant les testicules.
Je commençais à croire qu’on allait devoir tout recommencer depuis le début, je ne voulais pas y croire, il n’y avait pas moyen… Et en plus, toujours aucune piste de cet homme aux yeux blancs !

créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2093-la-genese-du-grand-kagami-lvl-22-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t1622-termine-fiche-technique-de-l-homme-masque
» Blood & Chocolate «
Âge :
23
Messages :
246
Jewels :
54011
Date d'inscription :
28/07/2013

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
» Blood & Chocolate «

Ven 29 Avr - 13:50
Il était grand temps de rentrer à la maison ! L'opération fut assez simple, le duo n'ayant qu'à suivre le tracé laissé par Kagami à mesure de leur avancée à travers les différents biomes parcourus. Ils mirent tout de même un bon moment avant de revenir compte tenu de leur progression, si bien que l'homme au masque commençait presque à s'inquiéter pour Kasuki, laissé en plan depuis maintenant un bon moment. Ses inquiétudes se dissipèrent en le voyant tourner en rond à l'intérieur du cube qui leur servait de camp de base, imperturbable et semblant presque être en train de chercher une sortie pour s'évader de cette prison de bois. Heureusement pour lui, l'heure était à la construction ! Ils commencèrent par raser cette caricature de maison pour pouvoir entreprendre des travaux de grande envergure qui seraient à la hauteur de leurs ambitions. D'abord les fondations qui allaient soutenir l'ensemble, ce qui nécessita d'aplanir le terrain sur une grande surface. Ensuite, de grandes et épaisses murailles de pierre qui allaient pouvoir les protéger de toute attaque nocturne dont ils pourraient être la cible. Durant leur périple, ils avaient remarqué que les monstres avaient tendance à apparaître là où l'obscurité régnait en maître, d'où l'ensemble de l'édifice tapissé de torches pour assurer la sûreté de leur sanctuaire. Ainsi, ils allaient pouvoir résider dans un endroit sûr, certes, mais ils perdaient tout de même une bonne dose d'amusement et d'adrénaline ! Qu'est-ce qu'on ferait pas pour ces fichues épreuves... A l'intérieur des grandes murailles en pierre fraîchement érigées siégeait la nouvelle maison des mages, suffisamment spacieuse pour accueillir chacun d'eux dans des chambres séparées. Et encore heureux, Kagami se voyait mal partager sa piaule avec Ryuku et Kasuki en mode colocataires gays et libertins. Disposant chacun d'un lit et d'un coffre personnel, ils avaient droit à tout leur petit confort usuel, même si Kasuki semblait ne pas comprendre l'usage des objets qu'on lui mettaiet à disposition, ce débile. Malgré son énorme pif à la forme phallique, on pouvait dire qu'il n'avait pas le nez creux ! Ahem... Puis, Ryuku s'affaira à ses travaux d'agriculteur en herbe, commençant à expérimenter ses talents d'éleveur et de cultivateur pour assurer au groupe une infinie réserve de nourriture. Du coup, en plus de vivre de manière totalement recluse à l'abri des monstres, ils allaient en plus ne plus avoir de problèmes à trouver de la bouffe ! C'était une vraie vie de tafioles planquées qui s'offrait à eux, une vie où désormais ils allaient crouler sous les carottes, les patates et les poulets ! De son côté, Kagami préférait étudier cette étrange pierre noire qu'ils avaient récolté au fin fond de la mine qu'ils venaient d'explorer. Tout en supportant la présence de BakaTaku, le villageois qu'il avait secouru la veille. Bordel, comment il avait fait pour trouver la baraque ?! Et comment était-il possible de le reconnaître alors qu'il était un parfait clone de tous ses semblables ?! Après plusieurs essais infructueux, il parvint finalement à créer une table d'enchantement en utilisant des diamants et un livre parmi ceux qu'ils avaient pillé chez les villageois du désert. Restait encore à savoir comment s'en servir ! Par chance, il eut l'idée d'utiliser les deux livres violets qu'ils avaient trouvé dans le temple pour enchanter une épée. Voilà qui était... Utile ? Ne sachant que faire du surplus d'obsidienne qui lui restait, il les disposa au sol pour former un portail rectangulaire. Les arches de ce genre, il avait toujours trouvé ça trop classe. Au pire, il pourrait toujours en faire un jacuzzi, ce genre de merde ! Enfin, en tout cas jusqu'à que Ryuku ne vienne foutre sa merde en jouant avec son briquet ! Ce pyromane arctique avait provoqué une réaction des plus étranges en voulant embraser l'obsidienne. Maintenant, une sorte de voile violet embaumait le rectangle et semblait former un portail qui rappelait ceux qu'ils avaient déjà eu à franchir il y a encore peu de temps... Il n'en fallut pas plus pour relancer la soif d'aventure et de découverte des deux mages !

« Rassure-moi, on pense bien à la même chose là, hein ? Kéhé ! »

Heureusement pour lui, ce n'était pas le Ryuku précieux du début d'épreuve qui était face à lui, mais le Ryuku aventureux et couillu qu'il avait toujours connu ! D'un geste synchronisé, le duo bondit à travers le voile violet, ce qui eut pour effet de déformer leur vision pendant un bref instant avant que seul un écran marron et un chargement ne leur soient visibles. A la fin du chargement, ils finirent par débouler dans un endroit totalement différent de ce à quoi ils avaient été confronté auparavant. Fini les prairies verdoyantes et ensoleillées, maintenant, ce n'était que d'immenses lacs de lave en fusion et un plafond pourpre sans fin tapissé de pierres lumineuses dorées qui s'offraient à eux... Étaient-ils sous terre, ou bien carrément dans une toute autre dimension ? Tout était constitué de cette même substance rocheuse pourpre et étrange dont été constitué le plafond au dessus de leur tête, à l'exception de blocs sableux qui ralentissaient leur progression et des blocs lumineux qu'ils avaient déjà remarqué précédemment. Evidemment, ces nouvelles ressources réclamant d'être pillées, le duo ne se priva pas ! Jusqu'à qu'ils tombent nez à nez avec d'étranges créatures... Des cochons bipèdes à l'aspect peu ragoutant qui se baladaient avec des épées des or... Du moment que les mages les laissaient tranquilles, ils semblaient plutôt passifs et peu enclin à la violence. Mais la présence de ces cochons zombies était justement ce qu'il fallait à Kagami pour se remémorer de glorieux souvenirs de leur début de progression au sein du labyrinthe !

« Vous en avez pas eu assez dans l'arène, bande d'enculés ?! C'pas des côtes de porc zombifiées qui vont nous faire peur ! Ryuku-chan, on s'les fait bordel ! Kyaha ! »

L'homme au masque bondit sur le cochon le plus proche pour lui asséner de multiples coups d'épée en diamant. La monstruosité n'offrit pas grande résistance avant de disparaître et de laisser derrière lui son épée et des résidus d'or, mais ses potes semblaient moins enclins à se laisser faire aussi facilement ! Rapidement, le duo se retrouva encerclé par une nuée de cochons zombies, ces sales tricheurs semblant débouler sans fin depuis les différentes issues de la salle. C'était un combat assez épique, il fallait l'avouer ! Armés de leurs épées en diamant, les mages offraient une résistance hors du commun face à la horde enragée, mais le nombre d'opposants qui ne faisait qu'augmenter fut rapidement difficile à contenir, même pour eux. Ils subissaient de plus en plus de dommages, et on pouvait dire que ces cochons zombies étaient bien plus coriaces que les zombies lambda qu'ils avaient déjà affronté, que ce soit dans l'arène ou dans le monde cubique ! Puis, alors qu'il ne leur restait plus que quelques cœurs de santé, un bruit familier résonna depuis l'autre bout de la cavité, vers le portail d'où ils étaient arrivé. Ce son, ils l'auraient reconnu entre mille... "Haaah... Hah ? Haah...". BakaTaku le villageois était venu à leur rescousse ! Dès que les cochons zombies aperçurent son gargantuesque nez phallique, ils changèrent de cible pour se mettre à sa poursuite, permettant ainsi aux deux mages de s'échapper et de se mettre en lieu sûr dans les hauteurs, une position qui leur offrait un beau panorama sur les étendues laviques et les fantômes géants qui se baladaient à l'horizon.

« BakaTaku, NOOOOOOOOOON !... Bon, on va où maintenant, Ryuku-chan ? Regarde là-bas, c't'espèce de château flippant... Doit y avoir des trucs sympas à récupérer, fufu ! Pis j'ai pas trop envie d'me frotter à ces espèces de gros fantômes qui font des bruits chelous en plein milieu de chutes de lave en fusion, kyaha ! »

Cet étrange fort de couleur rouge sombre, lui aussi perché dans les hauteurs, ne semblait pas être très accueillant, mais c'était surtout la seule destination qui semblait se distinguer du reste de la zone en terme d'intérêt. Ils étaient quasiment certains d'y dénicher moult trésors de valeur, mais aussi et surtout de nombreux et terribles dangers...


http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2026-je-vais-t-eclater-le-crane-et-boire-ton-cerveau-a-la-paille-lvl-19-d-by-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/t2089-la-fiche-d-un-cannibale-givre-shaporo http://fairytail-rebellion.lebonforum.com/
Ice Breaker
Âge :
23
Messages :
176
Jewels :
107540
Date d'inscription :
22/09/2015

Carte d'identité
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
avatar
Ice Breaker

Ven 13 Mai - 16:29




Ce BakaTaku… Il n’avait pas hésité à se sacrifier pour nous, c’était tellement beau que j’en tuerais un monstre pour lui !
Cependant, l’heure était à la découverte de cet étrange monde, et à le piller, les blocs lumineux devenaient d’étranges poudres jaunes, des blocs rouge et blanc donnaient des morceaux de quartz et le sable qui ralentissait donnait… Une sorte de sable elle aussi.

Pour être franc, je commençais à me faire bien chier la dedans, il n’y avait strictement rien avant que Kaga-nii me fasse remarquer cet immense bâtiment pourpre, semblable à un château qui ne demandait qu’à être volé jusqu’à la dernière brique
Alors que nous avancions en direction de cette forteresse, un bruit se fit entendre, comme un orgasme un peu raté, assez aigue aux oreilles. Je n’eus pas le temps de me retourner qu’une boule de feu s’écrasa sur ma gueule, voyant mes cœurs manquants, je mangeais de la nourriture, pour remplir mes gigots vide et ainsi, mon auto heal.
Je me retournais, prêt à en découdre, mais comment faire ? Nous avions essayé d’arriver vers elle, mais elle était au milieu d’un lac de lave, nous esquivions les boules de feu que cette boite à orgasme (Un peu comme les boîtes à meuh, sauf qu’à la place du meuh bah…) sans savoir quoi faire. C’est alors que j’eus l’idée de frapper sur la boule de feu, comme le kamikaze que je devais être dans une autre vie.

Bingo : la boule était retournée à l’envoyeur, mais cette dernière avait esquivé au dernier moment. S’en venait ensuite un combat de kamikaze, mais les boules de feu nous éclataient plus sur la gueule que le renvoi à l’expéditeur.
S’en suivi une longue partie de ping-pong avec cette boule de feu jusqu’à enfin mettre fin à ce putain de fantôme qui laissa s’échapper une espèce de goutte blanche de son corps, je n’avais aucune envie de ramasser cette chose, on aurait dit du… Sperme… Ouais, c’est ça. Kagami la ramassera s'il veut, mais les liquides masculins, pas pour moi.

Nous continuons donc notre route en cherchant une porte pour cette forteresse, mais la flemme s’installa vite en nous et nous préférions creuser directement dedans pour faire une sorte de raccourci.
Une fois à l’intérieur, tout était sombre et vide, il y avait de temps en temps un cochon-zombie, des fois un squelette, mais rien de bien méchant jusque-là, avant de trouver un premier coffre contenant divers équipements en métaux ainsi que quelques diamants. Mais ce n’était pas sans dire ce nouveau monstre qui nous faisait fasse, un squelette. Oui, mais celui-là était différent, il était bien plus grand, et noir, et ses attaques nous empoisonnaient, mais il n’était pas spécialement compliqué à buter lui non plus.
C’est sans compter cette nouvelle ressource qui s’offrait à nous, ce dernier avait laissé sa tête, que Kagami ramassait avant que je ne le fasse.

Nous continuons donc notre route avant d’apercevoir un escalier, entouré d’une sorte de multitude de champignon que nous ramassions aussi, dessus, il était marqué « verrue du nether ».
Une fois les escaliers montés, nous faisions face à de nouveaux squelettes noirs, avant d’arriver sur ce qui semblait être le toit de la forteresse, sur laquelle était positionné une sorte de cube avec un truc bizarre jaune qui tournait super vite à l’intérieur.
Nous ne faisions pas plus attention à cela pour le moment avant de voir une de ses choses en sortir, cette dernière nous envoyant des boules de feu elle aussi. Manque de pot, nous ne pouvions pas renvoyer ces dernières, à la différence de celle de l’autre truc blanc qui orgasmait toutes les trente secondes

Nouveau combat engagé, bien plus difficile, mais nous allions ramasser masse de ressources encore inexploitées, bizarrement, j’appréciais cet endroit.


créée par Matrona




Mémo code couleur de Ryuku: [color=#910606]
Contenu sponsorisé


Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3